yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 11 décembre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Marillion - Le Bikini à Toulouse (31-01-2009)
par Olga

Depuis 1978, Marillion traîne ses guêtres sur la scène rock internationale avec des hauts et des bas (notamment dans les changements de line up et le départ du chanteur Fish remplacé par le talentueux Steve Hogarth à la fin des 80's). Et depuis 1978, Marillion n'en fini pas de nous ravir les oreilles avec son rock progressif en faisant fi des modes en en fédérant autour de lui les anciens fans comme les plus jeunes.
Presque 5 ans après son dernier passage à Toulouse en 2004 pour le "Marbles Tour", revoilà les anglais de retour dans la ville rose au sein d'un Bikini flambant neuf afin de défendre son p'tit dernier sorti en octobre 2008, "Hapiness Is The Road". Qu'on se le dise : Marillion est de retour !

C'est donc dans un Bikini plein à craquer que le groupe rentre en scène à 21 heures. Comme d'habitude, le son de la salle sera excellent et va faire honneur à la riche musique de Marillion. Dès "Dreamy Street", on sent qu'on a à faire ici à un groupe conquérant et prêt en découdre, même si l'immense majorité du public toulousain est déjà tout acquis à la cause de Steve Hogarth et sa bande. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le chanteur va nous en mettre plein les oreilles et plein les mirettes ! Pendant pas loin de 2 heures, l'homme va nous (dé)montrer l'étendue de son talent et mené de main de mettre les atmosphères propres à chaque morceau ("Nothing Fills The Hole", "The Great Escape", l'exceptionnel "Whatever Is Wrong With You"…). De quoi faire taire les vieilles rancoeurs des fans afin de savoir qui est le meilleur entre Fish et Hogarth. Steve Hogarth n'est ni meilleur, ni plus mauvais que Fish. C'est le chanteur actuel de Marillion depuis plus de 20 ans qui a su imposer sa personnalité et il le fait encore à merveille. Un point c'est tout. Portée par un son digne de ce nom (comme je le disais plus haut), la musique de Marillion va prendre de l'ampleur au fil du set et mettre à genoux une audience carrément hypnotisée par le groupe et tout le visuel qui va avec (le light show est irréprochable). Même si Marillion n'est pas forcément mon groupe préféré, je dois avouer que j'ai été soufflé par ce concert !

Avec une set list remaniée par rapport aux concerts précédents (apparition de "Other Half" et d"Essence" tiré de "Hapiness Is The Road" à la place de "Planet Marzipan", absence de "Woke Up" et de "Trap The Spark"…), Marillion a su délivrer une prestation aérée mais sans temps mort, de haute volée mais jamais élitiste. A ce titre, les membres du groupe se sont montrés souriants et visiblement contents d'être là, devant un public aussi fourni (notamment ce bon vieux Steve Rothery qui va s'éclater sur "Asylum Stallite #1").
Au fil du set, on a l'impression que le Marillion actuel est un rouleau compresseur que rien ne peut arrêter. Jeunes et vieux chantent comme un seul homme les hits du groupe et semblent l'espace d'un moment être happés dans l'univers des anglais. La dynamique mise en place est exceptionnelle et témoigne d'un savoir-faire indéniable. Le résultat est parfait. Tout simplement.
Pour finir, nous aurons droit à deux rappel avec " Whatever Is Wrong With You", "Neverland" et l'excellent "Hapiness Is The Road" qui résume à lui tout seul l'ambiance du concert et l'état d'esprit qu'il y régnait.

Avec environ 2 heures de concert au compteur, Marillion en a donné pour son argent à un public déjà tout acquis à sa cause mais émerveillé par une telle prestation. Malgré le poids des années et des couvertures médiatiques pas toujours à la hauteur d'un groupe d'un tel calibre, Marillion reste toujours debout contre vents et marées et possède toujours le feu sacré ! Quant à moi, je cours vite me jeter sur le double album "Hapiness Is The Road"… Chapeau bas, messieurs.

Un grand merci à François et à tout le staff du Bikini


Set List

Dreamy Street
This Train Is My Life
Nothing Fills The Hole
The Other Half
Fantastic Place
Essence
Out Of This World
Mad
The Great Escape
Real Tears For Sale
Asylum Satellite # 1
Invisible Man
----------
Whatever Is Wrong With You
Neverland
----------
Hapiness Is The Road


Plus d'infos sur: www.marillion.com

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail