yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 11 décembre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Electrelane - Le Kléo à Toulouse (21-11-2007)
par Batkill.

Yep nous voici en ce doux jeudi dans l’antre appelée le Kleo, il est un peu moins de neuf heures et, déjà, l’endroit est blindé pour accompagner les six demoiselles qui vont nous faire vibrer. Le temps de boire une bonne bibine, de sentir la température monter grandement, et c’est parti pour un voyage musical annoncé tapageur…

Et c’est Anni Rossi qui débarque de son Chicago/USA pour nous faire partager son univers si particulier. On découvre alors une artiste vraiment très douée, violoncelliste que l’on sent classique à la base, et qui chante la pop d’une voix merveilleuse…
C’est le groupe Electrelane himself qui a choisi de voyager avec Anni pour sa dernière tournée, et le public ne s’y trompe pas : vivats, acclamations, applaudissements, tous les moyens sont bons pour signifier à cette petite elfe urbaine que l’on tombe instantanément sous son charme. Sa musique est douce, mélancolique, nerveuse et tripée...le temps passe cependant toujours vite et l’on doit trop rapidement lui dire au revoir en espérant que c’est un à bientôt.
Wow ça commence bien et pas de répit, débarque sur scène Tender Forever. Pendant près d’une heure on va rire avec elle, partager ses photos de vacances, partir dans des boucles électroniques, vibrer sur son youkoulélé, écouter ses divagations sans queue ni tête et pourtant si attachantes. Et là pendant près de cinquante minutes les quasi trois cent personnes de la salle vont continuer à manifester leur…contentement bien sûr !
C’est une sorte de show visuel et sonore personnel bercé ou transcendé par un chant rythmé et sincère, on passe du trip hop à la pop en moins de deux et on en redemande !
Précision importante de cette artiste fort sympathique : « je serai au fond de la salle pendant Electrelane, y a mes cd’s, si vous n’avez pas d’argent ce n’est pas bien…grave. On n’est pas là pour ça. » Sans déconner ça fait chaud au cœur !

Et maintenant le final tant attendu, le rock saturé des quatre nanas d’Electrelane dont je vous avais déjà parlé dans Yezzi pour la sortie de « No shouts no calls ».
On sent que tout le monde piaffe d’impatience, que l’on attend tous quelque chose de ce groupe excellent en studio. Et croyez moi, ça sera bien une sacrée grosse claque dans nôtre gueule. Un début comme on le veut avec des titres récents bien calibrés, joués parfaitement avec cette guitare saturée et crasseuse, une bonne basse qui rebondit bien, des claviers tourbillonnants et psychés, et une batterie impeccable entraînante au possible. Les influences du Velvet, de Sonic Youth voire de Joy Division sont claires ! Mais que serait ce groupe sans ses voix si rageuses et pourtant si chantantes et presque cosmiques ?
Et la tension monte, monte, monte et ne s’arrête pas…c’est vraiment trop bon de partir sur des titres comme To the East ou The Greater Times. Mes derniers moments de lucidités m’ont permis de voir qu’il est minuit passé et que le son est de plus en plus nerveux, gras, crade, et hypnotique. Rien à dire du début à la fin on en a plein les oreilles pour du pur bonheur musical…

Ben ouai cette soirée était mortellissime et nous on y était grâce à Première Pression et je dois bien avouer ça l’a fait grave ! Tellement grave d’ailleurs que quand je repense à la prochaine séparation d’Electrelane je me dis que franchement c’est pas possible…Quant à Anni Rossi (que j’adooore) et à Tender Forever (que je respeeeeecte) j’espère les revoir le plus tôt possible.

Plus d'infos sur: www.electrelane.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Batkill.

Electrelane - cliquez pour agrandirElectrelane - cliquez pour agrandirElectrelane - cliquez pour agrandirElectrelane - cliquez pour agrandirElectrelane - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail