yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Mercredi 28 juin 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Status Quo - Zenith à Toulouse (09-10-2007)
avec Status Quo - Trews
par Olga

Ce qui est bien à Toulouse, c'est que les concerts de la ville rose sont très diversifiés quelque soit le style pratiqué. Hier par exemple, j'étais dans le squat du Pavillon Sauvage pour un show de hardcore/punk à tendance crust et voilà que je me trouve aujourd'hui dans l'immense zénith de Toulouse pour voir les mythiques légendes (les mots sont assez forts ?) de Status Quo. "Mais ils sont pas morts Status Quo ?" me rétorquera t-on. Et bien non, ils viennent même de sortir un tout nouvel album "In Search Of The Forth Chord" (39 ans après leur premier disque !) et ont entamé une tournée mondiale en compagnie de The Trews. Sont-ils à l'agonie, pour autant ? La réponse est dans ces lignes…

Les jeunes canadiens de The Trews entrent en scène devant un public déjà bien fourni pour nous délivrer leur rock brut et électrique. Même si le groupe n'est pas a priori la tasse de thé du public composé pour la plupart de quadragénaires et de quinquagénaires (voire plus) accompagnés ou non de leurs enfants, il aura vite fait de faire bouger les têtes (avec peu de cheveux dessus) et taper du pied, grâce à son délicieux rock rugueux et accrocheur ("So, She's Leaving", "Sweetness" ou "Ishmael And Maggie"). Misant sur des mélodies simples, des refrains fédérateurs et des riffs acérés, The Trews utilise la bonne vieille recette rock n' roll qui a fait ses preuves depuis des décennies. On a beau s'y attendre, ça fait toujours un effet bœuf !
En fin de compte, les canadiens partiront sous les acclamations sincères du zénith de Toulouse qui a bien apprécié le tour de chant de ces p'tits jeunes. The Trews restent fidèles aux racines rock n' roll tout en développant quelques facettes plus actuelles dans leurs sonorités et dans leur approche musicale. C'est ce qu'on appelle l'art de faire du neuf avec du vieux ? Oui, mais avec une bonne dose de spontanéité et surtout beaucoup d'honnêteté.
Du tout bon ! A suivre de près…

Après un rapide changement de plateau, voilà que les vieux briscards de Status Quo investissent la scène avec pertes et fracas : le backdrop du dernier effort "In Search Of The Fourth Chord" posé sur le milieu de la scène s'effondre et laisse entrevoir des murs d'amplis Marshall ainsi que le groupe au grand complet sur les planches, illuminé par un immense arsenal de spotlights. A partir de là, on le sait : Status Quo n'est pas là pour se la couler douce; il va y avoir du rock n' roll dans l'air et ça va faire mal ! Et en effet, les anglais vont se donner à fond pour défendre leur dernier album et rappeler à notre bon souvenir leur impressionnante discographie, pour le plus grand plaisir des fans.
Mais loin de se reposer sur ses lauriers ou de penser que le public du zénith de Toulouse est tout acquis à sa cause (même si c'est le cas), Status Quo va jouer comme si ce concert était le dernier et ce, même si le show est rodé à l'extrême. Ainsi, le duo Francis Rossi & Rick Parfitt prennent un tel plaisir à jouer leur musique qu'on a parfois l'impression de voir deux jeunes premiers découvrant leurs premières sonorités rock. Les deux hommes suintent le rock n' roll possèdent un tel feeling que chaque composition est comme une tornade d'efficacité. De plus, l'alternance du chant entre la paire Rossi et Parfitt permet à Status Quo de diversifier ses mélodies vocales et de donner pas mal de relief.
Ne connaissant que moyennement la carrière des anglais, je dois avouer que je m'attendais à une musique un peu molle et redondante comme j'avais pu l'entendre sur les quelques albums moyens du groupe dans les 80's. Or, Status Quo doit s'apprécier en live pour bien en appréhender la saveur musicale. En effet, la spontanéité du live permet au groupe de dispenser des compositions accrocheuses d'une redoutable efficacité et d'une spontanéité sans borne ("Something About You Baby I Like", "Rollover Lay Down"…). C'est assez rare pour un groupe qui tourne depuis plus de 40 ans !
Qui plus est, les deux têtes pensantes Rossi et Parfitt communiquent avec humour second degré avec l'audience et n'a pas de mal à se mettre le public dans la poche ("Je suis content de savoir que vous êtes 36 à connaître notre album "Heavy Traffic" nous dira Rossi ). De plus, le show superbement carré, nous gratifiera de passages tout simplement magiques comme le morceau "Gerd Und Ulla" à 4 guitares (3 électriques à son clair et une électro-acoustique) où les chants empreints d'émotion mêlés à des gimmicks folks signés par le bassiste John "Rhino" Edwards - passé à la guitare pour l'occasion - laisseront le public sans voix, ou comme le solo monstrueux de batterie qui réussit le tour de force de ne pas être pompeux ou comme les excellents soli des compères Rick & Francis qui pousseront même le vice à faire des rythmiques sur leurs propres guitares avec la main droite et à jouer sur le manche de la guitare du voisin avec la main gauche ! Ca ne sert à rien mais c'est assez impressionnant en fin de compte…
Mais au-delà de cette démonstration de force, il faut avouer que le jeu de guitare de Rick Parfitt & Francis Rossi ainsi que celui d'Andrew Bown (qui délaissera son clavier pour la gratte et même l'harmonica sur quelques morceaux) possède énormément de feeling rock n' roll/bluesy, un peu à la manière d'AC/DC dans sa période boogie/rock récente (l'album "Stiff Upper Lip") ou même d'un Z.Z. Top de la grande époque à la sauce Chuck Berry ou Jerry Lee Lewis (pour les passages au piano). Les accords rock/bluesy sont ici étalés sous toutes leurs formes (même si Status Quo cherche toujours le quatrième accord dans son dernier album) et distillent une impressionnante énergie, nuancée, simple…mais toujours efficace (le mythique "What Ever Your Want" qui fait hérisser les poils, "Gravy Train", "Creepin' Up" ou "Begining Of The End" issu du dernier album).
Après plus d'1h20 de concert et un "Rockin' All Over The World" nerveux, le groupe quitte la scène sous les ovations fournies du public. Peu de temps après, un bruit d'hélicoptère laisse entrevoir que le rappel va débuter sur le mythique "In The Army Now". Un grand classique des 80's. Un peu désuet, me direz-vous ? Non, loin de là, car la version live du morceau est une véritable claque qui fait carrément frissonner…
Bref, Status Quo est sur un nuage et toute l'audience l'est aussi pour terminer par le classique "Rock n' Roll Music". Il est bon de savoir que de tels groupes sont encore là et qu'ils possèdent encore en eux la flamme sacrée du rock n' roll aussi intacte ! Pourvu que ça dure…

"Mais ils sont pas morts Status Quo ?"…oh que non ! Et ils nous ont même prouvé qu'ils avaient la sacrée pêche en faisant bouger tout le zénith de Toulouse avec énergie et conviction. Avec une telle prestations comme on aimerait en entendre/voir plus souvent, ils ne sont pas prêts de manger des pissenlits par la racine, c'est moi qui vous l'dit ! Grosse patate, sourire, communication, humour, bon gros rock n' roll bluesy accrocheur…le groupe est résolument sincère dans sa démarche, prend plaisir à jouer et ça se sent ! Prenez-en de la graine les jeunes, ce n'est pas pour rien que Status Quo est encore là avec une fan base fidèle et ce, même après 45 ans (!) de rock dans les pattes…


Un énorme et grand merci à Gérard Drouot Productions (l'ami Florian), Underclass et tout le staff du Zénith de Toulouse.


Set list Status Quo :

Caroline
Something About You Baby I Like
Don't Waste My Time
4500 Times
Rain
Paper Plane
Begining Of The End
Gravy Train
All Stand Up
Oriental
Creepin' Up
Proposin' Medley
Gerd Und Ulla
Rollover Lay Down
Down Down
Whaterver You Want
Rockin' All Over The World
----------
In The Army Now
Rock n' Roll Music


Set List The Trews :

Not Ready To Go
Every Inambition
Sweetness
Fleeting Trust
So, She's Leaving
Ishmael And Maggie
I Can't Say
Tired Of Waiting
Poor Ol' Broken Hearted Me
Got Myself To Blame

Plus d'infos sur: www.statusquo.co.uk

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos:

Status Quo - cliquez pour agrandirStatus Quo - cliquez pour agrandirStatus Quo - cliquez pour agrandirStatus Quo - cliquez pour agrandirStatus Quo - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail