yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Jeudi 17 août 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Pleymo - Salle des fêtes à Ramonville (07-03-2007)
avec Soma
par Olga

Aujourd'hui j'en ai marre. J'en ai marre de ranger ma chambre et de m'être fait piquer mes cartes de Pokémon à la récré. Marre de devoir réviser pour mon contrôle de maths sur le théorème de Pythagore ! C'est donc décidé, je dis "fuck off tout le monde", je prends mon scooter et je roule à fond jusqu'à la SDF de Ramonville pour voir le concert de Pleymo…
Oui bon, c'est un peu (beaucoup ?) cliché mais c'était pour dire qu'il y avait – comme on pouvait légitimement – s'en douter énormément d'ado et de pré pubère pour le concert de ce soir. Mais ne soyons pas mauvaise langue et apprécions la musique à sa juste valeur…

C'est Soma qui a la lourde tâche d'ouvrir le bal. Arrivé un peu à la bourre (un problème de scooter…), je ne peux voir que les quatre derniers morceaux du groupe qui semble évoluer dans un pop rock à tendance émo assez classique. Sans pour autant être captivant ni énervant, la musique des marseillais ne m'a pas trop touché non plus. D'un autre côté, je n'ai pu apprécier le concert depuis le premier morceau et je ne connais pas non plus l'œuvre du quintet. Joker, donc.

Fort d'un "Alphabet Prison" qui marche plutôt très bien, nous amis de Pleymo n'était pas entrés sur scène que le public était déjà tout acquis à la cause du sextet français. Cependant, je me dois d'avouer que le groupe ne s'est pas endormi un instant sur ses lauriers et nous a livré un set énergique à souhait sur une scène savamment décorée aux couleurs du nouvel opus. Mark et sa bande investiront donc les lieux avec des tripes et de la sueur dès les premières notes de l'opener.
Comme on pouvait s'y attendre, "Alphabet Prison" ("Vanité", "Adrénaline", "Sept", "Zephyr"…) est mis à l"honneur au fil du gig mais le groupe ira aussi piocher dans les précédent albums en nous sortant des titres comme "New Wave", "Ce Soir C'est Grand Soir" et le très dispensable "United Nowhere". Qu'on n'aime ou non Pleymo, son univers ou tout simplement la Team Nowhere, force est de constater que ce soir, la prestation du groupe ne souffre d'aucune véritable critique. La setlist est bien équilibrée, le combo se donne à fond et communique avec le public (qui le lui rend bien). Bonne humeur, convivialité et musique de sauvage était donc au rendez-vous ce soir, et aucun n'a manqué à l'appel.
Sans pour autant être un fan de Pleymo, force est de constater que l'interprétation live est sans conteste l'un des points forts du groupe. Ouf !

Au final, il serait hypocrite de ma part de dire que j'ai détesté – et puis c'est la mode de cracher sur Pleymo en ce moment. Je n'ai pas adoré non plus l'image que véhicule le groupe mais je le dit bien haut : en live, Pleymo est bien au-dessus de la moyenne et s'élève facilement au dessus de pas mal de formations qui se foutent de leur gueule. Rendons donc à César ce qui appartient à César et arrêtons deux minutes de se faire une opinion en écoutant des mauvaises langues. Oui, Pleymo a un public essentiellement ado….et alors ?


Plus d'infos sur: www.pleymo.net

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Olga

Pleymo - cliquez pour agrandirPleymo - cliquez pour agrandirPleymo - cliquez pour agrandirPleymo - cliquez pour agrandirPleymo - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail