yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Dimanche 25 juin 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Winter Festival 2005 - Cap Découverte à Blaye les Mines (17-12-2005)
avec Watcha + Gojira + 8 Control + Rhésus + Armaguedon...
par Marcassin

Il est environ 21 h quand nous franchîmes les portes de la maison de la musique de Cap Découverte (81) sous les sourires des videurs (non, non, c’est vrai ; il faut le signaler pour une fois !), bien content de venir réchauffer nos oreilles transies par ce froid si tenace.
Même pas le temps de siffler ma première bière que c’est Watcha, qui, à notre grand étonnement, fait vibrer les murs de la grande salle, balançant ce qui m’a tout l’air d’un « Sam 4 » issu du dernier album en date, j’ai nommé « Phoenix », sorti en Septembre. Bob virevolte déjà sur scène, muni d’un grand chapeau comme sur le visuel du dernier opus. Force est de constater que Watcha a désormais un autre visage que sur celui des deux premiers albums. Fini les morceaux tranchants avec ce chant scandé, l’amorce débutée sur Mutant se confirme avec du néo-métal mélodique aux formes nettement plus arrondies. Fini de faire les méchants, l’heure est venue « d’ouvrir les portes au hardcore » et d’aseptiser le genre, comme le dit ce bon vieux Bob. Et là rien n’est oublié : pose de guitar-hero, looks extravagants, interminable participation du public sur « and the beat goes on », parterre de collégien, une version revisitée de « Cupide » bien molle, etc,… L’énergie des débuts ne ressurgit que trop rarement sur des titres comme « Concrete Lie », « La rumeur », ou encore le petit dernier : « Planète ». Après 45 minutes, fin du spectacle, et séance de dédicace pour tout ce jeune public. L’heure est venue pour eux d’aller se coucher.
Quelques minutes plus tard, des couinements de baleine retentissent et c’est au tour de Gojira. La même entame de set qu’à la Furia avec Ocean Planet au début très solennel avec cette alternance chant sur guitares planantes - break de batterie. On est déjà parti dans leur univers, accentué par la première accélération du poulpe Mario, digne de se faire déhancher le plus gros des cétacés…Backbone suit avec ses passages au rythme épileptique, tout le monde écarquille les yeux, non, ce n’est pas une machine ! Le tiercé de tête est complété par le très apprécié Remembrance, qui fait maintenant partie des titres incontournables de Gojira. Le set est très percutant avec une setlist qui est plus axé sur le dernier opus (normal) et sur Terra Incognita : « Love », « Lizard Skin », « Space time », « Flying Whales », « The heaviest matter of the universe ». Comme d’habitude, le solo de Mario scotche la banquise pendant quelques instants, où l’assemblée retient son souffle, le temps de méditer que la recette de Gojira c’est un peu comme le slogan pour un fameux chocolat : « quelques grammes de finesse dans un monde de brutes » : la lourdeur est toujours au rendez-vous mais toujours avec cette justesse et cette virtuosité technique qui laisse pantois. Un rappel avec « to Sirius » et c’est déjà fini, on a pas vu le temps passer, mais çà fait déjà une heure…
Accoudé au bar, j’essaie de retrouver pied et de me remettre de mes émotions. Une fois remis, je repars au front dans la petite salle du festival que j’avais boudé jusqu’alors. J’arrive pile poil pour voir Rhesus, apparemment une des révélations pop-rock du moment, bien dans le Mouv’. Rhesus c’est un trio avec un émo-guitariste-chanteur, une bassiste et un batteur au look très british, qui fait aussi de temps à autre du clavier, comme le chanteur. Une petite empreinte grunge dans les envolées finales de morceau est remarquée, avec une grosse touche de pop-rock à la Muse ou encore Placebo. Ma foi, le concert est fort plaisant, et là encore, je le trouve bien trop court. Le public est d’ailleurs assez réceptif. Le dernier titre joué présente une composition bien curieuse, avec cette grande pause où les musiciens s’arrêtent net de jouer en prenant des poses comme des automates, le tout devant un public muet, voire surtout aussi bouche bée. En tout cas pas mal la prestation !
La fatigue se faisant sentir, nous décidâmes de quitter les lieux en jetant un œil au passage sur l’expérimental Univers O et ces sons de clarinette. Merci à Vincent de Rocktime pour l’invitation, à Anya pour les photos, à Schuma-Seb Et Vidda de Psykup pour égayer la soirée, et à thomas (longue vie à Wah wah Ups !).

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Anya - Zulieee

Winter Festival 2005 - cliquez pour agrandirWinter Festival 2005 - cliquez pour agrandirWinter Festival 2005 - cliquez pour agrandirWinter Festival 2005 - cliquez pour agrandirWinter Festival 2005 - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail