yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Mardi 17 octobre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Festival Couvre Feu - Chapiteaux à Corsept (23-08-2008)
avec Le Peuple de l'herbe, Ez3kiel, Groundation, Skindred....
par Qz

J’arrive au festival le Samedi alors que les Gogol Bordello en sont déja au milieu de leur set. Les gens sont convaincus par leur « gypsy punk ». Leur style est assez particulier et ressemble à rien de ce que je connais. Les 2 chanteuses/danseuses pom-pom girls font plaisir à voir. Elles sautent partout et en rythme s’il vous plait. Sympa à voir.

Plus qu’à attendre mon 1er groupe attendu. Les lyonnais du Peuple de l’Herbe. Si vous ne connaissez pas ce groupe, c’est que vous n’avez jamais fait de festival.
Le grand chapiteau tremble d’impatience. Le peuple vu 1000 fois en live, mais jamais déçu. J’avoue que je me suis vraiment pris au jeu. Les tubes s’enchaînent. L’invité de la tourné, Sir Jean arrive pour « Judge not », ma chanson préférée du dernier album. En fait, il est là pour quasiment toutes les chansons, ce qui apporte un vrai plus par rapport aux autres fois où je les ai vus.
Point négatif tout de même : quelques chansons calmes du dernier album n’ont pas l’air d’avoir complètement convaincu tout le monde, y compris moi. Mais le show dans sa globalité valait vraiment le coup.

Au tour de Voodoo Glow Skull. Sur le papier il y a marqué « Ska hardcore / USA », ce qui m’a fait doucement rigoler. Mais bon, on ne sait jamais, je vais faire un tour pour voir. Encore du ska tout basique, je regarde 2 chansons, ça n eme convient pas donc ça ira pour moi. Je ne vois pas en quoi c’est « hardcore » donc je m’en vais me reposer pour la grosse journée de demain.

Diamche, Réveil pluvieux… Rah, c’était pourtant bien parti. Mais bon, faut pas rêver, on n’est pas à Toulouse, mais au nord de la Vendée.

On va voir si cette nouvelle invitée ne va pas trop gâcher la fête. Déjà, autour de moi les campeurs ayant montés leurs tentes à l’arrache sortent en urgence en t-shirt sous la pluie afin de rectifier leurs tentes éponges. Une voiture, c’est bien.
Il pleut, et il fait 13°C, pas de plage pour aujourd’hui.

Ce soir, le 1er groupe est Groundation à 21h30, mais il y a surtout Skindred et Ez3kiel. Ça risque de vraiment le faire.

La pluie s’est arrêtée dans l’aprem et n’a pas fait de dégât, même pas de boue donc tout va bien. Le soleil était même bien présent jusqu’à la fin de la journée. Ça a permis à tout le monde de sécher.

Je rentre dans le festival et il y a légèrement moins de monde que les autres jours mais ça se voit surtout sur le parking. À l’intérieur, toujours la même bonne ambiance, juste un peu moins de queue aux sandwichs. Je me cale devant le grand chapiteau. Tout le monde est là, tout est prêt, sauf le groupe. Je ne sais pas combien de temps on a attendu, mais j’ai failli me barrer. Après de longues minutes ponctuées de cris généraux (environ toutes les 30 secondes) Groundation arrive enfin. J’aime bien ce groupe, j’écoute en CD. Par contre, je ne suis jamais touché par le reggae en live, la vibe ne m’atteint pas… Je me barre au bout de 3 chansons et m’en vais discuter un peu. Hop, c’est déjà la fin, je n’ai rien suivi du concert. Mais bon sur scène, ça ne bouge pas, le public ne bouge pas, pas mon truc. Cependant, pour les amateurs, le concert était bien, tout le monde sort du chapiteau heureux.

Direction le petit chapiteau pour Skindred. J’avoue qu’au début, j’ai eu peur qu’ils soient mal accueillis. Un groupe « métal » parmi tout ce ska/punk/reggae. Mais il ne m’a pas fallu longtemps pour m’apercevoir que les gens connaissaient bien ce groupe et qu’une partie était venue les voir. Après une intro avec la musique de Star Wars, ils envoient leur ragga metal dont eux seuls ont le secret. Ça jumpe, ça pogote, ça slam, ça gueule, me voilà dans mon monde. Le charismatique chanteur nous fait participer et tout le monde en redemande. C’est un groupe que j’écoute depuis le 1er album, mais que je n’avais jamais vu et je el conseille, ça vaut vraiment le coup. Le groupe enchaîne les tubes du 1er album mais aussi quelques nouveautés. Tout le monde semble convaincu. Sur « Bruises », ma chanson préférée, c’est tout le chapiteau qui se met à jumper joyeusement.
Les Anglais de Skindred ont fait ça bien. Hélas, pas de rappel, car le retard de Groundation à décaler sensiblement tous les groupes.

Voilà, maintenant c’est Tourangeaux de nous clôturer ces 3 jours de festosh.
J’ai déjà vu Ez3kiel 2 fois en concert. Au bikini qui fut l’un de mes meilleurs concerts, et au festival Skabazac. Ez3kiel, qu’on va qualifier de « dub-electro-rock» possède tout un univers musical et graphique. En live c’est toujours une expérience unique.
Que ce soit, l’ambiance, le son, les lights, la vidéo de fond, tout est de qualité, tout est là pour que l’on soit transporté dans un autre monde. Je suis resté littérairement scotcher pendant tout le set. J’aurais juste un petit point négatif : un enchaînement de 3 chansons plutôt posées qui m’ont un peu endormi. Il faut dire que j’ai très peu et très mal dormi pendant 2 jours et que sur Skindred, j’étais bien à fond. Cependant après ces 3 morceaux, magnifiques en passant, ils envoient « Sûrement » avec sa vidéo. Cette chanson est tout simplement magique et elle met en plus la grosse patate.
Fin du set avec les remerciements sur la vidéo style générique de film. ¼ du chapiteau se barre, sûrement des gens qui travaillent le lundi. En rappel, ils nous joueront « Versus » qui clôturera le festival. Ce concert était magique et rien que cette journée valait largement le déplacement.

Plus d'infos sur: www.couvrefeu.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos:

Festival Couvre Feu - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail