yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Jeudi 27 juillet 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Okploide - L'autan à Toulouse (08-04-2009)
avec I Am Alas
par Olga

Ça faisait longtemps qu'Okploïde n'était pas revenu sur les terres de la ville rose. Pas loin de 10 ans mine de rien. Mais après le split de leurs challengers locaux Spook & The Guay il y a quelques temps, les palois avaient le champs libre pour écraser la concurrence et se payer une nouvelle jeunesse, à la différence de La Ruda qui n'en fini pas d'agoniser (et qui s'est même amputé de Salska dans son nom, c'est pour dire…)
Bref, nos amis tiennent toujours le haut du pavé dans le petit monde du punk rock cuivré et sont de retour pour défendre leur dernier album (assez mitigé), "Flores y Golpes". C'est le bar de L'Autan qui a été choisi pour la première date de la tournée d'Okploïde…

…mais pour l'heure ce sont les toulousains d' I'm Alas qui se chargent d'ouvrir les hostilités. Si le groupe avait fait une excellente impression lors de leur premier passage à L'Autan en 2007, la mouture 2009 a aujourd'hui franchi un palier indéniable. Exit le batteur, Dide (un clone de Chalana) remplacé par Nico, le line up a été remanié et I'm Alas s'est maintenant doté de deux chanteurs survoltés et possède une énorme énergie. Evoluant dans un punk rock rugueux qu'on pourrait éventuellement classer entre les Ramones et Reagan Youth, le quintet va nous en mettre plein les oreilles dès l'entame du set : c'est simple, c'est concis et hautement accrocheur. Et même si le public ne viendra pas tout de suite aux abords de la scène (mis à part 3 punks à chiens…mais sans les chiens), I'm Alas va se donner à fond et nous balancer ses compositions rentre dedans sans ne jamais rien lâcher. Et le quintet va vite rameuter l'auditoire dans son sillage à la force du poignet (non, ils ne se sont pas masturbé…ou alors ils l'ont fait en cachette. Moi je l'ai fait dans les chiottes, mais ça ne compte pas). Ainsi, les excavations sonores que sont "France Terre D'Asile", "I Like You", "Holiday Shit" ou "La Caisse" avec son intro façon reggae vont vite faire bouger un Autan pourtant passif lors des premiers morceaux. Les vieux routards de Fiction Romance n'avaient pas eu cette chance quelques jours auparavant. Chapeau, donc…
Mais si I'm Alas défouraille sévère avec un jeu de scène énergique et des compositions tape à l'œil, le groupe va aussi développer des mélodies accrocheuses, des lignes de basse bien ficelées et même quelques partie d'harmonica pour rehausser le tout. Un set maîtrisé de bout en bout. Vivement la suite !
PS : Je pense toujours I'm Alas ("Salami" à l'envers) n'est pas tip-top comme nom de groupe…

Enfin bon, passons. C'est après un rapide changement de plateau (à peine une bière) que les palois montent sur les planches d'un Autan bien fourni en spectateurs.
"Quoiqu'il en soit, la musique d'Okploïde s'apprécie en live et c'est sur scène que le groupe fera la différence. Le rendez-vous est donc pris !"…c'est par c'est lignes que je terminais ma chronique d'un "Flores Y Golpes" que j'ai trouvé décevant. Aller voir le groupe ce soir à L'Autan était donc l'occasion idéale pour prendre la température de ce combo hors du commun qui a bercé mes vertes années à la fin des 90's. Et je dois avouer que je ne savais plus trop à quoi m'attendre…
Avec une section de cuivre réduite suite au départ du trompettiste, et un nouveau tromboniste en la personne de Clément Barbot qui fait son véritable baptême du feu ce soir au côté du vieux briscard Ramuntxo Urdangarin (saxo), toutes les attentions étaient centrées sur ce nouveau duo. Qu'on se rassure tout de suite, en l'espace de quelques minutes, il est indéniable que l'alchimie entre les deux hommes fonctionnent à merveille et que le p'tit Clément a parfaitement trouvé sa place au sein Okploïde (d'un autre côté, vu le gabarit du bonhomme, le contraire eût été étonnant…).
Devant, Stéphane Hernandez (Chant), Seb Hernandez (Guitare), Geoffrey Lambersend (Guitare) qu'on a pu récemment voir avec Opium Du Peuple (le side project de Condkoï et de Skunk) et le bassiste Julien Lassabe vont nous gratifier d'un prestation pour le moins percutante. En effet, le quatuor de choc va nous en envoyer plein les oreilles et se démener pour garder une dynamique accrocheuse et ne jamais délaisser l'attention du public ("Europena", "Malentendido"). Malgré quelques petits flottements dans l'enchaînements des morceaux (tout n'est pas encore bien rôdé), Okploïde n'aura pas de mal à mettre L'Autan dans sa poche (le morceau "Pitufos" sera repris en cœur par l'auditoire).
Comme on pouvait légitimement s'y attendre, c'est le dernier effort "Flores Y Golpes" qui va être mis à l'honneur ce soir. Et comme pour faire taire les mauvaises langues (moi en premier), le groupe va nous jouer ce soir l'intégralité de son album au fil de sa setlist. Ainsi, Okploïde va nous démontrer que TOUS les morceaux de "Flores Y Golpes" sont parfaitement taillés pour le live ("Gente", "El Laberinto Alimentario", "¡ Eso Es !", "Malentendido" …). Et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est vrai.
Cependant, les anciens brûlots ne seront pas oubliés puisque les excellents "Miseria Espectacular", "Pitufos", "Perdida" et la reprise "Que Pasa" des $hériff seront aussi de la partie…
En milieu de set, Okploïde nous fera une version acoustique de "Nueva Sensation" pour le moins surprenante. En effet, le bassiste Julien prendra la gratte sèche et le batteur Stéphane le djembé et tous deux s'en iront jouer le morceau au fond de la salle. Si l'idée est bonne, la dynamique énergique se trouve un peu à la ramasse vu qu'une partie du public suit les deux musiciens et que l'autre reste sur le devant de la scène sur laquelle les autres musiciens se sont une pause bière… Un morceau acoustique avec des percus ? Les Okploïde auraient-ils virés hippies ?!
Non, bien au contraire, dès le retour du bassiste et du cogneur de fûts sur les planches, le groupe va enchaîner avec un "El Laberinto Alimentario" des familles qui fait saigner les oreilles.
Visiblement contents d'être là, les frères Hernandez et leurs comparses ne vont pas lâcher du mou et nous envoyer à la gueule tout son savoir faire…et on va prendre cher ! J'en ai encore les joues qui chauffent…
Au final, même si le set n'est pas encore parfaitement bien rôdé dans ses enchaînements (mais ce n'est que la première date de la tournée), Okploïde ne pouvait pas mieux défendre son "Flores y Golpes" un peu terne, selon moi. Avec beaucoup d'énergie et l'envie d'en découdre, les palois n'ont ont servi un concert digne de ce nom et n'ont pas eu de mal à faire parler la poudre. Qui plus est, les morceaux du dernier album passent avec brio l'épreuve du live… et ça m'a donné l'envie de réécouter l'album, tiens !

Qu'on se le dise : la bête Okploïde est loin d'être morte et va nous réserver encore quelques bonnes surprises…
Si comme moi, le dernier disque ne vous a pas transcendé, allez voir le groupe en live et vous ne serez pas déçus. Si à l'inverse de moi, vous avez adoré "Flores Y Golpes", allez voir le groupe en live et vous ne serez pas déçus. Si vous ne connaissez pas Okploïde et "Flores Y Golpes", allez voir le groupe en live, vous ne serez pas déçus...
Comme quoi, tout le monde s'y retrouvera et tout le monde sera content ("oh oui ! oh oui !" comme dirait I'Am Alas !)


Plus d'infos sur: www.okploide.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Olga

Okploide - cliquez pour agrandirOkploide - cliquez pour agrandirOkploide - cliquez pour agrandirOkploide - cliquez pour agrandirOkploide - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail