yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Jeudi 27 avril 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Walls of Jericho - The Arrs - Batofar à Paris (25-06-2007)
avec Walls of Jericho - The Arrs - Apocalypse Now - As They Burn
par Djinax

C’est dans la superbe péniche du Batofar à Paris que cette belle affiche hardcore nous a été concoctée par . Etant Toulousain, je ne connaissais pas ce lieu et il est vraiment très bien aménagé, l’extérieur est superbe, la scène est grande, la sono est en conséquence, bravo ça fait plaisir de voir ça dans une péniche.

Ce sont les jeunes Parisiens de As They Burn qui ouvrent ce soir le bal, je ne connaissais pas du tout le groupe, j’écoutais donc avec attention. Ils entrent sur scène et première constatation, ils doivent avoir une moyenne d’age de 18-20 ans. La 2ème et qui me fait plaisir, c’est qu’ils ont plusieurs origines, notamment 2 blacks, au chant et à la basse, chose trop rare dans ce milieu à mon goût. On sent qu’ils n’ont pas beaucoup de concerts dans leurs pattes mais ils se défendent très bien. Les mélodies des 2 guitares sont dans l’ensemble accrocheuses et bien trouvées. Le jeu de batterie est bien carré, le frontman assure bien ses parties chants et el son est plutôt bon, c’est apréciable. Niveau musical, ça tape dans le hardcore bien sur, mais également un peu metalcore. Ils nous feront une bonne prestation de 30 minutes qui aura convaincu le public, groupe à suivre donc.

C’est Apocalypse Now qui prend la suite, avec un nom pareil on peut se douter que ça va être la guerre. Là non plus je ne connaissais pas le groupe, mais j’apprend que ce sont les anciens Forest in Blood qui ont reformé ce groupe avec l’arrivé de nouveaux musiciens. Ils débarquent sur scène et on sent de suite qu’ils ont pas mal de concerts dans les pattes. Ils sont à l’aise et le gros son est de la partie. C’est Elie le chanteur qui m’impressionne le plus, il assure bien ses parties chants, bouge bien et à un sacré charisme. Musicalement, on sent pas mal d’influences, la majorité des chansons sont typées hardcore, d’autres un peu plus old school, mais il y a également la présence de trash et de metal. C’est peut être pour ça que je ne retiens pas grand-chose, mais ils feront leur effet dans la fausse. A noter qu’ils viennent de sortir leur 1er album nommé « Confrontation with God ».

The Arrs enchaîne, ils reviennent tout juste du Hellfest où leur concert c’est apparemment bien passé, ils sont donc en pleine forme pour nous asséner leur metalcore. Et ça se ressent de suite, le son est gros et bien en place, ça envoie sévère dès le début. Scéniquement on les sent tous vraiment à l’aise, ça bouge toujours autant, ils sont contents de rejouer devant leur public et il le lui rend bien. Mention spéciale au chanteur qui assure bien ses parties, et qui avec ses locks et ses bons 2m est bien impressionnant. Je les avais vu il y a bien 2 ans, et depuis le groupe a beaucoup gagné en maturité, ils ont aussi travaillé leur son et ça se ressent. Ils nous feront quelques titres issus de leur nouvel album « Trinité » comme les très bons « Originel » et « Ennemis » ou autre « De ma plume » issu de leur premier album « Et la douleur est la même ». On aura le droit également à la chanson « Hunted by your sins » avec en featuring Ken du groupe Out For The Count, qui apportera encore plus de violence et de présence scénique, si besoin était. Leur show durera 45 minutes et aura confirmé mon opinion comme quoi The Arrs est avant tout un goupe de scène, le public ne s’y est pas trompé non plus et leur réservera une jolie ovation. Le public est chaud et s’est mis en condition pour accueillir les ricains de Walls of Jericho.

Après un changement de matos et un line check assez rapide, les Walls of Jericho débarquent sur scène. Eux aussi étaient présents au Hellfest et ils y ont apparemment impressionné pas mal de monde, j’attendais donc leur prestation avec impatience. Les ricains de Détroit viennent notamment défendre leur dernier album « With devils amongst us all » sorti en 2006 et consacré comme l’un des meilleurs albums de l’année. Mais ce qui a fait la renommée de Walls, outre leur très bonne musique, c’est bien sur la présence au chant de Candace Kucsulain, une des seules femmes dans ce milieu. Une grande partie du public attend sa prestation et ils ne vont pas être déçu. En effet, dès qu’ils entrent sur scène, ça enchaîne direct et la furie est lancée. Candace est vraiment impressionnante, par sa maîtrise vocale tout d’abord où il n’y a rien a reproché mais également par l’énergie qu’elle dégage, elle booste vraiment son groupe et le public par le même occasion. Elle est vraiment à l’aise avec le public, elle parle souvent entre les morceaux, on sent le groupe content d’être là et chose rare pour des ricains, et elle remercie également les groupes qui ouvraient. Les musiciens eux sont carrés et bougent bien, notamment le bassiste qui est assez impressionnant vu sa taille. La set list est bien sur basée sur le dernier album avec des titres comme « Trigger » et « And Hope toDie » et bien sur le très bon single "A Trigger Full Of Promise". Les morceaux de cet album s’enchaîne très bien et sont vraiment fait pour le live, c’est là qu’ils expriment réellement toute leur rage et leur énergie. Les mosh-part sont bien sur surpuissantes et les riffs très accrocheurs, la foule ne s’y trompe pas et bouge dans tous les sens. Ils nous quittent sur le célèbre "Revival Never Goes Out Of Style" que tout le public reprend en chœurs. Très belle prestation d’une petite heure de Walls of Jerricho, on comprend vraiment pourquoi ce groupe est un des piliers actuels du hardcore.


Merci à Camille et au Batofar pour la soirée.


Plus d'infos sur: www.myspace.com/wallsofjericho

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Xav

Walls of Jericho - The Arrs - cliquez pour agrandirWalls of Jericho - The Arrs - cliquez pour agrandirWalls of Jericho - The Arrs - cliquez pour agrandirWalls of Jericho - The Arrs - cliquez pour agrandirWalls of Jericho - The Arrs - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail