yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Jeudi 17 août 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Sidilarsen - Kill The Young - Interlope - Foyer Panouse à Tournefeuille (09-03-2006)
par Marcassin

Cette soirée Première Pression était véritablement placée sous le signe de l'éclectisme avec tour à tour du métal, du pop-rock et du drum n' bass. Que demande le peuple ?

C'est avec Sidilarsen que l'on débute la soirée, avec une prestation largement axée sur le deuxième album. Je retiendrais de ce concert les lights absolument magiques, dont les colorations variées se cotoient et correspondent parfaitement au caractère métissé et festif et communicatif de la musique du combo toulousain. La décontraction apparente des musiciens est aussi à noter, sûrement dûe au fait de jouer tôt avec un set écourté. Tous les hymnes de Sidilarsen sont présents : "A qui je nuis me pardonne", "Sidistation", "Le fer", "La fibre",...avec un "Fluidité" bien enragé joué en rappel. Le point d'orgue du concert fut pour moi "Teknotrone", un morceau de "Biotop", particulièrement bien interprété, et ayant suscité une grosse vibe dans le public. Encore un concert réussi dans la ville rose, les tire-bouchons prenant visiblement goût pour les dates à domicile puisque après deux prestations cet automne, Sidi sera à nouveau présent sur les planches toulousaines au printemps de l'INP en Mai.

Kill The Young nous vient de Manchester et fait du pop-rock comme c'est la mode par là-bas, avec la touche du coin, t-shirt moulant et tête de Beatles. Ce trio formé de trois frères est connu du public français, notamment à grands coups de promo sur le Mouv' avec le single "Origin of Illness". D'ailleurs le public du soir semble être venu pour eux. Le début du concert semble plutôt timide, très propret, presque un peu trop pour un concert de rock. Les titres oscillent entre côté pop sombre un peu à la Joy Division, et un rock teeanger rebel à la Muse. La deuxième partie du concert est plus folle et animée avec une petite touche grunge et punk-rock sur certains morceaux, des doigts d'honneur qui fusent, et des petits soli çà et là. Chant androgyne, guitares à reverb, rythmiques dynamiques, voilà la recette de nos anglais ! Une musique plaisante à écouter, mais qui manque peut-être un peu de personnalité et d'engagement. Peut-être la faute à la jeunesse ?
Le duo Dragongaz / Rimshot finit la soirée. Les parisiens d'Interlope peuvent être considérés comme les parrains de la scène drum n' bass française avec d'autres groupes du label Expressillon comme Signal électrique ou UHT. Pas de surprise, après une intro planante, les boucles énergiques breakbeat couplées aux samples bizarroïdes éclatent, faisant s'agiter frénétiquement l'assistance. Interlope en live, c'est du survitaminé ! Les ultimes montées se succèdent avec un mix bien punchy, où le côté déstructuré des impros permet de maintenir une atmosphère électrique et festive. Cà et là, nous retrouvons quand même des fragments d'ambiances impreintés aux précédentes compos du duo, "Electrified" ou "Talk to the beat". De quoi fouler une dernière fois le dance floor afin de clôturer cette soirée riche en diversité.

Je tiens à remercier Emilie de Première Pression pour l'invitation ainsi que Caro, Dragongaz et Rimshot.

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail