yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Jeudi 27 avril 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Marduk - Vader - Le Ramier à Toulouse (21-10-2009)
avec Fleshgod Apocalypse + The Ordher
par Olga

Ce soir, Toulouse va vibrer au son du métal qui fait du bruit puisque la ville rose accueille en son sein les mythiques suédois de Marduk venus défendre leur dernier album en date "Wormwood", les polonais de Vader pour "Necropolis" qui seront accompagnés ce soir de The Ordher et de Fleshgod Apocalypse.
Bref, ça va chier dans la salle du Ramier !

Arrivé à l'heure sur les lieux (et oui !), j'ai le temps de me faufiler sur le devant de la scène pour pouvoir mater les brésiliens de The Ordher. Evoluant dans un gros death qui tâche, le trio va vite mettre une excellente dynamique grâce à des compositions agressives et accrocheuses. Mené de main de maître par le bassiste hurleur Fabio Lentino, le combo va se lancer à corps perdu dans la bataille et nous livrer une excellente prestation.
Nous aurons même droit à un guest de luxe puisque Waclaw "Vogg" Kieltyka (Vader) viendra jouer de la gratte en fin de set. La classe...
Même si The Ordher ne va pas inventer la poudre au fil de son set, le groupe va se mettre le public dans sa poche au bout de quelques minutes et lancer de la plus belle des manières cette sacrée soirée...

Peu de temps après ce sont les italiens de Fleshgod Apocalypse qui se jettent dans l'arène. Ici encore le death brutal va être à l'honneur avec des compositions qui fleurent bon les aisselles. C'est super bien exécuté, ça défouraille sévère mais je dois avouer que ça m'en a touché une sans me faire bouger l'autre contrairement à la déferlante de The Ordher. Je ne suis pas arrivé à rentrer dans la musique de Fleshgod Apocalypse malgré le bon esprit du groupe et l'envie sincère de se donner à fond.
A écouter dans d'autres conditions, peut-être...

Après un trèèèèèèèèès looooooooong changement de plateau (d'environ la durée du set de Fleshgod Apocalypse), voilà que Vader arpente les planches; Comme on pouvait s'y attendre, le terrible Piotr Wiwczarek va vite envoyer la sauce et tenir en haleine le public avec son death rentre dedans malgré quelques problèmes de son du côté de la gratte de Waclaw "Vogg" Kieltyka (Decapitated).
Caché derrière son énorme pied de micro en forme d'os de cage thoracique, le p'tit Piotr va tenir de main maître le set et nous sortir l'artillerie lourde. Le bonhomme va nous gratifier de parties de gratte à tomber parterre et de lignes de chant tout aussi redoutables ("Carnal", "Wings"...).
Venus défendre son dernier album "Necropolis" chez Nuclear Blast, Vader va se donner à fond et même nous sortir des morceaux joués encore plus rapidement que sur l'album ! C'est pourquoi le son laissera parfois à désirer si bien qu'il faudra tendre l'oreille pour bien capter les subtilités des morceaux.
Cependant, l'énergie et la bonne dynamique mises en place par Vader va vite éclipser ces petits accrocs et gagner toute la sympathie d'un public tout acquis à la cause des polonais.
On sent qu'on a ici à faire à une grosse machine de guerre bien huilée qui ne demande qu'à tout exploser sur son passage... c'est pourquoi la bande à Piotr Wiwczarek va mettre les bouchées doubles en fin de set histoire de bien enfoncer le clou et de respecter les horaires.
Malgré une excellente prestation, on se prend à regretter que Vader ne soit plus un groupe à part entière mais plutôt le projet personnel de Piotr Wiwczarek. Vader possède toujours une musique qui tient aisément la route mais il manque au groupe une réelle alchimie pour être tout simplement irrésistible !
Oui, je chipote...et alors ?

C’est enfin au tour de Marduk de monter sur scène. Si une grande majorité est ici pour voir la tête d’affiche, il ne faut pas non plus oublier que Marduk a divisé ses fans depuis le départ de Legion, l’arrivée de Mortuus au chant et la sortie de "Rom 5:12." et de "Wormwood" qui ont marqué un virage artistique indéniable dans la carrière du groupe.
Le public se partage donc entre nostalgiques de la première époque qui s'attendent à vibrer sur les vieux titres et ardents défenseurs du Marduk mouture 2009. Bref, après son "Wormwood" décrié, le groupe suédois est attendu au tournant ce soir à Toulouse.
Et d'entrée de jeu, Marduk va mettre la pression avec un "With Satan And Victorious Weapon" à fracasser des crânes et briser des vertèbres. Mortuus sait qu'il va focaliser sur lui pas mal d'attention de la part des fans et donc se donne comme un beau diable. C'est le moins qu'on puisse dire...
De leurs côté, la paire Morgan / Magnus est toujours aussi impeccable et va délivrer quelques plans rentre dedans qui va vite mettre le feu dans le pit ("Materialized In Stone"...).
Derrière, le petit nouveau Lars Broddesson va bien tenir sa place derrière les fûts même s'il n'a pas encore la même aura que son prédécesseur. Il manque à l'homme encore un petit peu d'expérience pour pouvoir s'imposer comme LE batteur de Marduk....si l'intraitable Morgan ne le vire pas avant, bien sûr !
Mais même si Marduk a divisé ses fans depuis la sortie de "Rom 5:12" en 2007, il faut bien avouer que sur scène le quatuor est intouchable. Les black metalleux vont parfaitement équilibrer leur setlist avec des titres issus de "Panzer Division Marduk" ("Baptism By Fire"), de "Plague Angel" ("Steel Inferno") et même de "Those Of The Unlight" ("Wolves" tout en laissant la place aux nouveautés comme l'excellent "Into Utter Madness" ou "Phosphorous Redeemer" qui passent parfaitement bien l'épreuve du live. C'est sûr, ce Marduk là n'est plus celui qui cherchait à être le groupe le plus blasphémateur du monde mais il reste quand même très bon.
En ce qui me concerne, je ne suis pas un die hard fans de tous les disques de Marduk mais je dois avouer que "Wormwood" m'a beaucoup plus et que Mortuus m'a convaincu ce soir.
L'homme est un très bon frontman et tient sa place au côté de l'intouchable Morgan. Mortuus ne semble pas chercher à faire du Legion ni plagier son illustre prédécesseur, il reste lui-même et tient bon contre vents et marrées.
Même si le public de ce soir a super bien réagi sur les morceaux les plus anciens ("Still Fucking Dead (Here's No Peace", "Panzer Division Marduk"...), il n'en a pas moins boudé les nouveaux ("The levelling Dust"), preuve que Marduk n'a pas perdu toutes ses ouailles comme on peut l'entendre ici et là...

En définitive, la soirée métal de ce soir a tenu toutes ses promesses et le duo Vader / Marduk a été plus qu'explosif car bon nombre d'entre nous ont terminé avec les joues rouges et des acouphènes... c'est bon signe !


Un grand merci à Valérie, Dalek et Etienne de l'association Necrocosm

Plus d'infos sur: www.marduk.nu

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Olga

Marduk - Vader - cliquez pour agrandirMarduk - Vader - cliquez pour agrandirMarduk - Vader - cliquez pour agrandirMarduk - Vader - cliquez pour agrandirMarduk - Vader - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail