yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Samedi 29 avril 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Summer festival 2006 - Fetsival en Plein air à Albi (24-06-2006)
avec Punish Yourself + Flying Pooh + Sidilarsen + Freedom for king kong + Dionysos + Kaophonic Tribu + Hushpuppies
par Djinax

Le Summer Festival qui se déroule dans la région d’Albi est organisé par l’association Rocktime et la 20ème édition se déroule à Cap Découverte sur 2 scènes en plein air.

On commence avec les Hushpuppies, petit groupe qui fait beaucoup parler de lui en ce moment et qui sont à l’affiche de nombreux festivals cet été. Leur musique est un mélange de rock garage et de pop, tout ça, à la sauce anglaise. Les claviers vintage apporte leur sonorité 60’s, rien à dire c’est bien « fait » pour le style.

Kaophonic Tribu enchaîne sur la scène de l’Hypnoz Park avec leur trans dj and percu. Ces 8 musiciens qui viennent de Bourgogne nous concoctent une musique triballe particulièrement dansante. Le rythme et les différentes montées nous rentrent littéralement dans la peau, c’est sur scène qu’on les apprécient à leur juste valeur car leur musique est vraiment faite pour le live.

Dionysos arrive ensuite sur la grande scène, ils sont eux aussi à l’honneur sur pas mal de festivals cette année. Il faut dire que leur show est très énergique ! Eux aussi, c’est vraiment en live que leur musique prend toute son ampleur. En effet, tout le groupe bouge de façon cadencée sur leurs rythmiques bien rock’n’roll et ça donne envie de bouger. Mathieu, le chanteur est toujours débordant de vivacité, et nous gratifieras comme souvent d’un slam impressionnant jusqu'à la régie. Dionysos est à voir absolument en concert qu’on aime ou pas leurs albums.

Les Freedom for king kong clôturent la première journée en nous délivrant un très bon show comme à leur habitude, avec un son homogène à souhait. Brings, le chanteur est vraiment impressionnant, il varie toujours autant la chose : il passe facilement d’une voix reggae au rap, sait aussi bien chanter qu’hurler et réalise tout ça avec une facilité déconcertante...c’est pour moi l’un des meilleurs chanteurs français. Le clavier du groupe est également très bon, il en est devenu indispensable et il nous délivre avec ses claviers analogiques, un son vraiment particulier que l’on ne trouve plus de nos jours avec le numérique. Les chansons de leur dernier album « Issue de ce corps » sont très bien adaptées au live, que ce soit de manière plus sentimentale ou plus rock comme par exemple « si nike et sans complexe ». On a bien sur eu le droit aux vieux morceaux comme « les étiquettes » ou « Babylone » qui sonnent toujours aussi bien mais également à des titres issus de « Marche ou rêve ». Ils nous laissent la tête dans les étoiles.

Sidilarsen ouvre le samedi en cette fin d’après-midi, sur la scène de l’Hypnoz Park. Cela faisait un petit moment que je ne les avais pas vu mais qu’est-ce que ça fait du bien. C’est toujours aussi bon et dansant, eh oui, même pour du metal mais c’est vrai que l’appellation dance metal leur va à ravir. Le guitariste Benben, dernièrement arrivé, s’est très bien intégré et on sent que le groupe prend vraiment plaisir à être sur scène. Leur set list est en grande partie composée de leur 2ème album « Eau » mais les tubes de « Biotop » y sont intégrés. Ils nous font même la surprise d’une reprise et pas des moindres, car il s’agit de « Breathe » de Prodigy qui est très bien digérée. Sidi reste un groupe à voir absolument en concert aussi !

Les Flying Pooh enchaînent et c’est toujours en costard cravate qu’ils arrivent sur scène pour défendre leur très bon 2nd album, « Spanking Day ». Ils sont contents d’être là et ça se ressent même si c’est sous la pluie que nous assistons au show. L’énergie et la bonne humeur sont de mise. Ils nous assènent leur rock’n’roll fusionnel avec des titres très parlant comme « Get drunk » ou « Kill a rock superstar », je vous laisse imaginer l’esprit qu’il s’en dégage. Les tubes du 1er album sont bien sûrs présents, ils sont joués toujours avec la même fougue, ça fait vraiment chaud au cœur de les revoir.

C’est à Punish Yourself que revient la tache de clôturer le festival et c’est donc dans une ambiance electro punk indus que ça se passe. Ils viennent défendre leur nouvel album « Gore Baby Gore » et c’est maquillés de peintures fluos comme à leur habitude qu’ils nous apparaissent. Les grilles les séparant du public ne sont hélas plus là mais c’est toujours impressionnant de les voir, leur show est énergique à souhait, avec notamment une danseuse qui fait de temps en temps son apparition, munie d’une disqueuse pour faire des étincelles. Un show dans la plus pur tradition punk garage et une grosse rock n’roll attitude dont eux seuls ont le secret!

C’est sur cette belle prestation des Punish et dans la bonne humeur que s’achève cette 20ème édition du Summer festival. On rentre au camping la tête dans les étoiles pour finir en beauté ce bon petit week end. Un grand merci à toute l’organisation qui était très bonne, on leur souhaite que ça continue au moins 20 ans de plus.

Plus d'infos sur: www.rocktime.org/summer

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Suz

Summer festival 2006 - cliquez pour agrandirSummer festival 2006 - cliquez pour agrandirSummer festival 2006 - cliquez pour agrandirSummer festival 2006 - cliquez pour agrandirSummer festival 2006 - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail