yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Dimanche 25 juin 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Manimal - The Ocean - La Clef à Saint Germain en Laye (78) (20-10-2006)
avec Manimal + The Ocean
par Marcassin

Sympathique soirée métal de prévue pour commencer ce week-end avec la venue des toulousains de Manimal et des allemands de The Ocean. Tout cela se passe dans une salle de la banlieue Ouest parisienne, gérée de manière associative et située au rez-de-chaussée d'un immeuble de Saint Germain en Laye : la Clef. La soirée est d'ailleurs parrainée par les collègues du webzine Vacarm.net qui organisent au cours de la soirée un concours de slam avec de nombreux cadeaux à gagner, tout en tenant un stand rempli de curiosités musicales et journalistiques...

C'est l'open death déjanté des toulousains de Manimal qui ouvre le bal avec une formation au complet (le retour de Fabrice à la basse et la fin de l'intérim de Yannick) qui nous fait découvrir live les ambiances de son deuxième album "Succube"sorti ce printemps chez Jerkov Musiques. Intro surprenante et musclée avec "Take me", un des hits "d'Eros et Thanatos", leur fameux premier album. Le final du titre est particulièrement dément avec cette mélodie torturée à la guitare puis ce riff unique et ce chant indien complètement taré. Tout de suite la bête se met en route, et "l'intensité live" dégagée par le combo est carrément impressionnante, elle ne faiblira pas pendant tout le set. Comment définir Manimal en live ? A l'instar des landais de chez Gojira chez qui ils sont retournés enregistrer "Succube", on pourrait apparenter leur musique à un triptyque punch-percussion / virtuosité technique / originalité-folie. Puissante, carrée et novatrice, la prestation live ne laisse pas indifférent. Le public semble d'ailleurs au rendez-vous, la salle est remplie et bien réceptive, l'ambiance bon enfant et chaleureuse. Pêle mêle sont joués l'énergique "Cadavres exquis" où Ju nous démontre l'étendue de tout son talent vocal, le plus mélodique "Night must fall" faisant une part belle aux guitares, les classiques "Lu et approuvé" et "Talk", l'incisif et efficace "Angel heart", "Tous les matins du monde" et son intro soprano, la sombre ballade "d'Eros et Thanatos", "After hours"et ses lignes de chant impeccables, ou encore "The dark half" avec un wall of death initial organisé par le groupe. Certains titres de "Succube" que je trouvais complexes et difficiles à digérer à l'écoute du skeud passent remarquablement bien en live, à l'image de "La mélodie du bonheur" qui ponctuera le concert en compagnie de "Break", suivie d'une reprise assez inattendue mais néanmoins bienvenue du "Bullet in the head" de Rage Against the machine, particulièrement appréciée par la fosse. En définitive, un show convaincant qui confirme le potentiel du quintet. Je vous l'avoue, je suis vraiment fan de ce qu'ils font ! Seules ombres au tableau, l'absence du "Monstre est vivant" et l'interprétation cinématographique des morceaux "Succube" que je ne ressens pas en live.

Bon, fini de faire la fine bouche, voici les berlinois de The Ocean qui poursuivent l'animation de la soirée et qui nous réchauffent dans un registre bien violent et rapide. N'ayant eu que quelques vagues échos de ce qu'ils faisaient, je découvre leur musique avec une prestation là aussi très intense, voire titanesque tellement ils y vont de bon coeur. Nous avons affaire à une formation inédite : pas de basse mais 2 batteurs, ce qui donne une lourdeur particulièrement pesante au combo, non sans rappeler au passage Meshuggah. Couplé au jeu des 2 guitaristes, la structure rythmique de The Ocean est limite effrayante ! Les morceaux sont bien sauvages, offrent peu de répit à nos oreilles malgré les bouchons. Le chant lui aussi particulièrement agressif paraît assez polymorphe, il tirait sur le hardcore en début de set (un peu à la Vision of Disorder) pour ensuite dévier vers une voix black métal en fin de set. Un côté visuel bien travaillé pour un concert de cet ampleur mis en exergue avec un écran de fond sur lequel sont projetées des images en noir et blanc tirées de vieux films de guerre. Un des deux batteurs possède aussi une disqueuse et balance de temps en temps des étincelles, un peu comme la danseuse de Punish Yourself. Tout cela est complété par des samples sombres et inquiétants. Bref, un concert très rentre dedans et bourrin mais un peu court pour pouvoir cerner vraiment l'esprit du combo. Néanmoins assister à un de leur concert marque les esprits (que l'on apprécie ou non ce qu'ils font). On ne les oubliera pas tellement ça paraissait osé et engagé!

Je tiens à remercier Milka de chez Jerkov pour les invitations, l'association "la clef" et ses barwomen sympathiques, et mes deux acolytes Cram et Muraï pour m'avoir payé des coups qui m'ont fait bien mal le lendemain au réveil...

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Muraï

Manimal - The Ocean - cliquez pour agrandirManimal - The Ocean - cliquez pour agrandirManimal - The Ocean - cliquez pour agrandirManimal - The Ocean - cliquez pour agrandirManimal - The Ocean - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail