yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 11 décembre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Garorock 2006 - Jour 2 - Festival en plein air à Marmande (15-04-2006)
avec Seeed, Louise Attaque, Dionysos, Dub Inc., Tagada Jones, Clawfinger, Wax Tailor,…
par Marcassin

Le grand zapping

- Hurra torpedo : Une entrée en matière bien folklorique pour ce deuxième jour ! En arrivant sur la grande scène, nous nous retrouvons nez à nez avec ces norvégiens en survet bleu qui montraient de temps à autre leur postérieur (décidément une tradition très…nordique). A part çà le truc de ce fameux trio, c’est de pas trop aimer la cuisine ! Leur rock est en effet basé sur des rythmes où les zicos tapent sur une machine à laver, des congélateurs, ou carrément une cuisinière, avec juste en plus une guitare et un chant !!! Absolument original, et au résultat dément niveau rendu sonore. Ce côté primitif et barbare leur donne une véritable identité rock n’ roll. Chaque zicos tourne et change de poste, et semble prêter un malin plaisir et tambouriner contre tous ces standards électro-ménager…

- X-Or : Dans la pure tradition à l’arrache, le duo toulousain improvise des shows en marge des scènes de concerts, le tout dans la dérision et le rock n’ roll. Et vas-y que je me fous des punks, du hip hop et consorts. Merci, vous m’avez fait pleurer de rire, et j’étais loin d’être le seul…Ils seront rejoints un peu plus tard par les Fatty et Shorty Ramones, des bikers bordelais sur les traces de leurs idoles.

- Wax tailor : c’est un gars, que dire, un génie derrière ses platines et ses machines qui marrie parfaitement des sonorités électro sur du hip hop. Bienvenue dans le monde du down tempo, avec en habillage supplémentaire un violoncelle et des invités qui viennent poser un flow. La musique délivrée semble faire référence au septième art. C’est grandiose et envoûtant, et le public très nombreux dans la trop petite scène Dickies est bien en bloc, allant même à jumper sur des rythmiques un peu plus envolées…

- Kaophonic Tribu : la vibe semble se déplacer de chapiteau en chapiteau. Quand j’arrive sur la scène groove, le set des bourguignons de Kaophonic Tribu vient de débuter. Et le public est déjà en transe et danse déjà !!! Kao c’est 8 musiciens avec pas mal de percus, une batterie, une basse, une flûte, mais surtout un didjéridoo, amenant un côté divin. Un orchestre tribal hypnotique et transcendant. Le vidéo live act est branché, on en prend plein les yeux et les oreilles. On vacille d’un pied sur l’autre, comme possédé, on pousse des cris hystériques à chauque montée. Ca y est, je crois qu’on fait partie de la tribu.

- Dionysos : retour sur la grande scène avec ce rock des Valentinois qui alterne entre passages calmes et chantés et parties beaucoup plus rentre dedans à la limite punk parfois. La violoniste se démarque et me marque avec sa voix hystérique. Des refrains entêtants (« John Mac Enroe », « Sorcière » de «Tes lacets sont des fées »), des tubes « Coccinelle » et « Jedi », « La métamorphose de Mister Chat ». Bref, un concert très complet. Ta gueule le chat !

- Le reggae allemand en force : avec Gentleman sur la scène Dickies, mais surtout avec Seeed, un groupe Berlinois de reggae / ragga vraiment excitant. C’est un groupe qui bouge et qui a de l’énergie à revendre, à l’image de ses 3 chanteurs dont les voix se mêlent délicieusement ou se répondent : un ragga, un hip hop et un plus reggae. Ajoutez à cela des danseuses affriolantes, des lights titanesques, et un public au taquet, et la sauce prend. On sent que Seeed en live c’est bien rodé et solide, et plutôt entraînant et vif pour le style. Le néo reggae qui nous bougera les fesses dans le futur ?

- Louise Attaque : et ce violon entraînant et cette voix avec cet accent… « Les nuits parisiennes », « Léa », mais au bout du compte un set un peu plat, trop sage qui manquait un peu de folie.

- Clawfinger : je n’étais pas encore allé sur la scène rock du festival, je me console avec Clawfinger, du néo-métal suédois dont les hits ont bercé mon adolescence. Du coup je choppe des frissons sur « Nigger » et « Do what I say ». Tantôt jumpy à la Limp Bizkit, tantôt indus à la Rammstein, tantôt fusion à la Downset, Clawfinger nous dévoile toutes ses facettes au fur et à mesure de son set. Ils ont l’air super content de jouer, et le public le leur rend bien.

- Tagada Jones : Grosse ambiance, un public survolté pour un premier gros pogo dans ce festival Je dirai quele dernier album met la feu aux poudres Ah ah… On retrouve une certaine rage punk hardcore avec des riffs bien teigneux. C’est la première fois que je les vois live et je comprends tout de suite mieux les affinités musicales avec BBA, leurs compagnons de tournée habituels. Seul bémol, le chanteur au chignon qui gigote beaucoup mais qu’on entend très peu, l’essentiel des chants étant assurés par le chanteur-guitariste. Dommage. En tout cas, même si je ne suis pas plus connaisseur, c’est marrant de voir un groupe avec la grosse patate à 2 h du mat’ !!!

- Djs Akkro et Wizzla : Toulouse en force une nouvelle fois ! un duo drum n’ bass qui se caractérise par une avalanche de scratchs et des samples avec une voix féminine orientale. Plutôt bien fait !

- Dub Inc. : Un chant magistral, avec ce côté fraternel dans leur musique qui ressort grandement. Un groupe qui véhicule un esprit positif dans ses messages, à l’image de son chanteur kabyle (Alakim) qui possède vraiment une voix exquise et qui dégage un certain charisme, le tout servi avec cette sauce reggae. Ils ont raison, vive la tolérance !

Plus d'infos sur: www.garorock.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Suz

Garorock 2006 - Jour 2 - cliquez pour agrandirGarorock 2006 - Jour 2 - cliquez pour agrandirGarorock 2006 - Jour 2 - cliquez pour agrandirGarorock 2006 - Jour 2 - cliquez pour agrandirGarorock 2006 - Jour 2 - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail