yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Vendredi 28 avril 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Gojira - Rio Grande à Montauban (15-07-2010)
avec Nephalokia
par JL de Metalsickness

Il faut bien avouer qu'on n'avait pas vu cette mini-tournée estivale venir puisque Gojira était censé être en train d'enregistrer un EP dont les bénéfices iraient à Sea Sheperd, une organisation qui lutte contre les chasseurs de baleines. Finalement les Landais n'ont pas résisté à l'appel du live et sont à nouveau sur les routes pour une tournée des festivals européens ainsi que quelques dates isolées dont cette date unique dans la région toulousaine. C'est donc dans la sympathique salle du Rio Grande à Montauban à 50 km de la ville rose que nous nous rendons, non sans peine vu la chaleur étouffante qui règne dehors et donc dans la salle.

Nous entrons dans un four animé par les locaux de Nephalokia qui ont déjà bien entamé leur set. Les Toulousains nous proposent un death metal à la fois brutal mais aussi entrainant. On se surprend ainsi assez facilement à headbanguer sur les rythmiques saccadées et à se faire interpeller par les nombreux riffs intéressants. Bien sûr, l'influence de la tête d'affiche se fait sentir mais Nephalokia tire son épingle du jeu grâce à un chant qui sait se faire plus mélodique dans le sens où il n'est pas continuellement hurlé, et grâce à des ambiances plus posées dérivées du postcore. Une bonne petite découverte qu'on va suivre de près.

Alors que le bar a fait le plein après la première partie, la température du sauna va encore monter de quelques degrés avec l'arrivée du monstre landais. Celui-ci surprend son monde en envoyant d'entrée de jeu deux extraits de son premier album : "Lizard Skin" et "Clone". Effet garanti : le public répond au quart de tour, trop heureux de réentendre ces vieilleries plutôt délaissées sur les tournées récentes. Le groupe est en forme et heureux de l'accueil réservé par le public montalbanais qui revitalise le combo qui, aux dires de Joe, n'était pas dans une forme olympique avant de monter sur scène. Il va s'en dire que cela ne se voit pas du tout lorsque retentit la boucherie "Backbone" et ses riffs destructeurs. Gojira nous offre enfin avec "Indians" un morceau de "The Link", l'album que le groupe semblait vouloir écarté à tout prix de ses concerts. Une très bonne surprise en somme qui ne sera pas réitéré avec l'arrivée de l'expérimentale "A Sight To Behold" dont on a du mal à comprendre sa présence quasi automatique dans les sets des Landais si ce n'est pour octroyer au quartet une petite pause. Une pause cela dit des plus compréhensibles vu la chaleur étouffante de cette salle privée d'aération. Les musiciens ne cachent pas leur difficulté à supporter la température et cela s'en ressent un tantinet sur leur prestation moins apocalyptique que lors de leur tournée nord-américaine en tête d'affiche ou en première partie de Metallica (oui, j'aime bien me la péter !). La pression est loin d'être la même et l'ambiance est donc nettement plus détendue. Pour preuve ce petit discours du frontman qui déclare ne rien avoir à dire mais prend quand même la parole pour octroyer au groupe une pause bienvenue.
Le son jusque là très bon devient un peu brouillon sur "The Art Of Dying" dont l'intro sonne du coup moins précise qu'à l'accoutumée. Peu importe, ce titre martèle toujours autant à l'instar des incontournables de "From Mars…" les dantesques "The Heaviest…" et "Flying Whales".
Néanmoins, on était en droit d'attendre au moins un nouveau morceau tiré du EP cité plus haut mais il n'en sera rien à notre plus grand dam. Heureusement que le combo nous offre encore une petite rareté avec ce "World To Come" débarrassé de sa première partie qui fait du bien par où il passe avant le massif "Vacuity".

Gojira se fera un peu prier pour revenir nous asséner un seul et unique rappel avec "Oroborus". "Where Dragons Dwell" pourtant prévu sur la set list ne sera pas interprété. On aurait pu en vouloir au combo de tronquer ainsi un set déjà plutôt court (1h15 en comptant large) mais les conditions climatiques étant ce qu'elles sont on ne leur en tiendra pas rigueur.
Si ce concert était loin d'être le meilleur donné par Gojira dans notre région, il nous aura au moins permis de voir un groupe détendu faisant plaisir à son public avant certainement une longue absence.

Merci à Steffie de Listenable Records



Set list

Lizard Skin
Clone
Backbone
Indians
A Sight To Behold
The Art Of Dying
Drums solo
The Heaviest Matter Of The Universe
Flying Whales
World To Come
Vacuity
---------------
Oroborus


Plus d'infos sur: www.gojira-music.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: JL

Gojira - cliquez pour agrandirGojira - cliquez pour agrandirGojira - cliquez pour agrandirGojira - cliquez pour agrandirGojira - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail