yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Samedi 24 juin 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

My Own Private Alaska
par Shen 2 le 21-03-2011

S’il est un nom qui risque de faire parler de lui dans les années futures, c’est bien celui de My Own Private Alaska ! Avec Amen, leur 1er album enregistré sous la houlette de Ross Robinson (Korn, Cure, Sepultura, Slipknot...) le trio toulousain met un pied dans la cour des grands ! Rencontre avec Milka, chanteur du groupe...

Comment s’est faite la rencontre avec Ross Robinson et l’enregistrement qui en a découlé ?

Via MySpace. Un jour, Tristan a fait une simple demande d'ami à Ross. Le lendemain, nous avions un message de lui : "Ce que vous faites est magnifique. Dites moi comment je peux faire pour vous aider."… On a d'abord cru à un canular tellement nous pensions nous-mêmes la chose incroyable. Et puis, MySpace a laissé place aux mails, aux coups de téléphone, aux visio-conférences Skype, et début juillet 2008, nous atterrissons à Los Angeles pour passer 2 mois dans sa propre baraque. Il y a eu 14 jours de "répétition lourde" selon ses termes, avec 7 à 8 heures de répétitions par jour. Puis il y a eu les "chirurgies mentales", méthode made in Ross. Il t'enferme avec lui dans le studio, micro coupé. Personne n'entend ce que tu échanges avec lui, et il n'appuie pas sur le bouton "Record" avant au moins 1h d'approfondissement psychologique du titre. “Qu'est-ce qu'elle signifie pour toi ? Te sens-tu assez honnête pour la chanter ; tu peux encore changer des phrases si tu dois ne pas les assumer à 200%...” Et quand tu es vraiment dans un état de concentration totale, et aussi de fragilité, à fleur de peau, quand tu te retrouves comme nu, complètement libéré de tous tes faux-semblants, là, tu joues. Ou plutôt, comme il le dit, tu ne "joues" pas ta musique, tu la "deviens".


Qu’est ce que cela vous a apporté, tant sur le plan humain que musical, d’enregistrer avec une pointure comme lui ?

Ça nous a appris à ne pas tricher. A être uniquement nous-mêmes, et pas une copie de ce qu'on a écouté petits à la radio… Musicalement, une fois passé chez Robinson, tu es forcément plus entier, plus extrême, tu as moins peur, tu es plus fort car tu sais justement où sont tes faiblesses et elles font partie de toi. Tu ne caches pas tes fêlures, tu t'en sers. Humainement, il nous a amené à être plus en paix avec nous-mêmes, avec notre musique, à donner autre chose que du négatif, à transcender ça, à le métamorphoser en cadeau pour celui qui nous écoute et à qui notre chanson pourra éventuellement servir.


Comment avez-vous perçue la confiance que vous accorde une pointure comme Ross Robinson et le fait qu’il croit en votre musique ?

Comme une immense fierté. C'est un peu comme l'acteur habitué à tourner des téléfilms pour France 3 et qui se fait contacter par Martin Scorcese. Là, c'est pareil, Robinson, pour nous, c'est Scorcese. Tu te dis que tout ce que tu fais depuis 14 ans n'est pas si vain que ça. Que des gens qui sont connus pour avoir des oreilles t'accordent leur confiance, c'est évidemment galvanisant et merveilleux. Il y a eu tellement de moments de doutes dans nos parcours respectifs. Ce genre de rencontre t'aide sur le moment, et dans le futur, pour garder ce minimum de confiance en soi que chaque musicien se doit d'avoir.

Mon ressenti envers votre musique pencherait aisément pour la solitude, la douleur et la mélancolie. MOPA est une entité meurtrie... ?

Elle l'a été. Assurément. A l'écriture de certains titres, j'étais dans les périodes les plus sombres de ma vie, au fond du gouffre, avec la musique et les médicaments qui me tenaient debout. MOPA symbolise cet état extrême de délabrement que l’on a tous connu, et qu'il convient de combattre et dans lequel il convient de ne pas se complaire. Aujourd'hui, la colère a laissé place à la rédemption, la haine à la catharsis... Tout devient pardon et salvation. Nos chansons se veulent être aujourd'hui des témoignages d'instants et de pensées qui restent des "remembrantes" comme disait Ross. Des post-it destinés à tout le monde et à nous-mêmes pour dire : ne plus jamais vivre ça.


Plus d'infos sur: www.myspace.com/myownprivatealaska

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

My Own Private Alaska - cliquez pour agrandirMy Own Private Alaska - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail