yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 24 juillet 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Freak Kitchen - Bikini à Toulouse (05-06-2011)
avec Mörglbl
par Olga

Dimanche 5 juin. Toulouse est en pleine effervescence. En effet, après la victoire du Stade Toulousain, toute la ville rose s’est mise aux couleurs du rugby et s’est donnée rendez-vous sur la place du capitole pour fêter la victoire en compagnie des joueurs. Au programme : cassages de glaçons sur le front, jeu de la tartine, concours de cul-sec de Ricard pur et bagarre bon enfant (on se casse le nez mais on est des potes, au final).

Bref, le dimanche 5 juin c’était aussi un jour de concert mémorable, vu que l’asso toulousaine des Souffleurs De Têtes qui nous avait gâté il y a quelques mois avec une soirée du feu de dieu Dagoba / Benighted / Destinity, remet le couvert avec Freak Kitchen, Mörglbl (l’un des mille projets du terrible Christophe Godin), Le Minus, In Delirium et Wonderbar !. Autant dure que c’est du lourd.

Malheureusement pour cause d’embouteillage sur le périph’, Wonderbar ! ne pourra pas jouer ce soir. Du coup, les horaires de passage des groupes sont un petit peu avancés et, à peine arrivés de la place du Capitole (à 19h30), on est surpris de voir que Le Minus joue les trois derniers morceaux de son set. Merde !

Quelques bières plus tard, le public de plus en plus nombreux commence à se presser sur le devant de la scène pour Mörglbl. A ma grande honte, je dois avouer que je ne connaissais que le groupe de nom mais vu que c'est le projet de ce bon vieux Christophe Godin (Gno), on sait d'avance que ça va être bien. Et ce sera le cas !
Evoluant dans sa forme fétiche du trio, Cricri s'est entouré encore une fois de fines gâchettes pour nous envoyer une musique déjantée tout droit sortie de son cerveau (malade ?). En effet, l'homme est connu pour être créatif (et encore, le mot est faible) et il ne va pas du tout faillir à sa réputation en nous concoctant des morceaux complètement barrés et redoutables à souhait. Ainsi, il n'hésitera pas à nous sortir un thème de cirque qu'il va arranger à sa sauce pour faire bouger comme un seul homme tout le Bikini. Hallucinant…
Il faut dire aussi, qu'il n'y a pas des manchots à ses côtés et que Mörglbl est bien rôdé depuis…1997 ! Le groupe va d'ailleurs prendre un malin plaisir à nous en mettre plein les oreilles avec une habilité déconcertante et jouer avec les rythmes, les sonorités et les univers. C'est d'ailleurs là que se situe toute la singularité du trio : évoluer dans une musique qui dépasse son propre cadre "metal". Du rock, du jazz…tout y passe ! Et de manière cohérente, siou plaît (la reprise d'"Highway To Hell").
Et pour pas gâcher, comme dirait Guy Roux, Mörglbl va mettre en place une communication de tous les instants avec le public (qu'il va rapidement se mettre dans la poche) et une dynamique tout bonnement parfaite.
On ne pouvait pas rêver meilleure première partie pour les Freak…

Christophe Godin habité (c) Metal Sickness 2011

On a beau avoir vu Freak Kitchen un bon nombre de fois (dont au Hellfest 2010), on ne se lasse pas des pitreries du groupe et de son délire. Et même si Mattias IA Eklundh abordera souvent l’un de ses thèmes de prédilection (ses cheveux) entre les morceaux, il n’en reste pas moins que la spontanéité du groupe et sa communication font mouche à tous les coups ! De plus, le trio possède toujours le feu sacré sur scène, le petit grain de folie qui fait la différence avec les autres. Et encore une fois, ça va marcher du feu de dieu ("Speak When Spoken To").
On sent que Freak Kitchen est content d’être là et qu’il prend plaisir à faire ce qu’il fait. Et ce n’est pas les petits problèmes de basse de Christer Örtefors qui vont changer la donne : le groupe reprendra même à son compte les petits pépins techniques pour communiquer avec le public (comme au tout début du set où Mattias IA Eklundh fera du remplissage avec beaucoup d’humour pendant 5 bonnes minutes…).
Mais qu'on ne s'y trompe pas, Freak Kitchen c'est aussi (et surtout) une redoutable machine de guerre qui ne souffre d'aucun défaut (la section rythmique Christer Örtefors / Björn Fryklund est en acier trempé et les riffs de Mattias tiennent parfois du génie). Les suédois vont nous servir un set au cordeau et d'une redoutable intensité ("Nobody's Laughing", "My New Haircut"…). Et même si le groupe n'est pas ici pour défendre un album ("Land Of The Freaks" date de 2009) ou dans le cadre d'une tournée haletante, il va quand même jouer le jeu à fond et nous gratifier d'un set excellent. C'est sûr, il n'y a pas de pression particulière et la formation ne joue pas gros ce soir, mais l'ensemble reste très pro et ô combien recommandable.
Comme de bien entendu, on aura droit aux classiques comme "My New Haircut" ou "Everything Is Under Control" à côté des moreaux du dernier disque ("God Save The Spleen", "Murder Groupie" ou le monstrueux "Teargas Jazz") qui mettront tout le monde d'accord : Freak Kitchen ça tue.

(Mattias IA Eklundh "Sous les cheveux, y'a un bon gratteux" (c) Metal Sickness 2011

Encore une fois, les suédois de ont été fidèles à leur réputation avec ce concert énergique, spontané et tellement bien foutu. Mattias IA Eklundh et compagnie prouvent encore une fois que Freak Kitchen est une entité à part entière dans le p’tit monde du metal. Une entité imprévisible, insaisissable mais terriblement accrocheuse. On ne s’en lasse pas…

De son côté, Mörglbl a réussi son pari en ralliant à sa cause toute l’assemblée toulousaine grâce à son mélange des styles et une technique imparable. Quelle classe !
On remercie donc Les Souffleurs De Têtes de nous avoir encore une fois gâté à ce plateau prestigieux.

Un grand merci à Marge et aux Souffleurs De Têtes ainsi qu’à Freak Kitchen, Mörglbl et Le Minus pour leur disponibilité (et leur patience)

Plus d'infos sur: www.freakkitchen.com

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail