yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Vendredi 28 avril 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Punish Yourself Gore
par Olga et Marcassin le 16-04-2006

Après un "Sexplosive Locomotive" sans concession et rentre dedans en 2004, on pouvait légitimement se demander comment les toulousains de Punish Yourself allaient amorcer la suite des opérations. Ils sont donc de retour avec un "Gore Baby Gore !" chez Active Entertainment/Pias qui se veut plus posé que ses prédécesseurs. Alors, assagis les Punish Yourself ? Rien n'est moins sûr...Interview avec les deux têtes pensantes du groupe, VX "Cheerleader" 69 et le guitariste P-Rlox lors du festival Garorock de Marmande en Avril dernier.

Yezzi : Salut Punish ! Allez, on attaque par la question la plus originale du monde : peux tu présenter le groupe en quelques mots ?

VX "Cheerleader" 69 : Le groupe est né en 1972 dans la région est du Pécos...non en réalité, Punish Yourself est une secte millénaire dont les adeptes avides de spiritualité et d'absolu ont décidé d'apparaître au grand jour mais depuis on a bien changé et nous ne sommes plus du tout en quête de spiritualité...Pour faire rapide, il y a deux guitares, un batteur, pas de basse et beaucoup de machines...mais alors beaucoup, beaucoup. Nous sommes aussi concentré à Toulouse, "born to lose" (rires) même si on a un gersois dans le groupe. On a notre quatrième album qui sort ces jours-ci avec son DVD et 2 heures et demi d'image (et de son, je précise !)

Yezzi : Comment vous vous sentez avant la sortie du nouvel album "Gore, Baby Gore !" ?

VX "Cheerleader" 69 : En fait, on est dans l'expectative car l'album est comme un bébé, on sait que pour nous c'est le plus beau et on espère que les gens vont le trouver aussi beau que nous.

Yezzi : L'album se veut un peu plus posé que les précédents...

VX "Cheerleader" 69 : On s'est rendu compte qu'à la fin des enregistrements, on a éliminé les morceaux les plus bourrins et qu'à ce moment-là on ne voulait pas faire du gros blast et partir dans des délires un peu plus calmes. Par contre ça ne veut pas dire que le prochain album ne sera pas ultra violent.

Yezzi : Vous avez travaillé sur cet album avec Candice, la chanteuse de Eths et JL de Meyer de Front 242.

VX "Cheerleader" 69 : J'ai rencontré Candice à l'extrême sud du Portugal dans une boîte bien louche. On connaît Eths depuis des années. C'est un bon groupe de métal. Il y avait un morceau sur notre album qui correspondait bien à Candice et c'est pour ça qu'on l'a appelé.
Pour Front 242, on est fan depuis qu'on a quinze ans, ils ont récemment fêté leurs 25 ans de carrière à Bruxelles devant 1500 personnes, salle comble. Ils ne tournent pas énormément, ils font quelques festivals. Tous les membres sont barrés dans des projets solos et ils se retrouvent de temps en temps pour enregistrer un disque et quelques concerts. On lui a présenté un morceau à JL de Meyer, le titre lui a plu et il a chanté. On n'en rêvé même pas et ça nous est vraiment tombé du ciel.

Yezzi : Comment se passe le processus de composition chez vous ? A coup de drogue et d'alcool ?

VX "Cheerleader" 69 : Non, justement non ! Je ne comprends ce vieux mythe de l'artiste qui crée sous l'influence de la drogue. Pour moi, c'est de l'ordre de l'incompréhensible. Moi si je ne suis pas absolument clair, je suis incapable de faire quoique ce soit. On travaille assez bizarrement en fait car comme on travaille énormément avec l'informatique, on est dans une sorte de processus constant d'écriture de morceaux. Pour nous, on ne peut pas être en studio de telle date à telle date, c'est plutôt un travail qui ne s'arrête jamais. Par exemple, sur cet album, il y a des titres qui ont été commencés il y a plus de dix ans. On garde nos morceaux dans des cartons, on les réécoute parfois et on les retravaille si on le décide. On ne compose pas pour composer, dès qu'on a une idée on l'enregistre et on la travaille ou alors on la garde et on y bossera dessus le jour où on en aura envie.

Yezzi : Est ce que tu peux nous dire quelques mots sur cette production surpuissante ?

VX "Cheerleader" 69 : On fait ça à la maison ! Les gens sont très étonnés quand je leur dit sur quels matériels et logiciels on bosse (rires). Moi j'ai un pauvre ordinateur portable avec toujours pas de carte son dessus ! Je branche mon casque et puis voilà ! Je n'ai pas de technique ou de secret, on pousse toujours les machine pus fort qu'on devrait les pousser et on ne tient en général pas compte du volume à ne pas dépasser...tout à fond et il faut que ce soit le plus possible dans le rouge !

Yezzi : Est ce qu'à l'avenir vous allez continuer en autoprod' ?

VX "Cheerleader" 69 : Bien c'est un système qui nous plaît bien. On aimerait bien bosser avec un producteur pour voir ce que ça pourrait donner mais en même temps, le fait de pouvoir bosser tout seuls nous donne la liberté de faire ce qu'on veut quand on veut. On n'est pas tenu à des limites de temps comme avoir quinze jours pour boucler un gros truc. Cependant, on aimerait bien essayer de faire quelque chose avec la dynamique du groupe qui part en studio avec le producteur mais ça coûte de l'argent. D'un autre côté, les producteurs qui moi, me feraient tripper sont sourds maintenant. C'est le problème, quand on fait de la musique un peu trop dure, passé 45 ans on n'a plus d'oreille. C'est malheureux d'entendre le son de certains groupes ou plutôt l'absence de son qu'ils ont car le producteur avec qui ils ont enregistré a perdu de l'audition ! (rires)

Yezzi : Qui est ce qui s'est chargé de l'artwork de "Gore Baby Gore !" ?

VX "Cheerleader" 69 : A la base ce sont deux copines. L'une, Taga est une copine qui fait des modèle de T-Shirt qui a dessiné une image - initialement on devait sortir deux versions différentes - et la seconde, Isha qui fait de la bande dessinée et qui a bossé sur la BD dont on était les personnages principaux, a fait un deuxième dessin, c'est celui qu'on retrouve sur le packaging. On ne leur a pas donné de consigne particulière, on leur a juste donné le titre de l'album et éclatez-vous !

Yezzi : En parlant de BD, comment est ce que vous vous êtes retrouvés êtres les personnages principaux de la bande dessinée "Deep Inside Punish Yourself" initiée par Coralie, ex porn-star bien connue ?

VX "Cheerleader" 69 : On n'y a pas tellement participé, c'est elle qui a écrit l'histoire et nous on n' a demandé à ne rien voir avant que ce soit terminé donc on y a pas vraiment apporté quelque chose. Elle nous a suivi, elle nous a observé et je dois dire qu'elle a fait un truc dont on est extrêmement fiers et contents même si on n'a été que les sujets passifs.

Yezzi : Il y a un DVD inclu dans le digipack. Pourquoi ce choix ? C'est pour montrer au néophyte que Punish Yourself est avant tout un groupe live et qu'il est plus facile d'appréhender sa musique sur scène que sur CD ?

VX "Cheerleader" 69 : En fait, ça faisait un moment qu'on voulait faire un DVD et avoir un concert filmé, donc c'était l'occasion de sortir ça. Au tout début, ça devait se faire à la Loco mais il y a eu des embrouilles et les images n'ont jamais été utilisées mais avec du recul ce n'est pas forcément une mauvaise chose car même si le cadre de la Loco est prestigieux, ce n'était pas un concert absolument génial. On est donc revenu dans le sud, en Ariège plus précisément, où on a organisé un concert dans une sale plus petite, plus trash pour tourner les images. Il y avait d'autres endroits où on aurait aimé organiser tout ça mais c'était trop compliqué à tout mettre en oeuvre.


Yezzi : Par rapport au côté visuel du groupe, les grilles qui séparent du public, les peintures, les danseuses, l'ambiance etc. Ca colle super bien avec la musique mais est ce que ça n'empiète pas justement avec la musique de Punish Yourself ?

P-Rlox : Dès le tout début du groupe on a toujours voulu faire un truc visuel. On ne savait pas quoi mais on voulait qu'il y ait du visuel. C'était soit rien, soit n'importe quoi, soit du visuel en se roulant parterre et en allant semer la panique parmi le maigre public. Le fait de sauter sur le gens, ce n'était pas très courant dans la scène dont on faisait partie à l'époque. Le jour où on s'est retrouvé à essayer ces lumières noires on s'est dit que c'était vraiment ça qu'on recherchait depuis tout ce temps. Après, le reste comme les grilles, on a essayé un peu par hasard et c'est vrai que ça le faisait bien. Là on a arrêté parce qu'on en avait un peu marre. Pour les danseuses, ça fait longtemps qu'on faisait ça. Les premières fois, ce n'était pas nous qui étions allé les chercher mais des copines qui nous ont demandé si elles pouvaient venir danser.

VX "Cheerleader" 69 : On a maintenant une nouvelle danseuses, Klodia qui fait des étincelles...(rires)

P-Rlox : Une danseuse à plein temps maintenant, alors qu'avant c'était en fonction des dates et des opportunités. Après c'est le bordel sur scène, il se passe plein de trucs mais je ne pense pas que ce soit gênant par rapport à la musique. De toute façon, la musique elle plaît ou elle ne plaît pas et c'est pareil pour le visuel.

Yezzi : une question par rapport aux projets, il y a 1969 Was Fine, Cheerleader 69 et VX DJ Set. Peut on en savoir plus ?

VX "Cheerleader" 69 : Pour VX DJ Set, ce n'est pas compliqué, je viens avec mes disques et puis je passe de la musique. En général c'est assez festif ou alors c'est du grand n'importe quoi. J'aime bien faire des soirées où je passe de la musique. J'ai la chance d'avoir des amis qui me le propose quelques fois. Pour la sortie du DVD, on va faire une petite fête à Toulouse le 13 mai, on va d'abord faire un visionnage et après je vais passer de la musique wiiiiizzzzzzz !! (rires). Après j'ai ma propre conception de la musique wizz, un coup du Ministry, un coup du Army Of Lovers...
Ensuite pour Cheerleader 69, je fais moi tout seul des musiques style musique de film - avec de la trompette mais dans le lointain (il imite le son de la trompette). A réserver aux gens qui veulent d'endormir... ou se suicider et puis qui ont aussi une platine vinyle car le projet n'est sorti qu'en vinyle.
Et pour 1969 Was Fine, c'est nous quatre de Punish Yourself avec - quand on peu l'avoir - un saxophoniste. C'est sans peinture, sans grille, sans vidéo et sans rien de spécial. On sera bientôt en concert avec Leiden et Herein...

P-Rlox : On était d'ailleurs passé il n'y a pas longtemps à Bordeaux, dans un lieu dont j'ai oublié le nom, pas loin du centre ville...

Yezzi : maintenant vous êtes chez Active Entertainment et chez Talowa en ce qui concerne le booking.

VX "Cheerleader" 69 : C'était Fabristi qui cherchait les dates chez Sriracha. On est venu chez eux sur le tard, à un moment où il était déjà prévu que Fabristi aille faire son boulot ailleurs. On était chez Sriracha le label mais pas en booking. Quand Fabristi est parti, on l'a suivi tout simplement car on avait bossé avec lui. De même pour le label, quand l'équipe d'Active s'est barré de chez Sriracha on les a suivi. C'est un peu ce qui s'est passé pour tout le monde. Il reste qui chez Sriracha ? (rires)

Yezzi : quels sont vous coups de coeur musicaux du moment ?

VX "Cheerleader" 69 : En ce moment je n'écoute pas grand chose car j'ai énormément bossé sur le disque. Pour moi, le gros coup de coeur musical de ces dernières années - j'en parle à tout le monde mais je ne sais pas si c'est vraiment utile car ils commencent à se faire connaître - c'est Dalek, c'est du hip hop new-yorkais vraiment monstrueux. Leur dernier album, c'est le truc le plus dark qui n'ait jamais été enregistré. Je connaissais les albums d'avant donc j'ai réussi à l'écouter en entier mais si tu mets ça à quelqu'un et que tu l'obliges à l'écouter jusqu'à la fin, il a les oreilles qui saigne ! Pourtant c'est du hip hop avec un flow vraiment hip hop...c'est pas des petits blancs qui s'amusent à faire du rap. La musique qu'il y a derrière et la façon dont le flow est posé dessus ne ressemble à rien de connu, c'est énorme !
Sinon j'ai vachement aimé les Lords Of Altamont qui sont passés récemment à Toulouse, c'est du garage bien old school. J'étais super vénère quand ils sont passés à Toulouse car j'étais un peu retard quand je suis arrivé et je n'ai pas pu rentrer alors que j'étais invité ! C'était sold out alors que j'étais invité par les membres du groupe, on ne m'a pas laissé rentré en me disant que c'était "sold out !". J'ai regardé le concert de dehors, c'était super relou !

Le mot de la fin par rapport au nouvel album, si vous avez quelque chose à dévoiler...

VX "Cheerleader" 69 : Ca fait environ un mois qu'on a fini l'enregistrement mais jusqu'au moment du master on a continuer à bosser sur le mix. C'est un peu le problème de l'ordinateur car c'est comme quand tu bosses à la maison, tu n'as pas d'horaire; tu continues, tu continues...

Un gros merci aux Punish, à Olga pour le dépannage de dictaphone et pour la retranscription, et à Emilie de Première Pression.

Plus d'infos sur: punishyourself.free.fr


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail