yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Mardi 17 octobre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Ibrahim Maalouf - Nougaro à Toulouse (13-10-2010)
par 2FYK

Je tenais tout d'abord à remercier Djinax de m'avoir laissé l'opportunité (et le plaisir) d'assister au concert d'Ibrahim Maalouf ainsi que le festival Jazz sur son 31 pour l'invitation. D'ailleurs je tiens aussi à m'excuser pour la lenteur à laquelle j'ai rédigé ce report. Pour le coup, j'ai été plus lent que le mythique Slowman ;-)

Pour en revenir à ce qui vous intéresse, je ne connaissais d'Ibrahim Maalouf uniquement l'album "Diasporas", un disque fait d'un subtil mélange de jazz et d'orient que je conseille évidemment à tout les amateurs de jazz en particulier et de musique en général.
Mais à ma grande surprise et, j'imagine aussi, à celle de l'assemblée présente ce soir là (salle comble), qui, soit dit en passant et sans le moindre manque de respect de ma part, était plutôt âgée (je pense que la moyenne d'âge était comprise entre 40 et 50 ans), lors de son petit speech d'intro, Ibrahim nous avertit que pour ce soir, ce sera rock&roll....... Il nous dit également qu'il avait pour habitude de commencer ses concerts par une improvisation, seul, à la trompette. Ce fut bien mais anecdotique par rapport à ce qui allait suivre.
Du rock, du jazz rock et encore du rock. Guitare, basse, clavier, le tout électrique avec une batterie forcément. Même Ibrahim, grâce à deux micros dont un branché sur une pédale, pouvait lui aussi rajouter des effets à une technique déjà bien solide pour un garçon de son âge (il est né en 1980).
Mention spéciale à son guitariste et claviériste, mais dans l'ensemble le niveau technique était très élevé.

Pour moi le point d'orgue du concert fut le morceau « Beyrouth ». Une composition qui prit naissance lors de son retour, après la guerre, dans sa ville natale qui n'en avait pas encore effacé tous les stigmates. Un morceau, certes classique dans sa conception. Une lente montée à la trompette pour finir dans un rock à la Led Zep avec un solo de guitare à faire pâlir (bon, peut être pas) Jimmy Page, mais emprunt de la colère et de l'émotion du jeune Ibrahim. Il avait environ 12 ans lorsqu'il se baladait dans la ville avec son walkman sur les oreilles, écoutant, je vous laisse deviner, Led Zeppelin.

Pour conclure je vous parlerai de ma seule déception de la soirée, la salle Nougaro. Je sais, c'est surprenant, mais je trouve qu'elle n'est pas vraiment adaptée à ce genre de musique. Le son n'était pas très bon mais pire que tout, il y avait une sorte de ronflement permanent au niveau des enceintes, particulièrement désagréable lors des solos ou lors de passage plus "doux".

Plus d'infos sur: www.myspace.com/ibrahimmaalouf

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos:

Ibrahim Maalouf - cliquez pour agrandirIbrahim Maalouf - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail