yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Dimanche 19 novembre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Lamb of God
par Zobiwane de Metal Sickness le 16-01-2009

Cela fait un moment que la France attend Lamb of god. Alors que les bons albums se succèdent, toujours pas de concert ! Recontre avec le sympathique Chris Adler pour parler de métal, de Metallica et des talents cachés de Randy Blythe (chant).

Vous revenez donc d’une tournée avec Metallica, c’était comment ?

Génial. Ils nous avaient demandés un peu plus tôt dans l’année de faire cette tournée et nous avions refusés car nous étions en plein travail pour le nouvel album. Randy et moi voulions vraiment le faire, mais pas les autres membres du groupe. Ils voulaient finir l’album et on s’était mis d’accord pour rester à la maison et ne pas tourner pendant ce temps. Nous avons beaucoup tournés ces deux dernières années pour "Sacrament" et avions enfin un peu de temps à la maison pour écrire ce nouvel album. Tout le monde voulait respecter ce programme. J’y croyais pas, j’étais là : "vous êtes dingues ! Metallica a appelé, ils ne vont pas rappeler !". Nous avons donc tristement annoncés que nous ne pouvions faire cette tournée car nous avions un album en préparation, tout ça… Mais le tourneur de Metallica a rappelé et a expliqué que les membres du groupe aimait beaucoup ce que nous faisions et qu’ils nous voulaient sur cette tournée. Il a alors demandé quels jours nous pouvions venir en expliquant qu’il se débrouillerait pour les autres dates ! On a proposé décembre et ils se sont donc arrangés. Nous étions très flattés par cet intérêt. Et une fois en tournée, tu as déjà l’opportunité de jouer devant 20 000 personnes ce qui est super pour nous, mais tu sais, tout le monde veut surtout savoir comment sont les mecs de Metallica. Et bien ils sont EXCELLENTS. J’ai été ravi de pouvoir les regarder jouer chaque soir. Ils jouaient pendant 2H30 et incluaient mes morceaux favoris. Chaque soir, ils changeaient de set et répétaient plus tôt dans la journée dans une petite pièce. En passant, on pouvait les entendre à travers le mur jouer des vieux morceaux de "Kill’em all" ou "Ride the lightning". De temps en temps, Lars apportait une bouteille de champagne et des verres pour tout le monde, on traînait ensemble etc… Ils étaient très sympas et n’avaient pas du tout la prétention d’être plus cool que les autres. Ils ont été supers alors qu’ils n’étaient pas obligés, je veux dire, ils n’avaient pas besoin de nous pour remplir cette tournée. Ils sont le plus grand groupe de métal au monde et ils auraient très bien pu avoir la grosse tête, mais non.


Vous avez joué ensemble, fait des boeufs ?

Nous n’avons pas joué ensemble, mais nous avons beaucoup bu ! J’ai bien bu avec Lars et bon sang, un soir il m’a tué ! Le lendemain, je crois que je ne m’étais jamais senti aussi mal. Je ne faisais pas le poids face à lui, c’était dingue. Beaucoup de gens pensent qu’en vieillissant ils ont dû s’assagir et moins s’amuser. Et bien je peux te dire d’après ce que j’ai vu que ce n’est pas le cas ! Il m’a vraiment mis sur les rotules !


Peut être que c’est parce qu’il vient du Danemark ?

Ca doit être ça, il est "evil" (rires)


Vous avez tourné quelque chose la semaine dernière ?

Oui, un clip. C’est pour une chanson qui s’appelle "Set to fail". Nous avons d’abord mis en ligne un autre morceau, "Contractor", mais qui n’est pas un single, plus quelque chose de rapide et agressif qui donne le ton de ce nouvel album. Je pense que cet album est vraiment métal dans son ensemble mais le label voulait faire une vidéo pour "Set to fail". Nous avons l’habitude de faire des clips où le groupe joue dans des endroits non attendus : "Redneck" qui se passait à la fête d’anniversaire d’une petite fille, "Ruin" dans une église… Ce nouveau clip est plus un retour aux sources, le but est de retrouver l’ambiance d’une fête dans un petit local de répèt. Nous avons filmé tout ça avec la nouvelle caméra numérique RED et tout en noir et blanc. Les images sont vraiment superbes. Je n’ai pas encore vu le rendu final, juste des extraits mais j’ai vraiment hâte.


Tu viens de dire que ce nouvel album était plus brutal. J’ai eu l’occasion de l’écouter une fois et j’ai pensé au Dvd filmé pendant l’enregistrement de "Sacrament" où tu semblais être le gars qui voulait que les morceaux soient le plus violent possible. Est-ce qu’on peut donc dire que c’est ton album cette fois ?

Si on peut dire que "Sacrament" était en quelque sorte l’album de Mark (ndr Morton, guitariste) alors oui, celui là serait un peu plus le mien. Mais nous avons travaillé ensemble sur les deux et tout le monde était d’accord pour faire quelque chose de direct, "in your face". "Sacrament" a été notre plus grand succès et je ne veux rien jeter sur cet album, nous en sommes tous très fier. Nous avions expérimentées des choses sur cet album, on le voit dans le Dvd de l’enregistrement et ça se voit que je n’étais pas toujours emballé… Je pense qu’il y avait cette idée au sein du groupe et de la part du producteur que peut être, ce groupe de métal pouvait être plus qu’un simple groupe de métal. Nous avions donc essayé certaines choses, et visiblement, ça a marché. Nous étions contents d’avoir fait ça, le groupe est devenu plus important mais nous avions l’impression d’avoir un peu perdu ce côté brut et agressif de nos anciens albums. C’est pourquoi nous avons changé de producteur pour cet album en travaillant avec Josh Wilbur. Le but était de faire un album très brutal, de faire l’album dont nous avions envie. Si les gens l’aiment, c’est super, si ils n’aiment pas et qu’ils veulent nous entendre à la radio, dommage.


En écoutant l’album, j’ai eu l’impression qu’il y avait deux parties distinctes. D’un côté des chansons comme "In 4 words" et "Reclamation" qui posent une ambiance et de l’autre des morceaux plus violents, plus old school.

Comme nous parlions de "Ashes of the wake" et de "Sacrament" et des expérimentations sur ces albums, je pense que nous avons beaucoup appris avec ces albums. Maintenant, nous sommes capables d’utiliser cette expérience. C’est intéressant que tu parles de ces deux chansons car je trouve qu’elles représentent bien tout ce que le groupe a fait depuis le début. Il y a des guitares acoustiques et des blast beats, le tout dans une seule chanson. Maintenant nous sommes capables de faire ça. Donc oui, il y avait l’intention de faire un album très agressif mais aussi de continuer à écrire de bons titres et pas seulement faire du violent pour faire du violent.


Pour rester sur le morceau "In 4 words", Randy a une voix un peu plus "claire", si on peut dire. Est-ce lié au fait que vous ayez travaillé avec Josh Wilbur au lieu de Machine ? Car pendant l’enregistrement de "Sacrament", la relation entre Randy et Machine semblait… forte.

Machine a beaucoup appris à Randy comment chanter sur un album. Il a fait sortir des choses de Randy que personne dans le groupe ne pensait possible. Randy a beaucoup apprécié de travailler avec lui, même si parfois ça pouvait sembler tendu entre eux, ils s’entendent très bien. Il a beaucoup appris pendant ces séances et il n’a jamais été aussi bon que sur ce nouvel album. Il a assimilé tout ça et n’a plus besoin d’avoir Machine a ses côtés pour le guider. Josh a révélé un nouveau "personnage" en Randy. Avant, il y avait le mix entre la voix grave, "middle"et aigue. Josh a révélé une sorte de hurlement, comme si Randy engueulait quelqu’un. Au lieu d’essayer de chanter, et de coller aux notes des guitares, s’il hurle et qu’il arrive à avoir une mélodie dans sa tête alors il crée ce nouveau personnage. C’est toujours très agressif et je n’appellerais pas forcément ça "chanter", mais "hurler en accord" avec la musique.


Est-ce qu’il arrive à avoir ce rendu sur scène ? Car certains morceaux de l’album ont l’air très compliqués pour lui.

Je pense qu’il était tellement habitué au "grave, middle, aigu" que ça a été une surprise pour lui de voir comme c’était facile. Il se donnait tellement de mal à travailler cet aspect alors que maintenant tout semble naturel. Je pense même que c’est plus facile mais qu’il n’avait juste jamais pris cette possibilité en compte.


Tu veux dire que d’ici deux albums vous allez faire un disque de pop avec un Randy à la voix claire et magnifique ?

(Rires) En fait, tu devrais entendre Randy imiter Elvis, il est incroyable. Ca peut paraître étrange, mais c’est vraiment un très bon chanteur. A chaque fois que nous travaillons avec des producteurs, ils découvrent que Randy peut vraiment chanter. Ils n’en reviennent pas et veulent toujours inclurent des parties chantées sur l’album. Mais dans ces cas là, Il se prennent un joli "dans tes rêves" de la part de Randy et du reste du groupe. Personne ne veut entendre un groupe de métal avec une voix d’Elvis dessus. Donc nous continuons à apprendre, mais nous gardons une sorte de ligne directrice.


Vous devriez peut être faire une chanson bonus pour noël ou quelque chose comme ça ?

Ouais, un album "acoustique lounge" (rires)


Concernant vos différents Dvd, depuis quelques années il y a une tendance à tout montrer de la part des groupes, notamment les aspects pas toujours agréables de la vie au sein d’un groupe. Je pense par exemple à "Some kind of monsters" de Metallica. Etait-ce un choix de votre part de tout montrer ?

J’ai toujours été impliqué dans les aspects business liés au groupe et je suis persuadé que la transparence est une chose très importante. Quand j’étais gosse, dans les magazines de Heavy metal il y avait uniquement des photos glorifiantes des groupes. Ils étaient sur des plages avec des filles partout, ils prenaient l’avion, faisaient des concerts géants… Ca donnait une vision de ce mode de vie vraiment irréelle. Quand j’ai commencé dans le monde de la musique, je ne m’attendais pas à cette vision idyllique, mais je ne m’attendais pas non plus à ce que cela nécessite autant de travail. Tu ne peux pas être alcoolique, accro à l’héroïne, rester poser et attendre qu’on te tape dans le dos pour aller jouer. Aujourd’hui tu dois vraiment te tenir au courant des technologies et surveiller ce qu’il se passe avec ton groupe sinon tu n’as aucune chance. Donc pour moi, c’était très important de montrer sur ces Dvd ce que c’est d’être dans un groupe. Il y a parfois des kids qui viennent me voir et qui me disent qu’ils rêveraient d’être dans un groupe comme Lamb of god. Ces vidéos montrent ce que c’est parfois : il y a les désaccords, le travail… Il y aussi des bons moments, des fêtes par exemple mais c’est loin d’être comme ça tous les jours. Je pense que cette transparence crée une sorte de connexion entre les gens et nous. J’ai même rencontré des gens qui m’expliquaient qu’ils adoraient nos Dvd mais détestaient notre musique. Ils sont intéressés par les personnes que nous sommes et le travail que nous faisons, ils se retrouvent quelque part. C’est intéressant.


Est-ce que vous n’avez pas peur de trop en montrer et justement de croiser des fans qui vous connaissent bien alors que vous ne savez rien d’eux ?

Je ne sais pas, ça ne me fait pas vraiment peur. Je préfère que le fan m’apprécie parce que je suis une personne normale. Quand quelqu’un vient me voir en tremblant ou en pleurant sans savoir quoi dire, je ne suis pas à l’aise. Alors que si quelqu’un vient me voir genre : "Hey Chris, c’est cool de te rencontrer ! Ca te dit d’aller boire une bière ?", ça a beaucoup plus de sens, je suis un mec normal.


Une petite question pour finir. Est-ce que tu as un album favori en ce moment ? Peut être une découverte ?

Oui ! En fait, ça fait un moment qu’ils existent, mais je viens de les découvrir. C’est un groupe suédois qui s’appelle Mustasch. Ils ont sorti une sorte de best of et c’est vraiment un super groupe de hard rock. C’est un peu différent de ce que j’écoute habituellement. D’habitude, c’est un peu mois le gros métalleux dans le groupe. J’adore Decapitated, Arsis, Despised Icon… Plutôt du métal extrême donc. Sur notre nouvel album, j’ai beaucoup de parties extrêmes, des blasts beats, chose que je ne faisais pas beaucoup avant. J’aime bien trouver mes points faibles et les travailler pour m’améliorer. Ce qui est marrant c’est que pendant la préparation et l’enregistrement de cet album, j’écoutais beaucoup Mustasch, qui est un groupe plutôt soft par rapport à mes goûts et je me suis retrouvé à faire des blast beats en studio pour la première fois. C’est un mix intéressant.


La prochaine fois, si tu n’écoutes que des disques de pop, tu vas te retrouver à faire un album entier de blast beats !

Je vais commencer à écouter Britney Spears et le prochain album sera complètement grindcore. (rires)


Plus d'infos sur: www.lamb-of-god.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Lamb of God - cliquez pour agrandirLamb of God - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail