yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Dimanche 20 août 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Munshy
par Djinax le 15-07-2007

Les Parisiens de Munshy viennent de sortir leur premier album qui nous fait découvrir leur univers composé de multiples influences. Rencontre avec Nooka le batteur et Robby, un des guitariste.

On va commencer par une petite présentation du groupe, année de formation, line up, discographie…
Robby :
Au niveau de la formation, il y a Nooka à la batterie, Pacé à la basse, Nimal et moi aux guitares et Faustine au chant. On existe depuis 2001 et on a fait nos premiers concerts cette même année, on a sorti un maxi nommé « Liberate » et là on sort l’album au mois d’Octobre.


On sent énormément d’influences dans votre musique, quelles sont elles?
Robby :
C’est un peu la question piège car on aime chacun beaucoup de choses, on aime vraiment la musique en général et il n’y a pas un style en particulier. Personnellement je me nourris vraiment de plusieurs styles comme le reggae, l’electro, la soul, le funk, le jazz, le metal… En groupe, je peux te citer Rage Against The Machine qui est vraiment une influence commune.
Nooka : C’est vrai qu’à la base, on a tous une bonne souche rock. On va dire Korn, Led Zep, les Beatles, Bob Marley, bref un peu les pionniers de chaque style. C’est vrai qu’ à la base on jouait souvent dans des plateaux metal, mais on s’en détache de plus en plus, on essaye de s’ouvrir un maximum et on aimerait bien faire pleins de festivals autres que metal, on ne demande que ça.
Robby : En fait, on ne se définit pas comme metal, plutôt une base rock avec pleins de styles différents.


Vous avez gagné la finale internationale du tremplin Emergenza en 2002 en Allemagne, racontez nous cette belle expérience.
Robby :
Moi je ne peux pas en parler car je n’étais pas encore dans le groupe à ce moment là (rires).
Nooka : On s’est inscrit à ce tremplin vraiment dans le but de faire des concerts, c’était notre 4ème je crois, c’était un bon moyen de jouer sur Paris et dans de bonnes salles. Ça s’est bien passé, on a enchaîné les tours, on a gagné à l’Elysée Montmartre et on pu aller en Allemagne pour la finale Européenne. Apparemment on a fait également un bon concert car on a gagné la finale (rires) et ça nous a permis de bouger une semaine en Californie, on a gagné également pas mal de matos individuel car il y avait aussi des prix par musicien. Donc c’était vraiment une bonne expérience, de jouer sur un gros festival avec des groupes européen.


Parlez nous de cette participation au Vans Warped Tour en Californie, c’est rare pour un jeune groupe français.
Nooka :
C’était un peu particulier car c’était un festival punk et vu qu’on n’en fait pas, les gens été surpris, ils ne bougeaient pas mais ils ont bien accrochés dans l’ensemble. Il y avait Rancid, Pennywise, Sum 41…, c’était vraiment l’ambiance punk, il y a avait 70 groupes par jour, des grosses scènes, des petites, certaines à l’arrach avec une batterie et un ampli. Donc c’était vraiment une super expérience.


Qu’en retirez vous et qu’est ce que ça vous a appris ?
Nooka :
Pour parler musical, même si on ne fait pas de punk, on a vu qu’il y avait quand même une sacrée différence de niveau entre les USA et l’Europe (rires). Tout le monde le dit mais on a vraiment pu le voir de nos propres yeux, mêmes les petits groupes sonnent, c’est carré, ça bastonne plus, il y a vraiment le coté ricain qu’on ne peut pas nier. Après il y a vraiment des cotés barrés, des gens bizarres, on est resté qu’une semaine mais on commençait à capter le style de délires mais vraiment que des bonnes expériences, on a rencontré des gens chaleureux, le contact est facile. Au niveau professionnel, on n’a pas trop eu de retour mais on a gardé contact avec certaines personnes qui nous ont vu en concert et qui ont apprécié.


Vous avez longtemps travaillé sur les pré-prods de l’album, ça a duré combien de temps et vous avez fait ça où ?
Robby : Oui, on a bien travaillé 1 an dessus, en faisant 2- 3 maquettes avant d’enregistrer réellement l’album, pour être vraiment prêt
et jouer les parties comme il fallait. On a fait les maquettes à la maison et aux Cuizines, une salle basée à Chelles avec qui on est en partenariat, on bosse beaucoup avec eux car ils nous ont suivis depuis le début.


Votre album est sorti en Octobre. Où l’avez vous enregistré ?
Nooka :
Pour l’album, on est parti à Genève en Suisse au studio des Forces Motrices et il a été enregistré par David Weber. C’était une bonne expérience aussi de part l’isolement, de par se retrouver à 5 un peu loin de tout et se concentrer uniquement sur l’album ça a fait du bien. On a pris 1 mois et demi pour enregistrer 10 chansons avec 10 jours de mixage. On l’a fait masterisé puis pressé et là on démarche pour trouver un label ou une maison de disques et un distributeur, quelques chose d’un peu plus concret qui pourrait nous aider financièrement (rires). Récemment on a trouvé un tourneur qui se nomme Full Force donc ils vont nous aider à trouver pas mal de concerts.


Et vous êtes content du bébé ?
Nooka :
Ça fait déjà un petit moment qu’on l’a enregistré donc on a un certain recul sur l’album et forcément on a déjà envie de changer quelques trucs, mais on est content. Ça a été fixé à ce moment là, on a bien travaillé pour préparer ça et pour en arriver là, donc on est vraiment content du résultat, de l’unité, de l’ensemble, de la pochette et de tout ce qui s’en suit.


Quels sont les sujets abordés ? Le chant est toujours en anglais ?
Nooka :
Les sujets abordés sont plus axés sur les relations humaines et des histoires avec des personnages où on se met un peu en image à travers eux, certaines chansons sont sur le plaisir d’être ensemble et de faire de la musique. Chaque chanson à un peu sa couleur particulière qui porte son message, son concept, certaines sont calmes, d’autres énervés, on a besoin de cet équilibre, de jouer sur différents niveaux. Elles sont quasiment toutes en anglais sauf une mais d’autres arriveront en français.


Vous avez retravaillés vous morceaux en acoustique, c’est rare pour un groupe rock metal, c’était un projet prévu dès le début?
Nooka :
Non, c’est depuis 1 ou 2 ans qu’on remixe nos morceaux pour les travailler en acoustique, à la base c’était pour l’enregistrement d’une radio, vous pouvez d’ailleurs voir le résultat sur notre Myspace (www.myspace.com/munshy) et depuis on a développé l’idée. Donc on les reprend avec la guitare sèche, des percus, la tabla, la cithare et la contrebasse. On commence à faire des concerts uniquement en acoustique car on aime bien cette ouverture, c’est vraiment intéressant et l’idéal serait vraiment de refaire tout notre répertoire en entier et même d’autres chansons, mais on n’a pas encore pris le temps pour ça.


Vous avez des projets de clips?
Nooka :
Oui, on commence à travailler avec des amis qui ont montés une structure mais c’est vraiment le début, donc on ne peut pas trop en parler mais c’est prévu.


Votre Puzzle Mix que vous pouvez voir sur Myspace est très bien fait, elle montre bien l’étendue de vos influences, qui l’a faite ?
Nooka :
C’est Nibal, notre guitariste qui l’a faite, ç’est un remix de notre maxi « Liberate » et chaque passage vient d’une chanson différente. Le montage vidéo a été fait par un ami, c’est une sorte de clip de présentation, en montrant nos différents morceaux et les scènes que l’on a faites.


Quel artiste vous a mis une claque dernièrement en live ?
Nooka :
Au niveau français, je dirais Loïc Lantoine, je l’ai revu il y a quelques mois et c’était un très beau spectacle, on est vraiment ailleurs, c’est magique. Au niveau rock, je dirais Muse et Radiohead, Björk évidemment, j’ai eu la chance de la voir plusieurs fois et à chaque fois il y a une révolution musicale et une ambiance complètement différente, c’est vraiment impressionnant.
Robby : J’en n’ai pas trop fait récemment mais Tool m’a marqué, ils m’ont scotché aussi bien musicalement que visuellement, c’était vraiment énorme.


Vous écoutez quoi en ce moment ?
Nooka :
En ce moment, j’écoute Emiliana Torrini, c’est très calme, très posé, guitare voix avec quelques arrangements derrière. Sinon il y a 2 groupes de potes qui viennent de sortir leur album donc ça fait toujours plaisir de les écouter sur cd, c’est Domb, un groupe de Seine et Marne avec des percus bien barrées, ça pulse en concert, c’est vachement festif et l’album de Keryah qui est un groupe de Chelles. En blues un peu éloigné, j’aime bien Chic Street Man, ce n’est pas connu, c’est juste un mec avec sa guitare et il déchire.
Robby : J’aime beaucoup John Butler Trio, je l’ai vu en concert quand il est passé au Grand Rex et c’était vraiment super, il a joué 2 heures, musicalement ça déchire, encore plus que sur album je trouve.


Un petit mot pour finir
Nooka :
Vive Toulouse, on va venir dès qu’on peut, ce n’est pas encore prévu mais on espère y passer courant 2008.
Robby : On a joué avec Sidilarsen et ils sont vraiment super cool et musicalement ça déchire bien.
Nooka : On a vu Undergang aussi en concert et justement il m’a mis une bonne claque sur scène. Et le dernier mot sera merci.


Plus d'infos sur: www.myspace.com/munshy

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Munshy - cliquez pour agrandirMunshy


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail