yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Samedi 29 avril 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
La Phaze - Sidilarsen - Bikini à Ramonville (15-09-2008)
avec Naive, Cosmic Connexion et Fryzzzer
par Olga

La dernière fois que nous avions eu des nouvelles de Sidilarsen c’était l’an passé dans cette même salle du Bikini en première partie de Mass Hysteria. Il faut l'avouer, nous n’avions pas assisté à son meilleur concert, loin de là, mais les toulousains étaient alors en studio pour enregistrer son nouvel album "Une Nuit Pour Sept Jours" et donc certainement un peu rouillé scéniquement. En ce mercredi 15 Octobre, la donne est différente puisque ledit album est sorti deux jours plus tôt et que ce concert lance la tournée "Retourner La France". Il ne fait aucun doute que le groupe a la pression ce soir d’autant plus que la salle est bondée, ce concert organisé dans le cadre de "La semaine de l’accueil étudiant" étant gratuit !

Naïve est le premier groupe à fouler les planches ce soir. Evoluant dans un style la croisée du Metal et du post rock ambiant, le trio reçoit un accueil correct sans pour autant déclencher l’hystérie. On reste assez perplexe quant à la cohabitation d’un chant à la Brian Molko (Placebo) sur les parties ambiantes et des bastonnades Metal syncopées qui tombent parfois comme un cheveu sur la soupe. Toujours est-il qu’on donnera volontiers une deuxième chance à Naïve sur album.

C’est ensuite au tour de La Phaze de mettre en scène son punk jungle devant un public plutôt client. Il faut dire que ce trio constitué d’un guitariste, d’un batteur et d’un chanteur qui s’affaire aux claviers de temps à autres est assez percutant dans son interprétation et met véritablement du cœur à l’ouvrage. Le chanteur jouit d’un charisme certain dans une veine très punk alors que le guitariste au look proche d’Olga des Toy Dolls avec ses lunettes blanches et carrées est virevoltant sur son côté droit. Mais là encore, malgré un véritable enthousiasme déployé, on ne rentre pas vraiment dans cette musique dont le mélange des genres n’est pas des plus fluides. Les compos sont punks et les samples jungle ne se fondent pas vraiment avec les chansons donnant ce désagréable sentiment de faire office de bouche trou. Votre serviteur n’étant en plus pas un grand fan de punk à la française, il ne lui en faudra pas moins pour le pousser à aller se désaltérer dehors près de la piscine.

L’écran en fond de scène nous avait mis l’eau à la bouche quant au nouveau rendu visuel de Sidilarsen sur scène malheureusement un problème technique a eu raison de la projection vidéo. Dommage mais nous sommes la pour la musique avant tout et celle-ci démarre en trombe avec un "Retourner La France" extrait du dernier album qui remplit son rôle d’opener à merveille (déjà un tube !). La réaction du public toulousain est instantanée et fait plaisir à voir. Cette énergie est à l’image du groupe qui ne met pas longtemps à se mettre dans l’ambiance très "soirée étudiante" de ce soir. "A Qui Je Nuis Me Pardonne" contente les fans (peu nombreux) n’ayant pas encore assimilé "Une Nuit Pour Sept Jours". Ce dernier est d’ailleurs bien représenté avec pas moins de la moitié de l’album interprété. Si on pouvait être un peu sceptique sur l’efficacité de ces morceaux au caractère plus mélodique en live, le doute sera vite dissipé. "Deuxième Vie", "Acide Occident" ou "Jusque Sur Mars" se mêlent sans problèmes aux "Fluidité", "La fibre" et autres "Teknotrone". On retrouve d’ailleurs sur ce dernier Sabash, le premier guitariste de Sidi, qui vient soutenir ses ex-confrères sur ce tube incontestable qui fait toujours autant d’effet sur le pit. Un public très mixte qui danse et pogote allègrement bien souvent avec quelques grammes dans le cornet comme cette jeune fan, passablement alcoolisée, qui grimpe sur scène, baisse son haut et jumpe ainsi les nibards à l'air (du jamais vu !) dans une foule de mâles qui n’en attendait pas tant (l’inconsciente !) ! La reprise du "Breathe" de Prodigy récolte une fois de plus les suffrages d'un public Toulousain qui n’aura pas à réclamer longtemps ses petits protégés pour qu’ils réapparaissent avec "La Morale de La Fable" en premier rappel. Didou annonce alors un vieux morceau non joué depuis des lustres. C’est avec plaisir qu’on se prend un "Dressés Par Les Ondes" impérial dans les dents. Par contre, je trouve le choix de "De Temps A Autre" comme morceau de clôture très contestable car ce titre, loin d’être l’un de ses meilleurs, termine le set très moyennement alors qu’un "Sidistation" ou un "Rien Pour L’instant" aurait achevé en trombe ce concert.

Ne gâchons quand même pas notre plaisir car Sidilarsen nous a bel et bien démontré ce soir que son troisième album détient les qualités nécessaires pour embraser une salle au même titre que les chansons les plus anciennes. A souligner également est l’excellente mise en place du combo alors que ce gig n’était que le premier de la tournée, à domicile et devant une salle comble. Autant vous dire qu’une fois rôdé, la machine n’a pas fini de convaincre.

Il est déjà tard, nous laissons Cosmic Connexion et Fryzzzer (le bassiste de Sidi) balancer leur drum n’ bass aux étudiants infatigables qui ont encore des forces (qui ont la meilleure descente ?) pour se trémousser sur de l’électro. Une très bonne soirée et à moindre frais… c’est rien de le dire !


Plus d'infos sur: www.myspace.com/sidilarsen

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Djinax

La Phaze - Sidilarsen - cliquez pour agrandirLa Phaze - Sidilarsen - cliquez pour agrandirLa Phaze - Sidilarsen - cliquez pour agrandirLa Phaze - Sidilarsen - cliquez pour agrandirLa Phaze - Sidilarsen - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail