yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Mardi 17 octobre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Hellbats - L'Autan à Toulouse (16-02-2007)
par Olga

19h, pile à l'heure. Après avoir acheté un nouvel objectif pour appareil photo (éh ! éh…je vais en faire rêver plus d'une avec ça…), je rentre dans le bar de L'autan où ce soir doit se jouer un gros concert des HellBats et de Jack And The Bearded Fishmen. J'entre, l'air est moite, irrespirable (merci Ludwig 8 , je croise des autochtones déjà passablement enivrés (du Charly Fiasco par là, du Kicking Records par ici, du TLP encore par là…le jet set toulousaine, quoi). Ensuite, un chauve alcoolo nommé Yoorwell, vraisemblablement un nostalgique de new wave, se présente à moi, (l'œil pas très vif et la démarche titubante) comme le chanteur d'un obscur combo du nom d'Open nigth mère…hop n' nightmare ou de hope n' hate machin chose. Le bougre à l'air amoché par la vie et l'alcool, véritable mix entre Michaël Berryman ("La Colline A Des Yeux" des 70's) et l'Abbé Pierre, l'homme me convie à boire avec lui...

…enfin bref, trêve de maussaderie! Du vin, nom de dieu !
C'est le quatuor déjanté Lyonnais, Jack And The Bearded Fishermen qui commence la lente entreprise de destruction rock n' roll de la soirée. Evoluant dans un rock stoner bruitiste (parfois à la limite du doom), le groupe a atomisé en seulement quelques morceaux les 140 personnes présentes ce soir. Dans sa prestation à la fois hypnotisante et décérébrée, Jacques et les pêcheurs barbus se donneront à fond à grand renfort de riffs suintants et de rythmiques lourdes, inlassablement puissantes. On retrouvera dans les rangs du quatuor, l'aérienne Doddy que l'on a pu admirer notamment dans feu X-Syndicate (estampillé L7 français il y quelques années), la ravissante bassiste fera de l'effet à quelques messieurs (n'est ce pas monsieur Y_ _we_ l ? C'est bien légitime, la chair est faible. L'Abbé Pierre lui-même a avoué avoir eu des femmes dans sa vie…)
Naviguant en eaux trouble entre la musique de Cathedral, de Dozer et les expérimentations parfois bruitistes et décomplexées de Sonic Youth, Jack And The Bearded Fishermen ravira le public par leur musique rock très mature et personnelle. Ajoutez à ça une prestation scénique hors norme et vous obtenez un cocktail (d)étonnant, pile poil dans la musique qu'on aime !
Le groupe a sorti une démo ainsi que trois autres nouveaux titres, mais il faudra guetter cette fine équipe d'ici peu car les bougres risquent de faire beaucoup parler d'eux à l'avenir (en tout cas ils font du bruit et ça, c'est déjà bien).

Après quelques ballonnets de vinasse rouge et un changement de plateau qui m'a paru super rapide (ou alors c'est le vin), les Hellbats montent sur scène. Yoorwell au son est tout heureux, il sourit. Oui, vous l'avez compris celle-là : le chauve sourit pour les chauves souris de l'enfer…Mouhahahahahahaaaaaarrrrrgghh ! ("le chauve sourit pour les chauves-souris"…sans vous en rendre véritablement compte, vous êtes entrain de lire ce qui sera considéré comme la quintessence de la finesse de l'humour…dans 50 ans) Le noir trio est venu défendre la future sortie de son album "Unleashed n' Alive" chez Kicking Records, un disque qui signe un véritable retour aux sources du rock n' roll/heavy brut. Autant vous le dire tout de suite, ils ne sont que trois mais ils sonnent comme vingt (du vin ? Ouééééé, encore un ballonnet !). L'arrivée de Nasty Samy (Black Zombie Procession, Hawaï Samouraï…) à la basse et aux chœurs donnent du sang neuf aux Hellbats après la tragique disparition de Nico le contrebassiste. Sans concession ni demi-mesure, l'infernal trio enchaînera les brûlots énergiques et puissants à grands coups de rythmiques endiablées, de riffs acérés et avec une patate d'enfer. Les compositions tournent bien, Nasty Samy a vite fait sa place au sein du groupe et a réussi à bien retranscrire les lignes de contrebasse sur sa basse. De ce fait, le lien avec le côté psycho d'avant est toujours bien présent mais le style à évolué (ou régressé, c'est selon comment on se place) vers un rock beaucoup plus heavy qu'à l'accoutumé. Les chauves- souris sont en grande forme et crachent allègrement leur musique venimeuse à la gueule de L'Autan. C'est fort, c'est crade, c'est brut….c'est que du bon !
Le public venu se presser en masse sur le devant de la scène est à la fête et les Hellbats le sont aussi. Malgré un set très court (environ 45 ou 50 minutes), les zicos ont su retranscrire parfaitement le "nouveau" son de leur album ("Black Mamba The King Cobra", "Paralyzed", "No Light In The Sea", "No Paradise"...), plus sombre, plus agressif. Il fait chaud, on sue mais on s'en fout !
Ca fait plaisir de voir que le trio a su relever la tête et partir de l'avant après la tragique perte qu'il a subi. "Unleased n' Heavy" sera sûrement un album charnière dans la carrière du groupe et gageons que la route du succès ne soit pas très loin.

En fin de compte, la soirée fut encore une fois mémorable (à quand des concerts pourris, hein les TLP ?) à tout point de vue. La tournée "Hellbats/Jack And The Bearded Fishermen" continue encore un peu, et je vous invite à aller les voir dès qu'ils poseront leurs amplis près de chez vous, vous ne serez pas déçus…
Quant à moi, après quelques derniers p'tits ballonnets (merci PierrO, merci Yoorwell !), je me suis enfui à tire d'ailes vers de nouvelles aventures trépidantes (en fait, je suis allé faire breveter ma blague du "chauve qui souri"…mais un certain J. Roucas l'avait faite avant moi…râââh l'enfoiréééé !)


Un grand merci à PierrO, Kicking Records et…à Judas (celui qui a pris une photo de moi entrain de picoler et qui l'a mise sur un obscur forum) et ainsi qu'à L'Autan, le doux foyer du rock n' roll !

Set list

Intro Druid Hill Sanatarium
Where Is The Wolf ?
Heavy Rockers
Follow Me
No Light In The Sea
Paralyzed
Dark n' Mighty
Dark Shareolders Of Pain
No Paradise
Queen Orche + Blues + I Never Lie + Down Patrol
Black Mamba The King Cobra
Fast n' Heavy
Toxic City
The End

Set List Jack And The Bearded Fishermen

Minneapolis
Lightening Colt
Hold Up On 103 XT
Under The Beach
Don't Need
Sonic
Mary
Give Me Back My Brain
Shipwrecked

Plus d'infos sur: www.hellbats.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos:

Hellbats - cliquez pour agrandirHellbats - cliquez pour agrandirHellbats - cliquez pour agrandirHellbats - cliquez pour agrandirHellbats - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail