yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 24 juillet 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Palace Inopia
par Olga le 28-08-2010

Décidément, le rock ambiancé toulousain a de plus en plus la côte. Après l'arrivée de nombreux groupes comme Agora Fidelio ou plus récemment My Own Private Alaska, c'est au tour de Palace Inopia de se faire sa p'tite place au soleil avec un deuxième album autoproduit "Arms Wide Open". Après un changement radical de line up en 2008, le groupe s'est remis au travail pour concocter une musique plus inspirée qu'auparavant et en optant pour un chant en anglais, manière de coller au mieux à ses nombreuses influences comme Oceansize, A Perfect Circle ou Thrice…

Salut ! Originalité oblige, est ce que tu peux présenter le groupe, pour ceux qui ne connaissent pas encore Palace Inopia ?

Le groupe existe depuis 4 ans et a subi quelques changements de line up pour arriver à la formation actuelle depuis environ 2 ans. C’est le premier album qu’on sort sous cette formation, avec l’ancienne on avait fait un EP et un premier album. Après quelques remises en question musicale suite au changement de line up, nous revoilà avec « Arms Wide Open » notre nouvel album 10 titres sorti le mois dernier.


"Arms Wide Open" est sorti il y a quelques temps, déjà. Comment vous sentez vous ? Avez-vous eu des retours des ventes ? Du public ? Des chroniques ?

On est heureux de sortir cet album sur lequel on travaille depuis 2 ans et on est fier qu’il corresponde à nos attentes et à ce qu’on a voulu faire ressortir sur ce disque. Pour le moment nous n’avons quasiment que des retours positifs des personnes qui l’ont écouté que ce soit du public, des internautes ou des chroniques et quelques critiques négatives qui sont constructives pour nous pour la suite. En terme de vente ça fait son petit chemin et on attend la rentrée voir même la fin d’année pour faire un bilan car on est en pleine promo.


Pourquoi ce nom de groupe, "Palace Inopia" ?

En fait on voulait un nom qui ne veuille pas forcément dire quelque chose, quelque chose d’abstrait, on a choisi ce nom pour sa sonorité et parce qu'on voulait 2 termes à mettre en opposition. A la naissance du groupe, on composait de manière à ne pas coller aux structures classiques et on aimait inclure des sortes de contradictions, c'était assez schizophrénique dans le sens où on n'hésitait pas à crier sur des passages calmes ou inversement. "Inopia" signifiant la pauvreté en latin, l'idée de confronter 2 univers sociaux opposés, le « Palace » d’un côté et la pauvreté de l’autre, nous a de suite convaincu et on trouve que ce nom sonne bien et permet d’allier une sorte d’image au groupe.


Comment définirais-tu votre musique ? On sent qu'il y a pas mal de trames musicales qui vont du rock au post rock, au noise, à la pop, au métal…. Quelles sont vos influences…?

Je dirais que notre musique est rock, mélodique et sensible mais aussi parfois métal ou du moins énervée, parfois douce, parfois ambiante, parfois déstructurée, parfois pop, parfois noise, parfois post quelque chose, c’est un peu compliqué à expliquer avec des mots, je ne sais pas tu en penses quoi toi ? Le mieux reste encore de l’écouter pour se faire une idée. C’est difficile à l’heure actuelle de poser des mots sur un « style » musical. Les groupes qu’on apprécie tous et donc qui nous influencent sont des groupes comme Oceansize, A perfect circle, Sigur Ros, Thrice, Radiohead, Dredg, …principalement des trucs assez mélodiques et qui envoient.


L'alchimie de Palace Inopia fonctionne plutôt bien. Comment vous êtes vous tous rencontrés ? Quels sont vos parcours musicaux ?

En fait le groupe est né en 2006 autour de 4 musiciens, Sylvain et Cédric qui se connaissaient et jouaient de la grattes ensemble et Seb et Nico qui jouaient de leur côté en basse/batterie. Boo a rejoint le groupe courant 2006 au chant puis après quelques temps Nico a quitté le groupe pour laisser place à Damien. Puis après le départ de Damien et Sylvain en 2008 pour des raisons professionnelles et familiales, on s'est retrouvé à 4 avec Victor le nouveau batteur depuis environ 2 ans. Donc le groupe s’est formé petit à petit, avec pas mal de changements au fil du temps comme tu peux le voir. Au niveau des parcours musicaux Victor joue actuellement dans un groupe de rock français qui s'appelle Gretta et a multiplié les projets depuis pas mal d'années entre rock, jazz, electro, etc... Pareil pour Boo qui a joué dans plusieurs groupes depuis une quinzaine d'année, des groupes rock en passant par la vague Néo-Métal et des projets dans d'autres styles plus variés comme du trip hop et du hip hop. Pour Drix c'était son premier groupe et il entame actuellement d’autres projets en parallèle et Seb a eu lui aussi quelques expériences d'autres groupes il y a environ 5 ans plutôt axé rock métal.


Damien et Sylvain ont quitté le groupe. Peux-tu nous présenter le batteur Viktor ? Pourquoi ne pas avoir remplacé Sylvain et évoluer en quatuor, en fin de compte ?

En fait au moment du départ de Damien et Sylvain on a remis pas mal de choses en question et après quelques temps on s’est rendu compte que la composition à une seule guitare pouvait nous apporter pas mal car cela a permis de faire souffler notre musique qui était à l'époque trop fournie. On a donc décidé de rester à 4. L'arrivée de Victor a apporté plus de relief dans nos nouvelles compositions, un côté plus organique et rock, ainsi que plus de vie avec son jeu qui mélange finesse et intensité à où Damien avait un jeu plus Métal et avec moins de nuances. On est très content d’être tombé sur lui car c’est vraiment le style de jeu qu’il fallait pour le groupe.


Comment s'est passé l'enregistrement de ce disque ? Où est ça a été fait ? Combien de temps ça a pris ?

L’enregistrement de ce disque s’est passé sur environ 6 mois, on a tout fait en home studio car on préférait se laisser le temps de faire les choses comme on les sentait en terme de planning et surtout avoir la possibilité de prendre du recul au fur et a mesure de l’avancement de l’enregistrement pour être bien sûr que tout nous convenait à tous. On a donc fait ça dans notre studio de répétition et par nos propres moyens matériels. Cet enregistrement a été marqué dans la globalité par pas mal de bons moments mais aussi des prises de têtes ou nous étions en désaccord sur des morceaux, des idées ou la manière de procéder mais ça fait avancer les choses et ça nous a permis de peaufiner au mieux l’ensemble de l’album et faire quelque chose qui nous corresponde.


Un mot sur la production ? Qui s’en est chargée ?

On a travaillé avec Baptiste B. pour le mixage et le mastering car on aimait tous son travail sur les albums qu'il avait fait et ses idées en terme de production notamment avec des groupes comme AERIA MICROCOSME, HATE ME TENDER, MY OWN PRIVATE ALASKA, TAL K MAS ou encore CATS ON TREES ou THE SUNSET DIVING.

Est-ce que toutes les compositions étaient déjà terminées avant de rentrer en studio ou est ce que vous vous êtes laisser une marge de manœuvre pour improviser quelques trucs ?

La plupart des compos étaient prêtes car on avait fait des pré-productions pour chaque morceau afin de les travailler dans le détail auparavant. Lors de l’enregistrement final on a surtout laissé de la place à l’interprétation et retoucher quelques riffs ou détails au dernier moment si je me souviens bien mais très peu.


Comment tu vois cette réalisation par rapport aux débuts du groupe ? Une (r)évolution ? Une étape… ? Une continuation…? Un début…?

Une évolution oui dans le sens où on a continué dans la même veine musicale qu’auparavant mais en approfondissant plus chaque aspect de notre musique. Après effectivement ce n’est qu’un début dans le sens où c’est notre premier album sous cette formation à 4 donc de l’évolution il y en aura encore.


Tu es totalement satisfait de "Arms Wide Open" où tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ? Sans langue de bois, quels sont selon toi les points forts mais aussi les points faibles de ce disque ?

A l’heure actuelle on en est totalement satisfait et on s’est laissé le temps en studio de prendre du recul justement pour ne pas se retrouver avec des regrets ensuite donc non on ne changerait rien. De plus c’est un album qui nous ressemble pour le moment, c’est Palace Inopia en 2009/2010. A mon avis l’un des points forts de ce disque est la variété des ambiances proposées tout en conservant une cohérence musicale sur l’ensemble de l’album, c’est un des points sur lesquels on a pas mal travaillé lors de la composition, un autre point fort est son accessibilité à tous en terme d’écoute pour un style qui n’est pas totalement commercial. Pour les points faibles je dirais le son qui aurait pu être mieux si nous avions eu plus de matériel à disposition et un peu plus de connaissances en terme de prises de son.


Quels sont les sujets de vos textes dans "Arms Wide Open" ?

Les textes parlent notamment des différents états et sentiments par lesquels la vie peut nous faire passer. Ce sont assez souvent des choses assez personnelles. En général ça part d’une idée, de quelque chose de vécu par l’un d’entre nous ou par notre entourage et c’est généralisé et raconté le plus souvent sous forme d'histoire avec un côté métaphorique. On traite aussi de l'état d'une personne face aux échanges humains et de la réflexion sur soi même à propos de ce qui nous construit. Des sujets très philosophiques quoi…(rires)


Vous avez fait le choix du chant anglais alors que vous évoluiez récemment en français. Pourquoi ce choix ? Est-ce que le chant en français est totalement exclu des futures compositions de Palace Inopia, maintenant ? Comment ça se passe pour les concerts ? Le set est entièrement en anglais ou est ce qu'il y a aussi une part de compositions en français ?

Sur notre premier EP et sur le premier album le chant était tout en français, les compos s’y prêtaient bien. Lors du changement de line up nous avons décidé de tout reprendre à zéro en terme de composition, quand on a commencé à travailler sur les textes on a fait des essais en anglais et continuer aussi d’écrire en français et il s’est avéré que l’anglais passait mieux et correspondait plus à nos attentes en terme de rendu des compos. On est donc resté là dessus et on a tout fait en anglais. Le français n’est pas du tout exclu pour de futures compos. A voir selon nos envies du moment et le rendu des futurs morceaux. Pour les concerts on ne joue effectivement plus les morceaux des précédents albums du fait du changement de line up notamment et surtout car on préfère largement les nouveaux.


En ce qui concerne les compos, comment ça se passe ? Tout le monde compose et vous fonctionnez en démocratie pour la direction artistique des morceaux ou il y a un tyran parmi vous ?

Pour la composition il n'y a pas vraiment de règles, on aime essayer des méthodes de travail différentes, ça peut partir d'un riff de guitare, d'une rythmique, d'une partie de chanson, d'une idée de structure, d’un son, ça dépend. On bosse ensuite tous ensemble sur la compo en répèt jusqu'à ce que tout nous plaise à tous et ça peut prendre pas mal de temps selon les morceaux. On les fait évoluer, vivre, on les améliore selon nos envies du moment. Ensuite pour ce nouvel album, le chant a été composé dans un premier temps par Boo et a été modifié en groupe comme s'il s'agissait d'un instrument afin que les lignes de voix plaisent à tous aussi. On peaufine ensuite en bossant sur les détails, des samples, les arrangements, etc…


Un mot sur l'artwork. Qu'est ce qu'il représente exactement ? Qui s'en est chargé ?

L’idée de l’artwork est venue du morceau « Corvus » qui traite de la réflexion sur soi, de l’introversion et de la rédemption. Le visuel représente en quelque sorte ce qui est décrit dans le texte, c’en est une adaptation. Cette chanson nous a tout d’abord inspiré le titre de l’album : « Arms Wide Open » puis le visuel a découlé de ce titre. De plus on voulait quelque chose de joli esthétiquement parlant et qui représente une idée forte. C’est Boo qui a travaillé dessus.


Un mot sur Tezzla Asso et Echo Palace ?

TEZLA est une structure qui nous soutient principalement pour les démarches administratives et nous file un coup de main pour la promo et le booking mais le fond du boulot c’est nous qui le faisons, nous sommes totalement indépendants. Echo Palace est le nom de notre studio et association dédié au groupe.


Qu'attends tu de Palace Inopia à court et long terme ?

A court terme, on espère de bons retours sur le nouvel album et beaucoup de concerts pour la tournée à venir mais ça reste du boulot pour préparer tout ça. A long terme, je ne saurais te dire mis à part continuer à se faire plaisir, écrire des chansons et les faire entendre au maximum de monde possible puis tourner pour partager tout ça avec le maximum de monde.


Comment tu définirais un concert de Palace Inopia ? Est-ce que des dates sont prévues afin de promouvoir ce disque ?

Pour les concerts je les définirais comme intenses et comme étant un exutoire pour nous. Mais c’est une question à poser au public plus qu’à nous. En tout cas nous on les vit comme ça. Pour les dates on en a fait quelques en Juin pour la sortie de l’album et on devrait repartir en tournée à partir d’Octobre prochain pour environ un an si tout se passe comme on l’espère.


Que pensez-vous de la scène rock locale ? Française ?

Je pense que la scène rock actuelle est de plus en plus ouverte à tout un tas d’autres genres musicaux car de plus en plus de groupe mélangent des styles divers et variés, du rock, du métal, du hip hop, de l’electro, de l’ambiant, etc…. Et d’autre part on voit de plus en plus de groupes de rock n’roll pur et dure apparaitre. ça devient de plus en plus difficile de classifier les groupes dans un style. En tout cas la scène rock locale et nationale continue à être très riche en diversité et se développe de plus en plus ainsi que le DIY et c’est tant mieux.
Pour ma part je ne saurais même pas dans quelle catégorie nous classer.. Rock oui, Pop aussi parfois, Ambiant parfois aussi, Métal un peu mais très peu, post quelque chose aussi, …(rires) …pas mal de styles divers et variés quoi.


Est-ce qu'une autre réalisation (album, maxi, démo, compilation, split…) sortira bientôt ou dumoins est en cours de réflexion ? Toujours en autoproduction ? A quoi peut-on s'attendre ?

Pour le moment on se concentre sur le présent, la sortie de l'album, la promo et quelques concerts pour la rentrée puis la tournée à venir. Ensuite on continuera à composer et se faire plaisir puis sûrement un nouvel album.


Ton meilleur souvenir au sein du groupe ? ...et le pire ? Oui, c'est ma question "people"…

L’un de nos meilleurs souvenirs c’était la finalisation de notre album vers Février 2010 quand on arrivait enfin au bout de 2 ans de travail et qu’on terminait l’enregistrement puis les premiers essais de mixage, on était vraiment très heureux de l’album qu’on était en train de faire. Et aussi notre premier concert de retour sur scène après 2 ans d’absence cette année !
Le pire je pense que c’était la fin d’année 2009 lorsqu’on a commencé à travailler sur l’enregistrement car pas mal de choses n’avançaient pas comme on voulait, c’était une période de doute un peu compliquée.


S’il y a une question que je ne vous ai pas posée et à laquelle vous espériez fébrilement tant répondre…c’est à vous !

Tu aurais pu nous demander comment se procurer notre album ?
L’album est disponible en CD pour seulement 5€ en commande sur www.tezla.net et en téléchargement pour seulement 4€ sur www.voltadikt.com. Autant dire que c’est donné pour un album 10 titres ! (rires) En plus 4 titres sont en téléchargement gratuit aussi sur Voltadikt.com pour ceux qui voudraient goûter avant d’acheter.


Un message pour les (millions de) lecteurs de Yezzi ?

Un gros merci à tous ceux qui soutiennent les groupes et artistes indépendants et DIY qu’ils soient locaux ou nationaux.


Plus d'infos sur: www.myspace.com/palaceinopia

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Palace Inopia - cliquez pour agrandirPalace Inopia


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail