yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 24 juillet 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

R.Wan de Java
par Djinax le 12-10-2006

C’est lors de son passage à la péniche du Cri de la Mouette à Toulouse que j’ai rencontré R.Wan, le chanteur de Java qui venait nous présenter son 1er album solo « Radio Cortex ». Rencontre avec un des auteurs les plus talentueux de sa génération.

Yezzi : Par quoi tu as commencé dans le chant ?
R.Wan :
J’ai commencé la musique par un sound system. Avant les prémices du rap en France à la fin des années 80, il y avait des toasters qui chantaient sur les Faces B de disques ragga Jamaïquains. Ils chantaient en Français et racontaient leurs petites histoires, c’est ça qui m’a donné envie d’écrire. Il n’y avait aucune tentative de rallier un genre, c’était assez libre donc il y avait des histoires extraordinaires…

Yezzi : Quelles sont tes influences ?
R.Wan :
Alors Emile & Image, j’aime beaucoup vu qu’on est à Toulouse (rires). Non, des choses variées, je n’écoute pas de genre particulier en musique. Même si j’écoute quelques artistes étrangers, je suis plus attiré par la langue française vu que je fais attention aux textes. J’écoute aussi beaucoup la radio, c’est d’ailleurs ce qui m’a donné l’idée de faire ce disque « Radio Cortex » qui est de crée un faux zapping radio. Vu que j’écoute beaucoup de choses différentes, en faisant ça, je peux ne pas me cantonner à un seul style partir dans différents genres musicaux.

Yezzi : Parles nous un peu de Java, tu l’as co-fondé avec Fixi, en 1998 et là tu sors ton 1er album solo. Tu le souhaitais depuis longtemps ou tu avais besoin de faire autre chose que Java pendant un petit laps de temps ?
R.Wan :
Oui, on a fait 2 albums, on a tourné pendant 7 ans d’affilé et on commençait à préparer le 3ème album mais ça n’allait pas, on en n’avait un peu marre. On a donc fait une pause d’un an et demi et j’en ai profité pour faire ce disque. Ce n’est pas plus mal puisque chacun a pu se ressourcer car c’est usant d’être tout le temps sur la route. Maintenant, tout le monde revient avec un esprit frais, bien motivé et on peut proposer quelque chose de nouveau.

Yezzi : C’est parce que tu sors ton album solo, qui est suivit d’une tournée que Java fait en même temps un projet parallèle avec Winston McAnuff ? Par soucis d’emploi du temps….
R.Wan :
Non pas vraiment, j’ai rencontré des amis qui ont un label qui s’appelle Makasound, c’est un label de reggae qui est spécialisé dans la réédition de disque jamaïcain. Ils ont notamment produit le disque de Winston McAnuff qui est sorti l’année dernière qui s’appelle « A drop » avec Camille BazBaz. C’est un disque qui mélange le rock et le reggae. Moi j’ai signé avec eux pour sortir « Radio Cortex » et c’est là que j’ai rencontré Winston. On a commencé a faire des mini sessions live en studio, à l’arrache sans savoir si on allait faire un disque avec ça. Ça a super bien marché, Fixi était un peu le chef d’orchestre de toutes ses sessions et il y avait pas mal d’improvisations. Il a pris la matière première et a fait pas mal d’arrangements. Il y a Mathieu Chedid, qui a posé les guitares sur ce disque, car Fixi jouait avec lui avant, il y Cyril Atef le batteur de M et de Bumcello qui est aussi venu enregistrer quelques parties, The Congos qui est un groupe mythique…. Je ne suis pas objectif mais c’est vraiment un très bon disque et on a décidé avec la sortie de l’album « Paris Rockin’ », de faire une tournée commune avec en 1ère partie Radio Cortex, puis Winston McAnuff avec les musiciens de Java et K-mille qui joue avec moi dans Radio Cortex à la contrebasse, suivit de Java pour finir avec quelques nouveaux morceaux et nos classiques.

Yezzi : Parle nous du concept de « Radio Cortex », une sorte de radio pirate parodisiaque très éclectique ?
R.Wan :
Parodisiaque, très bon ça, je vais le noter (il part prendre un stylo et revient). Oui, c’est ça le concept, c’est un album parodisiaque, entre la parodie et la recherche d’un paradis. C’est donc un zapping de radio où l’auditeur va se balader comme s’il cherchait sa fréquence donc une sorte de voyage, et à chaque fois il tombe sur des chansons variées entremêlées d’interludes. Il y a un morceau que j’ai enregistré en Jamaïque car le label est spécialisé là bas donc j’ai eu l’occasion d’y aller. On a fait le morceau « C’est l’caramel sur la cerise » avec des rythmiques reggae tone, qui est l’adaptation du ragga dancehall en Amérique du sud. C’est comme si les ondes radiophoniques représentaient une ballade. J’ai mis 8 mois pour faire cet album et il a été fait uniquement en home studio. J’avais une 40ène de maquettes et je suis allé voir Laurent Guénot qui est un très bon ingé son, c’est lui qui a fait tous les premiers disques de rap en France. Il a de la bouteille comme on dit, il a mis de l’ordre et on a rendu le tout homogène.

Yezzi : Un petit mot sur les textes ?
R.Wan :
Il y a eu 2 façons d’écrire les textes. Vu que je ne suis pas musicien, je ne compose pas mes textes avec la guitare, dans la forme couplet refrain, j’ai justement tendance à écrire trop de textes. Il y a des textes comme « Le recyclé », « Peyotl » ou « l’age d’eau » que j’ai écris et après je les ais mis en musique. Sur les autres, je suis d’abord parti de la musique pour travailler la forme, comme sur « C’est l’caramel sur la cerise » où les textes sont assez succins mais j’ai plus travaillé la musicalité et la sonorité des mots pour que ça colle mieux, que ce soit plus dansant.

Yezzi : Dans « lâche l’affaire », tu fais un remake de « laisse béton » de Renaud. Pourquoi ?
R.Wan :
Parce que j’aime beaucoup Renaud, certains albums m’ont énormément marqué, je connais pratiquement toutes ses chansons par cœur. J’ai donc eu l’idée de changer un peu les paroles car ça m’amusait et un jour j’ai rencontré un monsieur qui travaille à Fluide glacial qui me disait que Java ça lui faisait penser à Renaud. Ça m’a fait plaisir, je lui ai donc passé ce remake, et il l’a fait écouter à Renaud, qui est un ami à lui. Et quelques jours après, je reçois un mail de Renaud me disant qu’il avait bien apprécié cette reprise et j’ai décidé de la mettre sur le disque.

Yezzi : R.Wan en live c’est quoi ? Tu es accompagné de musiciens ?
R.Wan : Avec moi, il y a Alexis le batteur de Java et K-mille (UTD, No One is Innocent), le contrebassiste, qui fait également les machines. Il y a une petite mise en scène faite avec radio cortex, un petit show radio et ça donne un set très électro et dansant. On a gardé les morceaux péchus de l’album et rajouter les morceaux hip hop, reggae tone. Il y a aussi des déguisements, un gros spectacle et des invités surprises.

Yezzi : Parles nous un petit peu du 3ème album de Java ?
R.Wan : Pour le 3ème album, on est revenu à quelque chose de plus musical, des chansons plus simples, plus rock. On avait envie de plus travailler notre son et de faire un show qui nous soit propre. Il est prévu pour fin 2007.


Yezzi : Tu as d’autres projets ?
R.Wan :
On finit la tournée radio Cortex et on enchaîne une tournée d’un mois avec Winston McAnuff et Java. Il y aura un « Radio Cortex 2 » et on a aussi un autre projet avec Makasound, c’est la sortie de « Il est 5h, Kingston s’éveille », une compilation de reprises de chansons française en reggae. Il y a Pierpoljak, Princess Erika, Camille Bazbaz, le chanteur de Human Spirit, et j’y fais aussi un morceau.

Yezzi : Un petit mot sur la politique, les élections qui approchent et ce choix…
R.Wan :
Je pense que c’est une période assez intéressante, soit on file vers un marasme et un pays de plus en plus frileux, fermé sur lui-même et vieillissant donc on ira petit a petit à la catastrophe soit il va se passer quelque chose. En 2007, on aura peut-être Christian Clavier en ministre de la culture et ce sera une bonne chose (rires). Même si je vais aller voter, vu qu’on fait un métier de saltimbanque, on peut et on doit se moquer de tout. A partir du moment où ça se rétrécit, c’est qu’on ne pourra plus être libre. Quand on voit que, de plus en plus de salles de concerts ferment, l’atmosphère est pesante. Je trouve dommage que le débat soit aussi creux et que ça se passe avec des personnes comme Ségolène Royale ou Nicolas Sarkozy qui sont des personnes assez creuses mais communicantes, on en arrive a un point où Chirac devient presque regrettable (rires). Je trouve dommage qu’un homme comme Jospin se soit retiré comme ça, il a pleins de défauts et un coté professoral mais il a quand même une carrure d’homme d’état et qui a fait des choses pas trop mal. Le débat ne vole pas très haut, je vais donc voter socialiste parce que c’est la seule façon que ça change un petit peu et qu’on retrouve une atmosphère plus respirable. On est mal barré donc on verra on peut toujours allé au Canada ou en Espagne (rires). Comme disais un grand philosophe nommé Kool Shen, « quelle chance d’habiter la France, dommage que les gens fassent preuve d’incompétence », et c’est vrai que c’est une chance d’avoir une population qui devient métissée, d’avoir la richesse culturelle que l’on a. On a un peu voyagé avec Java et à chaque fois qu’on revient, je trouve qu’il y a des choses extraordinaires et qu’on est en train de se mettre dans une sinistrose.

Yezzi : Quel groupe ou artiste t’as mis une claque sur scène dernièrement?
R.Wan :
Je suis allé voir Didier Super, ça m’a fait bien rire. Le dernier concert de rap que j’ai été voir, c’était Method Man, super concert et Tiken Jah Fakoly, très bien aussi. Mais récemment, je ne vois pas.

Yezzi : Tu écoutes quoi en ce moment?
R.Wan :
Alors aujourd’hui, j’ai bien apprécié l’album de Dupain qui est un groupe marseillais, le Winston McAnuff Java, Claude Nougaro et le live de Meï Teï Shô, un groupe Lyonnais.

Yezzi : Un message pour le mot de la fin ?
R.Wan :
Manger

Un gros merci à R.Wan pour son humour et sa gentillesse. Vous pouvez aussi trouver du son sur www.myspace.com/jacquesrwanvallard

Plus d'infos sur: www.radiocortex.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

R.Wan de Java - cliquez pour agrandirR.Wan de Java - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail