yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Samedi 24 juin 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

ManiacX
par Djinax le 16-03-2006

C’est lors de la 1ère partie de Birdy Nam Nam à Toulouse que nous avons rencontré les Maniacx pour qu’ils nous parlent de leur hip hop déjanté. Rencontre avec tous le groupe.

Yezzi : Une petite présentation du groupe, comment vous êtes vous rencontrés?
Nawak : Ben alias Nawak, le chanteur du groupe.
Flik Flak : Salut moi c’est Steph alias Flik Flak, je fais les instrus dans Maniacx.
Dj Duff : Salut, moi c’est Fred aka dj Duff, et je suis le dj.
Nawak : On vient de Cannes, on a commencé avant Flik Flak et moi il y a quelques temps mais la sortie de l’album et le line up final ave Duff datent d’un an et demi.

Yezzi : Quelles sont vos influences ?
Nawak : Personnellement pour les lyrics et au niveau fusion j’ai kiffé (Hed)pe qui est mon groupe préféré, Limp Bizkit, et au niveau hip hop je suis assez éclectique, j’écoute surtout Ludacris, Eminem, et Method Man.
Flik Flak : moi à la base je viens du rock et du métal, j’écoute Korn, Bio Hazard puis je me suis mis à écouté du rap, comme Cypress Hill, House of Pain… puis Svinkels et c’est eux qui m’ont donné envie de faire des instrus. Donc pas mal de rock, de rap et de ska aussi.
Dj Duff : moi aussi j’écoute pas mal de choses, je suis Dj donc j’ai pas mal de vinyles, de funk notamment, du rap hardcore, de rock..
Nawak : pour résumer on va dire pour pas trop faire cliché que c’est du Beastie Boys version festif c’est autant rock que rap, que festif qu’electro, c’est du hip rock (rires).

Yezzi : Pas de hip hop français à part Svinkels ?
Flik Flak : si moi j’en ai écouté pas mal, un peu moins maintenant, mais j’aime Oxmo Puccino…les vieux de la vieille quoi.
Nawak : moi c’est clair que ma discographie s’arrête à 1997, j’ai que des vieux cds, maintenant il n’y a plus grand-chose, à part Svinkels.
Flik Flak : personnellement c’est eux qui m’ont donné envie de faire ce style de hip hop et on a Svinkels comme influence commune, et toute cette veine hip hop, des mecs qui aime le hip hop mais qui le mixe avec du rock, c’est du rap assez éclectique, mais on est moins revendicatifs.

Yezzi : Comment définiriez vous maniacx ?
Nawak : Maniacx c’est toujours ce qu’on a voulu faire, on a tous beaucoup d’influences et je pense qu’on est arrivé a faire la musique qu’on voulait faire.

Yezzi: Parlez nous de votre 1er album, on sent beaucoup d'influences dans vos instrus: cartoonesques, rock, hip hop…

Nawak : Le premier album, c’est la fusion des influences qu’on a. Il y a Rimshot qui est dans la veine Beastie Boys, 2 titres avec un son plus anglais comme Wall connection, des trucs plus délire comme Funny Guys, Flik Flak in the party. On a mis tout ce qu’on aimé.
Flik Flak : A la base, on ne pensait même pas faire un album, on a commencé dans le délire, j’avais un riff ska, je mettais un beat hip hop dessus…. on l’a fait sans se prendre la tête. Il s‘est fait rapidement et un peu à l’arrach en même temps, c’est un bon point de départ.

Yezzi : Pourquoi la plupart des textes sont en anglais?
Nawak : Ils sont en anglais car j’ai de très bonnes bases avec la langue et j’ai pris l’habitude de chanter en anglais… j’ai voulu tester des chansons en Français mais ça ne passait pas sur tout, c’est pour cela qu’il n’y en a qu’une sur l’album, l’anglais vient plus naturellement à moi.
Flik Flak : c’est mon cousin qui connaissait Nawak, il me l’a présenté et il rappait déjà en anglais donc on a continué.
Nawak : Avant l’album je freestylais aussi bien en Français qu’en Anglais mais après j’ai trop pris la vibe à la ricaine (rires) et je ne pouvais plus checker en Français. On veut aussi se taper un petit délire en étant un groupe « à l’européenne ».

Yezzi : Quels sont les sujets de tes chansons?
Nawak : Ils sont dans l’ensemble assez loufoques, des histoires un peu psychopathes, ça parle de nous mais sans vraiment se prendre au sérieux et ça serait moins bien passé si je les avais écrits en Français (rires). Il y a « Maniacx » qui est la première chanson de l’album, c’est un petit peu notre devise, tout ce qu’on a toujours voulu exprimer dans notre son, comme faire la fête, dire des conneries…. Ensuite il y a « Funny guys » qui parle de nous 3 et de nos points communs, « Rimshot » qui est un petit coup de gueule sur les gens qui ont un peu trop vite parler sur nous et qu’on casse, il y a « Wanted » qui est un petit clin d’œil a une nana qui m’a fait du mal, « Flik Flak in the party » qui est l’apologie de Flik Flak dans une boite de nuit, vu qu’il n’y a jamais mis les pieds. Je l’ai imaginé dans une soirée où tout se passe de manière rock’n’roll. On peut dire que mes textes sont imagés, vu que moi-même quand j’écris, j’imagine tout ça en image.
Flik Flak : Toutes les paroles, c’est ce qu’on vit, ce sont nos histoires tournées de façon un peu folle mais ça reste nous, on est des mecs simples, on aime faire la fête, et la musique qu’on aime.

Yezzi : Vous étiez aux découvertes du printemps de Bourges, vos impressions et les retombées de cet évènement ?
Nawak : je voulais tout d’abord dire qu’on est de retour aux printemps de Bourges cette année donc ça fait plaisir. Le printemps de Bourges a été notre première grosse expérience.
Flik Flak : en fait, Bourges c’était notre 3ème ou 4ème scène car on a fait les sélections pour démarcher des salles et trouver des concerts, ça tombait pile poil après l’enregistrement de l’album et on s’est retrouvé là-bas. On a un peu halluciné d’être là, donc on a fait sans se prendre la tête, on a fait un bon concert même si c’était court. Et niveau retombées, c’est un bon petit tremplin c’est sur mais si on est là c’est surtout grâce à Kris Kross notre manager, et à Versus qui nous font bien tourner.
Nawak : et à Helena pour la presse. Il faut aussi dire qu’au niveau des contacts qu’on a eu a Bourges, toutes les retombées sont arrivées après notre tournée, c'est-à-dire que beaucoup voulait avoir une confirmation en live. Mais Bourges nous a beaucoup apporté au niveau professionnalisme, et l’envie de tout arracher.

Yezzi : Vous réalisez une belle petite tournée pour cet album, vos réactions, vous attendiez vous à ça ?
Nawak : encore merci à Kriss Kross, c’est un gars un or, c’était notre 1ère tournée, on a mis tout notre cœur dedans, et ça nous apporté beaucoup de contacts au niveau du public, des gags… c’était un bonheur.

Yezzi : Vous allez bientôt enregistrer votre 2ème album, sera-t-il dans la même lignée, quels sujets,…

Flik Flak : oui on a commencé à maquetter, on a enregistré des instrus et certaines voix, il y a des chansons qui sont finies, d’autres qui sont à revoir. En gros, c’est dans le même esprit que le premier mais on peut dire en un peu plus travaillé. La scène nous a appris à mieux voir les choses, on l’a travaillé tous ensemble.
Nawak : il est concrétisé, on nous l’a dit, le premier est plus brut et sur le 2ème on a su de suite sur quoi partir.

Yezzi : Quels sont vos projets à part le 2ème album?
Nawak : à part ça, on n’a pas de projets concrets, vu qu’on a pas mal de cultures cartoons… on aimerait bien faire par exemple une musique de jeux vidéo.
Flik Flak : on a tous des rêves, mais là on se focalise sur le 2ème album, on est à fond dans Maniacx et on vit pour ça (rires).
Nawak : on fait tellement de ce qu’on aime que pour l’instant il n’y a pas trop de projets, on aimerait bien faire un clip, mais rien de concret.

Yezzi : Quel groupe ou artiste vous as mis une claque sur scène dernièrement?
Ensemble : Puppetmastaz (rires)
Nawak : non franchement Puppetmastaz, c’est les meilleurs.
Flik Flak : oueh c’est clair, on avait déjà pris notre claque sur cd, un rêve s’est réalisé en jouant avec eux et c’était énorme, ce sont des marionnettes très ouvertes et très sympa.
Nawak : c’était un contact inespéré, on était tout timide dans notre coin vu qu’on les admire et ils sont venus directs nous voir, on a bien sympathisé, ces mecs là sont des perles et ils apportent un renouveau au hip hop. Faire rapper des marionnettes, ça me fait un peu penser à Slipknot avec leurs masques, c’est plus qu’un concept, faut le voir pour le croire, si ça passe à coté de chez vous, faut y aller.
Flik Flak : que ce soit au niveau du flow, des instrus ça met la claque a pas de monde, c’est du gros.

Yezzi : Vous écoutez quoi en ce moment?
Nawak : j’ai choppé un album d’Ice Cube qui s’appelle « War and Peace », et je l’écoute en boucle en ce moment, c’est l’époque West Side Connection.
Flik Flak : moi je viens d’acheter le dernier Enhancer et il pète grave et Ying Yang Twins, c’est du hip hop crunk, ce sont des potes à Lil’Jon, c’est la nouvelle vague du hip hop qui va arriver. Donc si vous voulez du rock sur des instrus hip hop avec des mecs qui braillent, c’est du crunk, il y a un featuring avec Lil’Jon et le guitariste de Slayer.
Nawak : en Français il y a Redbong qui le fait bien aussi.

Yezzi : Vous êtes chez Versus qui est un label plutôt métal, vos impressions ?
Nawak : et bien justement c’est un point d’honneur que je tiens à dire, on est rock voire même punk, aussi bien sur scène que dans nos textes.

Yezzi : Un message à faire passer pour le mot de la fin ?
Nawak : Un big up à Yezzi et à tous ses lecteurs. Si vous faites de la musique allez-y, croyez en ce que vous faites sans vous prendre la tête, tout le monde peux y arriver et vous y trouverez votre compte. A tous les gens qui nous écoute, allez faire un tour sur www.maniacx.com

Un gros merci aux Maniacx pour leur gentillesse ainsi qu’à Emilie de Première Pression.

Plus d'infos sur: www.maniacx.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

ManiacX - cliquez pour agrandirManiacX - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail