yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Samedi 21 octobre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Lik...id - Scène Bastille à Paris (14-02-2008)
avec Lik...id, Silth et Munshy
par Muraï et Marcassin

En ce soir de fête de tous les amoureux, ceux qui prennent leur pied sur du rock-métal s’étaient donnés rendez-vous à la scène bastille (paris XI) pour le dépucelage de la toute jeune « Loud and Proud », association qui programme des concerts sur Paris.
Pas mal de monde sur le trottoir qui s’impatiente, pressé de s’acquitter d’un droit de cuissage à hauteur de l’évènement et de se mettre au chaud. Ici, pas de vendeur de fleurs défraîchies, mais un programme en trois actes sur le thème de l’amour.

MUNSHY, c’est ma toute première fois ! Chargé des préliminaires, le groupe joue en trio et en acoustique. Rooby, Nooka et Faustine ont décidé de finir ainsi leur tournée alors que le groupe vient tout juste de se dissoudre. Le set est très court, mais vraiment impressionnant de qualité et d’énergie. Ca devait bien péter en électrique et malheureusement on ne verra jamais plus, snif ! Bien sonorisé, la guitare et les percussions sur « on my shoulder », « jour de pluie » ou encore « rotten » nous emportent dans une ambiance mystique hindou où la voie de Faustine plane avec douceur; qu’elle seule viendra percer d’hurlements enragés. Entre du Incubus, Morcheeba ou Guano Apes, c’est cette complémentarité qu’apprécie la salle, qui est venue en nombre pour écouter ce trio une dernière fois. L’émotion sur scène est d’ailleurs très palpable au moment des adieux, et elle se propage à la foule qui en reste le cœur brisé. Une histoire d’amour se termine.

Difficile alors pour SILTH de passer à l’acte. Le groupe a pourtant sorti sa panoplie de cupidon avec un trio de cordes qu’on n'entend malheureusement assez peu. Il tire à tout va, sans laisser trop le temps à la sauce de prendre. Les riffs très rock des guitares sont pourtant pleins de fougue, mais manquent encore un peu d’expérience, intéressants mais débouchant sur des passages heavy moins maitrisés, avec des rythmiques qui s’emballent un peu trop : un côté punk par ci ou grunge par là, mais faisant perdre réellement la cohérence. La chanteuse assume en tout cas et se démène à s’en arracher la tête. On mettra ça sur le compte de la jeunesse… Le rythme s’emballe et le chant explose laissant un peu du coup la foule sur sa faim.

Le temps de s’enivrer un peu à la bière, LIK…ID nous invite dans SON Royaume « immoral ». Place donc aux maîtres de soirée, qui nous placent de suite dans l’ambiance : LIK…ID nous propose un néo-métal très classique dans la lignée des Korn, Limp Bizkit, Papa Roach : rythmiques sourdes et bien lourdes, batterie à contretemps, chant clair ou scandé/hurlé complété par quelques harmoniques suraigus et quelques samples et scratchs bienvenus. On est entre des mains expertes et on se laisse aller… ça bouge et s’entrechoque à tout va ! Le groupe se donne sans relâche et I.D.O. brille par sa présence scénique, qui n’aurait rien à envier d’un Reuno de Lofo (clin d’œil pour la coupe de cheveux !). Moins propres que les versions studio de l’album, les morceaux que nous jouent ce soir LIK…ID y gagnent pourtant en qualité ! Le groupe se retire donc après nous avoir épuisé avec une setlist bien enchaînée. Et, rempli d’ « impertinence », remet le couvert pour un rappel tonitruant sans même nous laisser le temps de souffler. On dénotera tout de même la basicité de riffs de certains morceaux trop axés sur les rythmiques, qui auraient gagné en originalité si les guitares étaient plus inventives dans les compos. Du coup, le facteur répétitif entre en scène assez vite, du fait que les plans ont en plus été mille fois entendus. Faire du néo métal en 2008, c’est pas facile de toute façon, à l’image du serpent qui se mord la queue ! Néanmoins, il en reste pas moins que Lik…Id en concert c’est très carré et bien foutu, plaisant à voir !

Ce premier rendez-vous s’achève donc, le corps vidé de plus de deux heures de passion, et le coeur emprunt de mélodies qui ne laisse qu’une envie : y retourner. Mais pour l’instant, on préfère rejoindre nos belles qui doivent grogner…


Plus d'infos sur: www.lik-id.org

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Morback

Lik...id - cliquez pour agrandirLik...id - cliquez pour agrandirLik...id - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail