yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Dimanche 25 juin 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Amanda Palmer - Le Bikini à Toulouse (11-02-2009)
par Olga

WHO KILLED AMANDA PALMER ? TOUR 2008/2009

"Amanda fuckin' Palmer…is dead !"

C'est par ces mots que Steven Mitchell Wright lance le concert de ce soir. L'homme annonce la mort de la chanteuse et invite le public à jouer la comédie avec lui et à communiquer. Il faut dire que la moitié des Dresden Dolls a su s'entourer pour son show d'acteurs de théâtre australiens, Danger Ensemble. Le show est lancé sur une partie de violon de Lyndon Chester, à la fois triste et enchanteresse. Fendant le public, une Amanda Palmer voilée s'avance avec lenteur et délicatesse pendant que la troupe Danger Ensemble l'accueille sur scène, bras ouverts, tête baissée. On retrouve ici le thème de la "mariée silencieuse" qu'Amanda interprétait lorsqu'elle était mime. Une manière de boucler la boucle ?...

Hissée au plus haut par Danger Ensemble, la frêle silhouette d'Amanda Palmer se posera délicatement derrière son clavier. Quelques secondes de silence et c'est les premières notes d'"Astronaut" qui résonne dans un Bikini déjà tout entier acquis à la cause de la claviériste de Dresden Dolls et de ses comparses.
Découpant son set en 3 parties composées du dernier album solo "Who Killed Amanda Palmer ?", de morceaux des Dresden Dolls et de reprises en tous genre (Rihanna, Bon Jovi, de la musique irlandaise typique…), Amanda et sa bande vont tour à tour développer des ambiances poétiques et de hautes volées aux antipodes des concerts dépouillés de Dresden Dolls. Cabaret déjanté, cirque fantasque, set intime avec piano/voix, Amanda Palmer & Danger Ensemble varient les plaisirs et les ambiances sans jamais perdre de vue l'essentiel : faire participer le public et lui faire passer un excellent moment.

Distillant les ambiances du concert comme de véritables scénettes de théâtre à la fois acérées (le massacre du lycée Columbine) et complètement loufoques (chanter sans micro avec un ukulélé, les parapluies sur "Umbrella", le morceau rn'b de Rihanna…), Amanda Palmer & Danger Ensemble parviendront à maintenir un parfait équilibre entre musique, performance théâtrale, humour, gravité, poésie. En l'espace de ce set, le public toulousain passera par toutes les émotions et ne manquera pas d'être touché par ce show impeccable de bout de bout ("Ampersand", "Blake Says"", "Guitar Hero"…).
Qui plus est, le groupe sera en totale connivence avec le public et déroulera cette excellente communication comme toile de fond. Ainsi, au détour d'une chanson, il ne sera pas rare de voir les comédiens venir discuter avec le public, les embrasser ("un bisous pour un sou") ou de passer faire la quête… Bref, on est ravi ici de voir qu'Amanda Palmer et sa troupe ont su faire exploser les codes du simple concert pour nous envoyer une interprétation sincère, vivante et surtout…humaine.
Non, Amanda Fucking Palmer n'est pas morte… heureusement pour nous !

En fin de compte, Amanda Palmer & Danger Ensemble ont réussi à hypnotiser le public pendant plus de 2 heures et présenter un show théâtral complètement barré qui oscille entre intimisme, grandiloquence et poésie brute. Loin des clichés du genre, Amanda Palmer a su nous laisser rentrer dans son univers particulier tout en gardant pour ligne de mire, la communication avec l'audience et l'expression de ses sentiments au travers de la musique. De leurs côtés, les australiens de Danger Ensemble ont su créer une belle dynamique hors du temps et mettre en valeur le set grâce des interprétations et des mises en situation excellentes. Epoustouflant.


Un grand merci à Charlotte de Roadrunner Records ainsi qu'à François et tout le staff du Bikini


Plus d'infos sur: www.myspace.com/whokilledamandapalmer

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Olga

Amanda Palmer - cliquez pour agrandirAmanda Palmer - cliquez pour agrandirAmanda Palmer - cliquez pour agrandirAmanda Palmer - cliquez pour agrandirAmanda Palmer - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail