yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Jeudi 17 août 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
The Horrors - Dandi Wind - Vents du Sud à Toulouse (09-05-2007)
par Hellisha

Ce soir, aux Vents du Sud (Toulouse), place à l'éclectisme ! En effet, c'est un groupe d'électro canadien (Dandi Wind) qui ouvre pour un groupe de rock anglais (The Horrors).

J'arrive pendant le set de Dandi Wind, et du parking, ça annonce déjà la couleur. On entend des basses et un rythme électro bien dansant, le tout entrecoupé par des cris de la chanteuse qui font sursauter.
Et là, en entrant, première constatation : la salle est presque vide. Deuxième constatation : le public est jeune, voire très jeune. Ca ne présage rien de bon ... mais ce n'est évidemment pas le plus important. Pendant ce temps, une jeune fille saute partout et danse sur la scène. En effet, la chanteuse de Dandi Wind est un petit bout de femme sur excitée qui passe son temps à pousser des cris, aller dans le public faire des danses qui rappellent les rituels africains, puis elle remonte sur scène, et c'est reparti pour un tour. Mais je la comprend : la musique donne vraiment envie de se bouger et des fois, on pourrait même improviser une séance d'aérobic tellement on a droit à de l'électro réellement efficace. Il y a de bonnes boucles électro/rock mises en valeur par des grosses basses et pis l'attitude de la chanteuse colle directement un sourire sur le visage. Ca fait plaisir de voir ça, d'autant plus qu'en général l'électro de ce genre est jouée par des DJ's et non un groupe (j'ai apprit plus tard qu'il y avait normalement un batteur dans Dandi Wind, pas présent ce soir). Et puis il y a ce jeune homme blond aux claviers (oui car il n'y pas un clavier mais bien 2) qui semble un peu hypnotisé ... Autant le dire, il se fait bien bouffer par la présence de la chanteuse. Malheureusement, le public ne suit pas vraiment le mouvement et le groupe doit bien sentir que les gens ne sont pas là pour eux, mais bien pour The Horrors. De plus, mon retard ne me laissera pas le temps de réellement apprécier la musique de Dandi Wind, ni même de prendre des photos ... Mais c'est un groupe que je conseillerai à tous les amateurs de musique électro orientée rock comme Justice, Soulwax ou autres !!

Et alors que j'attend l'arrivée de The Horrors, je me rend compte que la jeunesse du public va finalement être un léger problème. En effet, il y a un parterre de groupies de 15 ans qui hurlent "JOSHUAAAAA" toutes les 2 minutes, ou encore lorsque le roadie vient faire les derniers réglages sur les différents instruments. Et non seulement ça casse les oreilles, mais en + de ça, je me demande pourquoi The Horrors a ce public là. Les prend-on pour les Tokyo Hotel du rock ? Car The Horrors est un groupe où le look et l'esthétique prend une place très importante. En effet, ces jeunes anglais (ils ont entre 17 et 22 ans) ont des coupes de cheveux à faire pâlir les jeunes émos, des jeans slims plus serrés tu meurs, donc je comprend qu'il y ait une effervescence autour de ce groupe qui touche les plus jeunes. Mais la particularité de The Horrors ne s'arrête pas là. En effet, même si leur musique rock aux aspects années 70 revival est tout à fait dans la veine de ce qui se fait en ce moment, il y a quelque chose en plus : que ce soit un côté sombre à la The Cramps ou la voix du chanteur qui transpire la panique, il y a des raisons au fait que je sois là ce soir et non au concert des Plastiscines ... Et alors que les groupies hurlent à pleins poumons, le groupe entre sur scène, les bras ballants, la mèche pendante et le visage baissé ... Le groupe attaque son set par "She is the New Thing", tout nouveau single du groupe avec un clavier très présent et très 70's dans l'esprit. Et dès les premières notes, c'est l'hystérie dans le public comme sur scène et c'est parti pour 1h de show bien rock'n roll !! En effet, le guitariste (le fameux Joshua) danse, saute et fait des tours sur lui-même, pendant que Farris (le chanteur) se jette dans les bras des fans qui se l'arrache et cela semble bien amusé Joshua, dont j'aperçois le sourire derrière sa mèche blonde platine. Ensuite il y a le bassiste qui lui reste planté là comme un piquet, la tête dans les nuages et l'air un peu absent, hypnotique. Puis le clavieriste qui lui aussi m'impressionne ... Il regarde le public avec un air de détraqué, s'arrête de bouger, observe, lève un bras .... puis recommence sa danse étrange derrière son clavier. Avec sa coupe inspiration Jeanne d'Arc, on le croirait tout droit sorti des Beatles. Et enfin il y a le batteur que j'aperçois à peine au dessus des cymbales. Il faut dire qu'il a 17 ans et qu'il est loin d'être imposant ...

Le concert se déroule très bien mais sans réelle surprise musicale, mais cela est sûrement dû au fait que je ne connaissais pas encore l'album et que le son est plutôt moyen (pas beaucoup de basse, et un chant et un clavier beaucoup trop en dessous des guitares), et même si les hurlements incessants m'ont insupporté, j'ai apprecié de voir ce groupe de petits jeunes se donnaient comme ça pour si peu de personnes (ils nous diront plus tard que le concert la veille à Barcelone ne s'était pas du tout déroulé ainsi; et j'apprendrai aussi le lendemain qu'ils ont annulé le concert du lendemain à Limoges à la suite du concert ... on se demande pourquoi ...). En effet, le chanteur n'arrête pas de faire le débile et amuse son public : une fois il s'accroche à la rampe des lights juste au dessus de nos têtes, puis il fonce dans le public tête en avant pour aller récupérer une chaise et improviser une cage aux lions (le micro faisant office de fouet), ou encore lors du rappel quand il est venu sur scène jouer avec son micro et une radio (ça ne sert mais ça donne un côté artiste autiste donc c'est parfait). Malgré tout, ça me donne un peu l'impression qu'il n'est pas à l'aise et qu'il essaye un peu de meubler le show ... Mais tout le monde a l'air ravi et le groupe finira son concert par une chanson qui se nomme "Little Victories", ce qui tombe à point selon moi !

S'ensuit une longue séance dédicaces ou les groupies en auront pour leur argent : bisous, autographes, dessins et autres photos pendant une demi heure. Je me dis que le groupe est vraiment patient et surtout, surtout, qu'il ne mérite vraiment pas le public qu'ils ont ! Car même si ce n'est pas la révélation de l'année, je les trouve bien au dessus de la scène rock actuelle. De plus, ils sont suivis par des grands et ce n'est certainement pas pour rien : en effet, ils sont habillés par Hedi Slimane (styliste pour Dior), ainsi que par Vivianne Westwood et c'est Chris Cunningham qui a réalisé leur premier clip : "Sheena is a Parasite" qui est un petit bijou (et il n'aurait pas fait ça pour les Naast :p). Voilà, je conseille donc aux amateurs de rock d'aller jeter un coup d'oreille sur leur musique car ces petits jeunes ont de l'idée ... A bon entendeur, salut !

Plus d'infos sur: www.thehorrors.co.uk

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Hellisha

The Horrors - Dandi Wind - cliquez pour agrandirThe Horrors - Dandi Wind - cliquez pour agrandirThe Horrors - Dandi Wind - cliquez pour agrandirThe Horrors - Dandi Wind - cliquez pour agrandirThe Horrors - Dandi Wind - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail