yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Dimanche 19 novembre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Leiden
par Marcassin le 21-01-2006

C'est dans la superbe salle du Rio de Montauban que nous rencontrons Bérengère et Wil de Leiden juste avant de monter sur scène en 1ère partie de Gojira

Yezzi: on va commencer par une petite présentation du groupe
Wil : alors ça fait 5, presque 6 ans qu'on existe, on a sortis 3 cds, un maxi qui s'appelait "l'aube spirituelle", ensuite le 1er album "Empty" et le 2ème album "Dualité" qui est sorti en Octobre 2005. Niveau line-up, il y a Matthieu à la batterie Ludo à la gratte, Shadow à la basse, Bérangère au chant et moi à la guitare/ chant. Le line up est fixe depuis la sortie d'Empty.

Yezzi: Il me semble qu'avant Leiden, on avait vu un groupe qui s'appelait In Lupus Paxis et qui est devenu ensuite Leiden, non ?
Wil : Oui à la fin d'In Lupus Paxis, il y a Bérangère qui est arrivée au chant, moi j'y étais dès le début et Ludo était également dans le groupe. On a changé de groupe car on voulait quelque chose de plus ouvert et la bassiste qui avait trouvé le nom voulait se consacrer à autre chose, donc on en a profité pour changer de nom mais c'est vrai que Leiden est un peu dans la continuité.
Bérangère : le line up change, on est parti sur de nouvelles compos, on avait envie de proposer autre chose.
Wil : Puis le nom In Lupus Paxis était un peu long, on voulait un nom simple à retenir, qui nous plaise.
Bérangère : Dans In Lupus Paxis c'était le bassiste/chanteur qui écrivait les textes, c'était un concept sur la philosophie du loup, donc on n'avait pas envie de continuer.

Yezzi : D'ailleurs en parlant de nom, Leiden en allemand veut dire souffrir, qui a trouvé le nom et pourquoi ?
Bérangère : on n'a pas mis longtemps pour trouver le nom, comme on te disait on voulait quelque chose de court donc en 2-3 syllabes maximum. On voulait également qui comme le nom de notre album "Dualité", avait 2 facettes. Un mot qui a une consonance douce quand on cite Leiden et qui a donc une tout autre signification.

Yezzi : Sur "l'aube spirituelle" il n’y avait pas de batteur, tout était fait par boites à rythmes et sur "Dualité" c’est un peu une des caractéristique de l’album avec Matt derrière les fûts, alors pourquoi avoir pris un batteur, et qu’est-ce que cela change ?
Wil : En effet, sur le 1er maxi il y avait une boite à rythme, et on a voulu changer pour avoir les idées d’un batteur et un vrai son de batterie, c’était important pour nous. Ça nous a permis de passer un cap, sur le plan visuel et sur l’apport des idées de Matt, ce qui changeait de moi, qui, à l’époque, programmais la boite à rythme. Du coup ça renforce le son, ça tourne mieux avec la basse et le résultat est moins mécanique.

Yezzi : Où avez-vous enregistré votre album "Dualité" et dans quelles conditions ?
Bérangère : L’album a été enregistré à "la grotte", le home studio de Yannick Tournier (ex-Psykup). On avait enregistré "Empty" dans d’autres conditions, on était très satisfait du résultat mais on avait envie de changer. On voulait essayer ça avec lui, vu qu’on connaît Yannick depuis longtemps, on avait entièrement confiance en lui, et en écoutant les productions qu’il avait faites avant, on était convaincu. L’enregistrement s’est très bien passé, il a duré 3 semaines pour 15jours, 3 semaines de mixage, tout cela dans une ambiance conviviale et assidue. Nous sommes très content du résultat et pour Yannick c’était son 1er album réellement métal vu qu’il avait enregistré surtout du rock, ça a lui permis d’essayer de nouvelles techniques.

Yezzi : Depuis la sortie d’Empty vous avez pas mal composé….Comment faites vous ?
Wil : On prend pas mal de temps pour composer, malgré les fréquences de sorties des différents albums puisque nous avons eu pas mal de problèmes pour Empty, il y a eu presque un an entre l’enregistrement et sa sortie, car on a grillé un disque dur pendant le mixage, puis le temps de trouver un label et un distributeur, nous avons eu le temps de composer des nouveaux morceaux avant sa sortie. Pour la tournée d’Empty, on jouait déjà 4 nouveaux morceaux. Pour la composition, on le fait en groupe, il n’y a pas vraiment de recette, ça peut partir d’un riff de guitare ou d’une séquence de machines. Au niveau de la fréquence, on a sorti quelque chose tous les 2 ans, on va bientôt se mettre à composer pour le prochain, et vu qu’on ne joue quasiment que le week-end, ça nous laisse du temps en semaine.

Yezzi : Sur le dernier album, on sent une grosse évolution au niveau du chant, surtout chez Bérangère, est ce qu’il y a eu un travail particulier qui a était fait ?
Bérangère : Tout d’abord merci (rires). Il n’y a pas de secret, il y a eu du travail, et j’ai énormément progressé car on a acheté un ordinateur et j’ai pu m’entraîner en m’enregistrant, en testant différentes choses…donc c’est vraiment un outil de travail très utile. Le live m’a fait progressé aussi vu qu’on s’enregistre souvent, puis l’enregistrement car on a testé pas mal de choses et depuis peu je prends des cours de chant…donc le travail paye.

Yezzi: Sur "Dualité", on trouve des chants en Français, Anglais et Allemand, pourquoi cette diversité et de quoi traitent les sujets ?
Wil : Pour moi, je chante le plus souvent en Français car c’est la langue que je maîtrise le mieux et en live je voulais comprendre ce que je dis pour être vraiment impliqué.
Bérangère : Il faut savoir que Wil et moi, on écrit chacun ses textes, donc il y a souvent deux manières d’écrire. Pour moi, le choix de la langue s’effectue en fonction des sonorités, j’utilise souvent l’allemand pour les passages violents, les passages français ou anglais pour les mélodies, il y a même un petit passage en italien sur un passage aérien... Il n’y a pas de calcul, ça se fait au feeling. J’écris les textes une fois que la musique est composée car j’ai besoin de m’en imprégner.

Yezzi: Parlez nous de la pochette de l’album et du titre de l’album, et y a-t-il un rapport avec la pochette de Manimal ?
Wil : Le titre « Dualité » est en rapport avec les textes et également avec la pochette de l’album, on voulait quelque chose qui soit à la fois esthétique et qui se rapproche de l’esprit torturé et sombre de Leiden.
Bérangère : C’est pour cela que nous avons choisi une femme sur fond blanc pour le coté sensuel et le coté voilé pour la souffrance. Je voulais déjà du blanc pour le précédent album, à l’époque où personne ne faisait ça mais ça n’a pas été possible. On l’a donc fait pour celui là, là aussi ça marque l’esprit de dualité avec le coté sombre du métal. Il n’y a pas de rapport avec la pochette de Manimal mais c’est vrai, on peut remarquer qu’on aime les fonds blancs chez Antistatic, que ce soit Psykup, Sidilarsen ou Manimal

Yezzi : Parlez nous d’Antistatic, depuis combien de temps vous y êtes, ce que ça vous apporte…
Wil : On est rentré dans le collectif Antistatic en 2001 avec Le Bruit du blé. La rencontre c’est faite à des concerts, on s’est donné des coups de main, et une relation s’est créée sur le plan humain. On a donc intégré naturellement le collectif qui comprenait Psykup, Sidilarsen et Delicatessen, on a organisé des concerts, on fait des échanges entre les groupes, notre promo, on voulait même réaliser notre distribution mais au fil du temps on se concentre sur les concerts et les échanges c'est-à-dire qu’on invite un groupe d’une autre région et en contrepartie on va jouer chez eux. Depuis Le Bruit du blé et Delicatessen ont splitté et il y a le label Jerkov qui s’est monté avec des membres d’Antistatic, qui fait du booking et de la promo. Donc maintenant dans le collectif il y a Psykup, Sidilarsen, Mary Slut et Leiden. On va organiser bientôt la Furia et un festival de reprise, un concert de Leiden au mois d’Avril…donc on est assez actif

Yezzi : Parlez nous de votre tournée, quelles ont été les dates marquantes et avez vous eu des affinités avec certains groupes ?
Bérangère : Il y a eu 2 dates marquantes, la première à la Loco (Paris) et l’autre au Havana café à Toulouse en première partie d’Epica car on a jouait devant plus de 1000 personnes donc c’est toujours impressionnant. On a fait quelques dates avec Sybreed, c’est un groupe qu’on connaît bien et qu’on affectionne aussi bien sur le plan humain que musical. On va refaire des dates avec Manimal, on aime bien tourner avec eux.
Wil : Au niveau des affinités, il y a eu Lycosia mais c’était pour la précédente tournée et normalement on va bientôt rejouer avec eux et comme le disait Bérangère, Sybreed on les connait depuis le début de la formation donc ça fait plaisir de les revoir, puis Gojira avec qui on joue ce soir.

Yezzi: Vous écoutez quoi en ce moment ?
Bérangère : En ce moment, j’écoute Queen Adreena en boucle, tous les albums sont fabuleux et Tori Amos.
Wil : Moi j’écoute le dernier Rammstein qui est excellent, j’aime bien aussi Raphaël. J’aime bien écouter des vieux groupes comme Pink Floyd, Paradise Lost, et pas mal de choses assez variées comme de l’atmosphérique ou du Jean-Louis Aubert.
Ludo, arrivé inopinément : Moi en ce moment c’est le 2ème album de Camille, « le fil », le dernier Keziah Jones et Nosfell que j’ai découvert il n’y a pas trop longtemps.

Yezzi: Quels sont vos projets ?
Ludo : Là on finit la tournée de la sortie d’album jusqu'à Juin, puis il y aura encore quelques dates à la rentrée mais de façon exceptionnelle et sur des gros événements. Nous allons également nous remettre à composer pour le prochain album et on va participer au festival de reprises organisé par Antistatic, donc nous allons travailler tout ça vu qu’on aura un peu plus de temps ces prochains mois.

Yezzi : Le mot de la fin
Wil : Merci à Yezzi, depuis la réaction positive (ndlr : les débuts de Yezzi), vous faites vivre le site, donc c’est excellent même si les membres d’Antistatic n’y participent plus, donc un gros merci, continuez comme ça.

Un GROS merci à Wil, Bérangère et Ludo de leiden, ainsi qu'à Akira de chez Jerkov pour avoir organisé cette sympathique entrevue.

Plus d'infos sur: www.leiden-music.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Leiden - cliquez pour agrandirLeiden - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail