yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Vendredi 23 juin 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Mass Hysteria
par Shen 2 le 25-02-2007

Le retour de Mass Hysteria s’annonce prometteur: un retour aux sources du metal avec ce qu’il faut de savoir faire pour colorer le genre. L’hystérie devrait rapidement s’étendre avec la sortie, à grands coups de Mass, d’Une somme de détails, le nouvel album.

Vous revenez avec un nouvel album. Quels sont les changements notables par rapport à votre précédent opus ?
Changements d'humeur, d'inspiration, de label et de guitariste. L'humeur, ça modifie considérablement ton rapport avec la musique et les membres du groupe. Elle est à ce jour plus mordante que jamais dans tous les sens du terme. Sur le plan musical les guitares ont repris le dessus sur les machines et les samples sans pour autant les négliger. Et la voix que l'on n’a jamais autant travaillé, pas moins de 10 mois dans le home studio d'un pote pour obtenir l'énergie que les compos exigeaient et des textes consistants beaucoup plus ancrés dans l'actualité. Pour le changement de guitariste, cela s'est fait naturellement car nos désirs et nos envies divergeaient. Nous avons donc un nouveau qui se prénomme Nico en remplacement d'Olivier. Quant au label c'est At(h)ome qui s'occupe de nous désormais, une structure indépendante qui travaille à fond ses groupes avec un état d'esprit en phase avec le notre.

Comment s'est passé l'enregistrement ?
Très bien ! Pour la première fois en 5 albums nous l'avons enregistré à
Paris et avec un ami à la production.
Ça faisait un peu bizarre de rentrer tous les soirs à la maison, mais nous avons vite pris le rythme et enchaîné les sessions sans trop perdre de temps. Sans pression non plus. C'était détendu et amical et nous mesurions chaque jour le privilège d'enregistrer un disque et de savourer ce plaisir pur. Même le restaurant en face du studio appartient à un pote ! Nous ne concevions pas une journée d'enregistrement sans un repas gargantuesque, le tout dans le vacarme des potes... un enregistrement on ne peut plus épicurien !

Avec qui avez-vous travaillé sur ce disque ?
Tout d'abord à la production, c'est Fred Duquesne, le guitariste de Watcha. Nous nous connaissons depuis longtemps car nous avons, par le passé, partagé le même label (NDR : Yelen) et les mêmes affiches de festivals. Côté humain nous savions à quel briscard nous avions affaire, mais surtout son travail en temps que producteur nous a séduit. Nous connaissions tous les albums qu'il avait produit et quand il nous a enregistré pour une maquette 5 titres, c'était unanime : nous tenions le bon gars! Une belle aventure humaine de plus ! Ensuite, en ce qui concerne le chant, Mouss a pour la première fois travaillé en binôme avec un ami proche de nous tous, Pierro de son prénom. C'est dans son home studio qu'ils ont travaillé le placement, l'intention et la remise en question, parfois, du fond et du sens des textes. En invitée, nous avons également une amie de longue date, Manu (ex-Dolly), qui est venue chanter sur une chanson hommage qui se nomme Briller pour toi. Et enfin, il y a la marmaille hystérique ! Sur le titre Nous sommes bien, nos enfants sont venus brailler! Ça faisait très longtemps que nous voulions mettre des voix d'enfants sur notre musique, c'est chose faite et avec nos gosses en plus ! A chaque écoute, c'est le frisson !!!

Sur le précédent album, Miossec a participé activement au travail d'auteur. Avez-vous fait appel à d'autres artistes pour Une somme de détails?
Non, pas du tout. Mouss a de temps en temps eu besoin de notre aide pour affiner le sens d'une phrase, le choix d'un mot ou trouver un titre à une chanson, mais pas beaucoup plus. Il se démerde, c'est son boulot après tout! Et puis, il n'est pas facile... mais bon...

On dit que ce nouveau disque est pour vous un «retour au métal» ? Qu'en est-il réellement ?
C'est un retour à du Mass plus mordant plus dynamique bref plus rentre dedans! Certains diront métal, d'autres pas du tout. Certains diront rock plombé et d'autres diront simplement que c'est enfin un retour à du
Mass des débuts. Nous pensons que cet album est un peu de tout ça, avec de la sueur et de l'expérience en plus. On apprend tous les jours et nous fêtons nos dix ans et cinq albums ensemble, alors il fallait de toute façon un nouveau disque bruyant pour fêter tout ça !

On a souvent eu l'impression que le groupe réservait une surprise à son public en abordant des virages parfois inattendus dans ses précédents
Lp. Qu'est-ce qui pourrait surprendre l'auditeur cette fois-ci ?

Cette fois-ci, c'est peut être la fraîcheur. On revient à l'humeur dont nous parlions plus haut et la fusion qui en a découlé. Ça s'entend. Cet album a été fait avec la famille et les potes dans une ambiance tranquille et stimulante. Voilà pour le fond. Pour la forme, autrement dit la production, en ce qui nous concerne nous la trouvons énorme ! Donc le son est aussi ce qui va surprendre... cet album représente ce que nous savons faire de mieux!

Le récent changement de line-up suite au départ d'Olivier a-t-il perturbé le processus d'écriture ou l'enregistrement ?
Olivier a fait toutes les machines et il est vrai que Yann a composé la quasi totalité des riffs. Il a quand même fait l'enregistrement de ses parties de guitares puis dans un commun accord il est parti une fois l'album terminé. Mais il n'y a rien du tout qui a perturbé quoi que ce soit bien au contraire ! Des événements heureux sont venus alimenter le processus, des nouvelles rencontres, des moments magiques et toujours la sacro-sainte envie d'aller jusqu'au bout d'un projet pour sentir ensuite le projet nous porter !

Revenons sur le featuring avec Manue de Dolly...
Cela fait longtemps que nous nous connaissons et nous ne voulions pas que la disparition de Micka (NDR : le bassiste de Dolly, décédé l’année dernière dans un accident de voiture) reste muette, une tristesse pudique. C'est une façon de dépasser ça pour l'accepter simplement et de le faire exister encore. Le moment en studio était joyeux et reste comme le plus fort de l'enregistrement. Une chanson très importante pour nous. C'est une douleur que tous connaissent ou connaîtront, la perte d'un être cher. Cette chanson sonne comme le bonheur d'être triste.

5 albums au compteur et près de 15 années d'existence. Quel regard portez-vous sur le travail et le parcours de Mass ?
On ne changerait rien, et on espère que ça va durer encore longtemps.
C'est nos dix ans cette année, notre premier album est sorti en 1997, et pour la sortie de “Une somme de details”, nous avons encore plus la hargne qu'au début, nous sommes motivé comme jamais!

Des regrets sur ces années ?
Aucun, si ce n'est que nous ne sommes peut-être pas dans le bon pays pour ce genre de musique. Pourquoi, il n'y a pas une section Metal aux victoires de la musique (rires)? Non sérieusement aucun regret!

Des projets ?
Retrouver notre public! C'est une des choses les plus importantes pour nous. On a envie aussi de partager ces dix ans avec tout le monde et de sortir un DVD. Mais il faut organiser tout ça...

Vous vous voyez où dans 15 ans ?
J'espère qu'on pourra conseiller et faire profiter de notre expérience à de jeunes talents, sous quelques formes que ce soit. Mais pour l'instant nous voulons retourner sur scène, nous n'avons que ça en tête, la scène !


Plus d'infos sur: www.surlabreche.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Mass Hysteria - cliquez pour agrandirMass Hysteria - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail