yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Mercredi 28 juin 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
No Means No - Summer Festival à Cap Découverte (16-06-2007)
avec Summer Festival
par Olga

Après le passage des Plasticines et de leur rock de djeun's aux mélodies faciles et aux refrains accrocheurs, il n' y avait pas de demi mesure : si vous n'étiez pas immédiatement foudroyé par l'originalité de la chose lors de l'écoute, c'est que vous étiez décidément trop vieux pour ces conneries…
Enfin quoiqu'il en soit, après le passage des Plasticines, ce sont ces vieux briscards canadiens de No Means No, la cinquantaine bien tapée, qui foulent les planches de la scène Ramones. Les "Three Cunts Of Canada" comme ils se surnommeront eux-mêmes vont distiller à qui veut bien l'entendre leurs brûlots de rock/punk crasseux avec une fougue de gamins de 20 ans (ce sera d'ailleurs le seul point commun avec les Plasticines…).

En effet, dès les premières notes, le trio canadien va démontrer qu'ils ont encore la grosse patate et qu'ils sont loin d'être morts. Avec un son puissant qui rappelle parfois celui des Stooges à la belle époque, No Means No va vite mettre d'accord les festivaliers de tous âges présents dans l'arène du Summer Rock. Ainsi, il ne sera pas rare de voir se presser sur les barrières un public très jeune (celui qui a été foudroyé par la prestation des Plasticines) et un beaucoup plus âgé (celui qui est trop vieux pour ces conneries, donc). Mené par le bassiste/chanteur Rob Wright, le trio va tout écraser sur son passage grâce à des sonorités brutes mais non dénuées de technique. En effet, le bassiste va dérouler un jeu incroyablement hallucinant et fluide composé principalement d'accords et de petits gimmicks nerveux…tout en chantant, bien entendu ! A la guitare, Tom Holliston (un look alike d'Henry Rollins avec des lunettes de vue sur le clip "Liar") n'est pas en reste et expédie des riffs tantôt rapides, tantôt plus posés en fonction des ambiances mises en place. A plusieurs reprises, le guitariste s'occupera du lead vocal et donnera ainsi le change à la prestation de Rob Wright et permettra au combo de donner un peu plus d'air à leurs compositions.
De son côté, le batteur John Wright le frère de Rob, véritable métronome de No Means No va apporter une touche de folie à la musique du trio grâce à son jeu très jazzy. Mais l'homme sait aussi se transformer en une brute sans nom dès que l'occasion se présente. Ainsi, il aura le pouce et l'index de la main gauche en sang à la fin du show…rock n' roll attitude, comme dirait notre bon vieux Johnny !
Même si parfois le son des retours semblait gêner Rob Wright, le groupe n'a laissé aucun temps mort au public et s'en est donné à cœur joie dans la folie sonore. L'alchimie du jeu de basse qui pouvait rappeler Primus ou les Red Hot Chili Peppers à certains égards avec les parties de guitare et la batterie aérienne est d'une efficacité redoutable et implacable. Maintenant c'est sûr, l'adage est vrai : c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures !

En fin de compte, No Means No a réalisé un show très énergique qui a eu vite fait de conquérir le public (dont les Toy Dolls présents dans la foule) et de rassasier tous les fans. Un set rageur comme on les aime avec beaucoup de communication…
On peut seulement regretter la sortie un peu trop hâtive de Rob Wright, visiblement mécontent du son qui ne prendra pas le temps de saluer l'audience à l'inverse de ses compères. Le privilège de l'âge, peut-être ?


Un grand merci à Tom et à toute l'organisation du Summer Rock Festival


Plus d'infos sur: www.nomeanswhatever.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Olga

No Means No - cliquez pour agrandirNo Means No - cliquez pour agrandirNo Means No - cliquez pour agrandirNo Means No - cliquez pour agrandirNo Means No - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail