yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Samedi 21 octobre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Agora Fidelio - Salle du Cap à Toulouse (15-02-2007)
par Olga

C'est dans le cadre d'un concert de soutien pour les bidonvilles asiatiques qu'Agora Fidelio foule ce soir les planches de la salle du Cap au sein de l'Université Paul Sabatier de Toulouse. Arrivé un peu à la bourre pour les groupes de premières parties, suite à un apéro assez viril qui m'en fera oublier quelques affaires dont mon appareil photo, je me rends dans une forme olympique au lieu du concert pour voir la prestation d'Agora Fidelio, la dernière pour le bassiste Akira, qui a décidé de quitter l'aventure après 5 ans de bons et loyaux services…

A mon grand étonnement, je m'aperçois vite que je ne suis pas le plus aviné de la salle et qu'une bande de (joyeux ?) drilles tiennent allègrement le flambeau du "on-fait-n'-importe-quoi-parce-qu'on-est-bourré". A ce moment-là je me dis que l'alcool a bien fait de me faire oublier mon appareil photo car il n'aurait sans doute pas tenu toute la soirée…
Enfin bref, dès son entrée en scène Agora Fidelio pose ses ambiances mélancoliques et magiques dont seul le groupe a le secret. Mettant bien entendu le dernier album, "Le Troisième Choix" à l'honneur, la bande à Milka n'a pas de mal à capter l'attention du public grâce à ses compositions surréalistes empreintes de poésie torturées. Un peu de calme dans un monde de brute…aaaah ça fait vraiment du bien d'entendre ça ! Le set est au carré, le quatuor est visiblement en forme et nous gratifie d'un bon son malgré, il est vrai, une gratte parfois un peu trop en retrait.
Quoiqu'il en soit, Agora Fidelio reste égal à lui-même dans sa ligne directrice artistiques et délivre un set d'une rare émotion, tout en retenu et mélancolie. Les lignes de chant de Milka et les arpèges de Jouch font mouche à chaque à fois, et rien ne semble pouvoir perturber l'alchimie d'une telle machine ce soir – si ce n'est les quelques personnes ivres, mais pas moi, hein ?

Même si le quidam peut penser d'un premier abord qu'Agora Fidelio est l'archétype du groupe mou du genoux passablement mélo (c'est volontairement réducteur, je sais), force est de constater que l'interprétation de ce soir montrait un groupe d'une rare justesse, d'une honnêteté à toute épreuve et d'une intensité remarquable. La mise en place des émotions au sein des compositions et du set est un véritable tour de force car le combo – et Milka en particulier – semble se livrer à chaque notes, à chaque lyrics. Difficile donc, de ne pas être touché par tant de sincérité. Ajoutez à cela, l'émotion palpable du départ d'Akira qui joue son dernier concert avec le groupe et les bidonvilles asiatiques en toile de fond…et hop, en avant pour la gaudriole ! Youhouuuu !
Enchaînant les morceaux comme un seul homme, Agora Fidelio aurait vite fait de remporter l'adhésion du parterre présent dans la salle du Cap, qui aura l'impression de vivre ce soir une expérience unique, à la limite de la schizophrénie et sur le fil du rasoir. Véritable explosion émotionnelle interne (implosion ?) la musique du quatuor permet à chacun de se retrouver dans les sonorités employées, dans les textes de Milka, dans les ambiances…pour un peu j'en aurais versé une larme, tiens !

Au final, Agora Fidelio nous a encore gratifié d'une performance à la fois envoûtante, et intimiste (bien que les lourdauds bourrés on un peu gâché l'ambiance). Le combo maîtrise leur(s) sujet(s) à merveille et gageons tous que le départ d'Akira (visiblement ému) ne renforce une cohésion de groupe déjà bien établie.
Je ne saurais trop vous conseiller de vos jeter sur le dernier album du groupe, "Le Troisième Choix" si ce n'est déjà fait !

Set list

De La Non Nécessité Du Courage
10h17
Une Epoque Formidable
La Frontière Est Dépassée
Palatina
On Sème
Finir A Paris
Si Ttu Savais Comme
Mourir
L'Enfance
Altitude Zéro
A Blanc
-------------
Ma Violence


Plus d'infos sur: www.agorafidelio.com

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail