yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 24 juillet 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Sick of It All
par Olga le 18-03-2010

Quatre ans après "Death To Tyrants" et des tournées intensives, SOIA est de retour "Based On A True Story". Nous avons intercepté le batteur et principal compositeur du groupe, Armand Majidi, pour qu'il nous parle de cet album qu'il qualifie de fédérateur. A vous de juger.

Propos de Armand Majidi (batterie)



Il s’est écoulé 4 ans entre la sortie de "Death To Tyrants" (2006) et votre nouvel album "Based On A True Story". Peux-tu nous expliquer ce qu’il s’est passé pour vous pendant ce laps de temps ?

Nous avons passé deux ans à tourner avant de commencer le processus d’écriture. Il nous faut généralement 8 ou 9 mois pour écrire un album (du moins un qui nous satisfait) puis l’enregistrement, le mix et le mastering prolongent l’attente à une année. Puis c’est au label de décider donc tu peux ajouter 7 ou 8 mois de plus pour que tout soit mis en place correctement. Cela nous fait au final 4 années entre les deux albums. C’est assez facile d’arriver à de tels délais vu que nous ne sommes pas le genre de groupe qui écrit en jammant lors des tournées. Peut être devrions-nous changer nos habitudes !


Quelles sont les différences entre la nouvelle et les anciennes incarnations de Sick Of It All en dehors de choses personnelles ?

Chacun est une personne légèrement différente année après année et je pense que ça se reflète sur notre musique. Le fait d’avoir le même line up depuis si longtemps nous fait conserver une formule plutôt similaire à ce que nous avons pu faire par le passé, mais nous essayons d’améliorer notre écriture et d’inclure plus de mélodies qui tiennent la distance et sonnent bien. Je ne pense qu’on le faisait aussi bien par le passé.


"Based On A True Story" est sur le point de sortir internationalement. Comment te sens-tu avant cette échéance ?

Je suis impatient qu’il sorte pour pouvoir jouer plus de nouveaux morceaux live. Si tout va bien je n’ai plus qu’un mois à attendre. Nous n’avons jamais eu de sortie internationale jusque là et c’est bon de savoir que nos fans du monde entier vont pouvoir l’avoir en même temps.


Le line up est le même depuis 1989. Quel est le secret de cette stabilité ?

En fait, Craig nous a rejoins en 1993, mais du fait que nous sommes des amis de longue date, il est impliqué avec SOIA depuis le premier jour. Il a même booké le premier concert de SOIA alors qu’il jouait avec Youth Of Today. Nous sommes des gens très chanceux de pouvoir vivre de notre musique et je pense que le fait d’en avoir conscience au delà de nos différences personnelles nous permet de rester ensemble sans laisser des choses insignifiantes interférer dans le groupe.


Quelle méthode avez-vous utilisé pour composer "Based On A True Story" ? Aviez-vous écrit la plupart du matériel avant d’entrer en studio or y’a-t-il eu une part d’improvisation dans le processus d’enregistrement ?

Nous sommes un groupe très réfléchi dans le sens où très peu de ce que nous écrivons est improvisé ou coule de source au moment de l’enregistrement. D’habitude c’est Pete et moi qui écrivons la musique (chacun apportant des chansons entières) et c’est Lou et moi qui écrivons les lyrics. Mais tout le monde a son mot à dire sur l’arrangement des chansons.


Où a été enregistré cet album et combien de temps cela a-t-il pris ?

Nous avons passé trios semaines à enregistrer aux Startstruck Studios de Copenhague au Danemark.


Avec un peu de recul, es-tu satisfait de "Based On A True Story" ou changerais-tu certaines choses ?

J’aurais quelque chose à changer si j’en avais la possibilité car je suis le plus perfectionniste du groupe et je recherche toujours la perfection. Heureusement, nous avons eu du temps pour le mix et j’ai donc pu arranger pas mal de choses pour lesquelles je n’étais pas entièrement satisfait. S’il y avait quelque chose que j’aimerais refaire, ce serait de rendre deux chansons un peu plus rapides.


Quelles sont tes chansons préférées sur l’album et pourquoi ?

J’aime beaucoup "The Divide" et "Dominated". Elles sonnent vraiment comme elles le devaient. J’en dirais de même pour "Good Cop". Je ne dis pas que ce sont les meilleures chansons de l’album, c’est juste qu’elles ont fini par sonner comme elles le devaient et c’est une grosse part du succès d’une chanson.


Peux-tu nous en dire plus sur les lyrics de "Based On A True Story" ? Quelle a été votre inspiration ?

L’expérience personnelle comme toujours. D’habitude les choses de la vie que nous trouvons frustrantes. SOIA a toujours était pour nous une échappatoire, et nous avons besoin de garder cet exutoire dans nos vies. Cela fait de nous des gens plus heureux que d’expulser notre négativité de la sorte.


Comment définirais-tu le nouvel album ? Comme une évolution, une révolution, une étape ?

Je dirais une étape mais dans la bonne direction !


Pourquoi avoir choisi de signer avec Century Media ? Que s’est-il passé avec Abacus Recordings ?

C’est à peu près la même chose puisque Abacus c’était Robert du bureau américain de Century Media. "Death To Tyrants" était presque un album Century Media mais Robert nous avait demandé si nous voulions bien le sortir sous son autre label aux USA. Ca n’a pas duré et Abacus a fondu les plombs. Je suis très heureux de sortir cet album sur Century dans le monde, je pense que ça donnera une bien meilleure exposition aux USA.


Y a-t-il des projets que tu aimerais voir aboutir ou des personnes avec qui tu aimerais travailler dans le futur ?

Ca reste à voir. Rien n’est en cours mais je suis ouvert à l’idée. La seule chose, c’est qu’une fois la tournée pour cet album débutée, je n’aurais pas assez de temps pour faire autre chose. De plus, avoir une famille ne t’accorde pas beaucoup de temps libre. On verra !


Quel regard Sick Of It All porte-t-il à la scène hardcore actuelle ? A quelle famille vois-tu le groupe appartenir ? Pense-tu que les kids comprennent le message que vous répandez ?

Nous sommes des vétérans de cette scène et il est important que les gens nous respectent pour ça. Nous faisons prendre conscience aux gens des idéaux et de la philosophie de cette scène qu’il est important de retenir parce qu’il y a une tendance à rendre les choses trop commerciales et superficielles trop facilement.
Notre éthique de travail est également très importante et en nous forçant à être à 100% tout le temps, nous forçons les jeunes groupes à en faire de même. Je n’ai jamais ressenti de difficultés à faire passer notre message au public.


Quelles sont vos relations avec les autres pionniers de la scène NY hardcore? Regrettes-tu certains groupes disparus ?

La plupart des groups de New York étaient amis et ont même inter changé des musiciens. C’est dommage que tant de groupes n’aient pas continué. Aussi important qu’ils l’étaient, cela aurait été super que Gorilla Biscuits sortent quelques albums de plus.


Depuis toutes ces années dans le hardcore, avez-vous toujours faim ?

Le Hardcore est une petite scène. Il y a toujours de la place pour une plus grande popularité donc quelque soit la faim que nous ayons eue, elle n’a jamais été complètement assouvie.


Aimes-tu toujours jouer live ? Plus que de composer ?

Je suis à 50/50 sur ça. J’aime le processus créatif plus que les autres gars. Eux préfèrent le live. J’aime le sentiment d’accomplissement qui résulte de l’écriture et de l’enregistrement.


En quoi votre mentalité a changé depuis vos débuts il y a 20 ans. Comment avez-vous évolués par rapport à la musique ?

Je suis moins fermé d’esprit maintenant, plus à même de reconnaître lorsque de la bonne musique est de la bonne musique, peu importe le genre ou d’où elle vient. Je suis aussi plus en accord avec ma sensibilité pop, appréciant un bon crochet (NDJL : a great hook…) plus qu’auparavant.


Barak Obama est maintenant président des Etats-Unis. Que penses-tu de son action ? Pense-tu qu’il peut changer les choses aux USA ?

Je pense qu'il est une figure de proue et n'apportera pas beaucoup de changement. Il est populaire et parle bien, ce qui est revigorant après l’embarras que nous venons de connaître (NDJL : allusion à Georges W. Bush) mais l'ordre du jour du pays semble inchangée.


Quel est ton meilleur souvenir concernant la musique ?

Je repense toujours au moment où j'ai été face à la foule du Dynamo Festival de 1994. Plus de 70.000 personnes étaient là, une foule qui rencontrait presque l'horizon. Ce fut un moment dont je me rappellerais toute ma vie. J’ai senti que nous avions la chance d’amener le hardcore aux masses. Et c’est ce que nous avons fait.


... et le pire ?

Jouer dans cette petite ville merdique en Nouvelle-Zélande en face d’une douzaine de personnes. L’un d’eux à jeter une bière sur Pete lors du premier morceau. Ce n’était pas cool. Ca a foutu en l’air son concert et le reste du set a semblé durer pour toujours. Etre loin de chez soi, dans un tel trou à rats avec des junkies se ramenant en backstage, c’était vraiment le pire show de SOIA.


Sick Of It all est à présent une légende de la scène hardcore qui a influencée plein de groupes. Es-tu fier de ça ?

Il est toujours appréciable d’être reconnu et apprécié.


Quels sont les plans de tournées pour promouvoir "Based On A True Story" ? Des dates Françaises sont-elles prévues ?

Nous donnerons un concert pour la sortie de l’album à NYC en Juin suivi par un festival hardcore en Pennsylvanie. Nous commencerons la saison des festivals européens en jouant au Hellfest. Nous ferons ensuite plusieurs autres festivals avant de venir sur la côte oust des USA suivi par une tournée en Amérique du Sud. Nous devrions revenir en Août en Europe pour d’autres festivals puis nous tournerons dans l’est américain et au Canada. Après ça nous serons de retour en Octobre pour une tournée européenne en tête d’affiche.


Doit-on s’attendre à un nouvel album avant 4 ans? (rires) Toujours chez Century media ? Avez-vous du nouveau matériel ?

On verra comment ça se passe avec les tournées. Suivant comment ça se passe, nous devrions pouvoir reprendre la route des studios d’ici deux ans mais on verra. Je n’ai pas encore écrit de nouveau matériel et ce sera intéressant de voir ce qu’il sortira la prochaine fois.


As-tu un message pour les lecteurs Yezzi ou un message pour les fans français ?

Nous espérons que tout le monde jettera une Oreille au nouvel album. Son agressivité et sa bonne production devrait plaire au-delà de la scène hardcore donc donnez-y une chance ! J’espère voir tous nos fans très vite et aussi en rencontrer plein de nouveaux.


Plus d'infos sur: www.sickofitall.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Sick of It All - cliquez pour agrandirSick of It All - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail