yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Vendredi 20 octobre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Junkyard Birds
par Shen 2 le 02-01-2007

Junkyard Birds, c'est un groupe d'Auch qui a déja une bonne dizaine d'année d'existence et qui officie dans un bon vieux metal stoner mais également avec des influences actelles. Ils s'apprêtent à sortir leur 2nd album. Rencontre.

Quelle est l'histoire de Junkyard Birds ?
J'ai fondé le groupe en 1996, car j'en avais marre de jouer en pure perte dans des garages humides sans avoir de projet sérieux. En compagnie de Nicolas, le 1er guitariste, j’ai quitté le groupe de potes avec qui nous étions à l'époque. Nous avons commencé à répéter sans basse (je chantais et jouais de la guitare à ce moment-là) ni batterie, un répertoire boogie-blues-rock cradingue dans la veine de Johnny Winter ou Rick Derringer/etc (mais en nettement moins bon...). Quelques mois plus tard, un batteur et un bassiste nous ont rejoins et nous avons fait une série de 17 concerts en un an et des poussières (le réseau bar-concert existait encore à l'époque). En septembre 1997, 1er changement de line-up, s'ensuit une période de vaches maigres qui a duré jusqu'à fin 1998. Re-changement de musiciens, et 1er passage en trio
début 1999 avec Romain, batteur, mon frangin Lucas, et moi à la basse, avec quelques passages épisodiques du 1er gratteux en fonction du calendrier de son équipe de foot avant qu'il ne soit définitivement écarté du projet pour manque de sérieux... C'est à partir de cette période que nous avons commencé avec mon frère à poser les bases du style définitif des Junkyard Birds, en recentrant la compositions sur des morceaux plus personnels dans une veine musicale mixant beaucoup d'énergie rock’n’roll, avec des tempos très lents et lourds, le tout saupoudré de rock noisy et de psychédélisme. Et tout cela joué avec beaucoup de volume sonore et de feedback/grésillements divers. Janvier 2001, dernier changement de batteur, avec l’arrivée de David Persoglia (ex-Mesmerize, ex-Discard) qui par son professionnalisme et son grand niveau technique et musical nous a permis de sortir de l'état végétatif dans lequel nous étions depuis 1996. A partir de cette date, nous avons pu commencer à bosser sérieusement le répertoire, tout cela aboutissant (malgré le départ de mon frère, puis de son remplaçant Patrick Berbié et l'arrivée du guitariste David Authié) à la sortie d'un live, « Doomed to be underground... but for how long ? » en mai 2001, un album studio « Ride from the junkyard to hell » en octobre 2003, les 2 premiers malheureusement mal distribués, et la sortie prochaine de notre 2ème effort studio, intitulé « The Fuck album ».

On sent dans votre musique l'influence de groupes type Motorhead, MC5, Les Stooges, Les Ramones et bien d'autres encore. Quel groupe selon vous pourrait être votre alter ego, artistiquement parlant ? Et pour quelles raisons ?
Un alter ego artistiquement parlant, voilà une question difficile... notre musique est un croisement entre plusieurs styles, plusieurs époques, nous piochons aussi bien dans le rock de Détroit de la fin des 60's, les groupes prépunks comme les Ramones, les dinosaures anglais du heavy metal comme Black Sabbath, Led Zeppelin et des choses bien plus actuelles comme Sonic youth, Unsane, Slayer, Entombed, le death metal, le hardcore pour la libération d'énergie dans la composition des morceaux d'abord, puis dans l'interprétation sur scène. Tout cela étant solidement ancré sur une base blues évidemment mais pour revenir à ta question, je ne sais pas ... la musique des Junks est le reflet des trois personnes qui l'écrivent et la jouent, donc c'est difficile de comparer ... en France on nous parle de Motorhead, je joue sur basse Rickenbacker en saturé, on est un trio, les textes parlent de sexe, la comparaison est facile, et revient donc souvent ... curieusement les anglais nous comparent plutôt à Hawkwind, le précédent groupe de Lemmy Kilmister ... je trouve la distinction intéressante, Hawkwind était moins basique, plus psyché que Motorhead, avec un format musical plus libre, chose que nous avons toujours revendiqués : nous pouvons passer dans notre set-list d'un format radio rock’n’roll de 2mn30 à une pièce en trois mouvements de 8mn30 sans sentir le besoin de nous justifier par rapport à de quelconques critères esthétiques ou commerciaux . Dans le fond, Hawkwind est un groupe plus proche de nous par le côté expérimental et bruitiste, nous ne sommes pas un groupe de rock’n’roll classique de plus comme il en fleurit tant à l'heure actuelle, nous mettons bien plus de choses dans notre musique ...

Pourquoi le choix du chant en anglais ?
Vu les influences que nous avions nous ne pouvions pas chanter en français, cela nous paraissait tout bonnement impossible ... même si je n'ai pas toujours l'accent BBC en anglais, et que l'écriture de textes en français de qualité correcte ne me pose pas de problèmes au demeurant, vu le style des riffs de guitare, très anglo-saxon on va dire, ça ne collait pas ... le seul morceau en français que nous ayons jamais travaillé était un morceau cold sans basse saturée et avec claviers type Hammond, avec un poème surréaliste comme texte, et ça remonte à 99 ... malheureusement on ne l'a jamais exploité ni enregistré ... ça dort dans un tiroir, ça ressortira peut-être un jour ...

Parlez-nous de l'album qui sort ces jours-ci... Avec qui a-t-il été enregistré ? Dans quel studio ? Comment s'est passé l'enregistrement ?
Il a été enregistré en deux fois par Xavier Coriat, batteur de Cellscape, à l'aide de son studio mobile dans des maisons en ruines ou proches de l'abandon au cours des étés 2005 et 2006, mixé par Yves de Roeck (OpenNightmare) et masterisé à Marseille par Jean Marc Pisani (plus connu là-bas sous le pseudo Jearc depuis les années 80) pour Mazout Productions. L’enregistrement en deux phases a été assez dur cette fois-ci contrairement en 2003, avec pas mal de déchets sur les prises, des problèmes techniques en série, d'énormes difficultés de planning, d'ailleurs ça continue je n'ai toujours pas récupéré les mixes définitifs, donc la sortie est retardée d'autant ...

Etes-vous sous contrat avec un label ? Si oui, lequel ? Et quelles sont les relations que vous avez avec eux ?
Non, aucun contrat, mais plutôt plusieurs micro-structures avec qui nous travaillons selon les besoins : Eternal Sunrise pour la promo, Dead Bees pour la vente en ligne, Mazout Productions pour le mastering, le Cri’art à Auch pour les répètes/résidences/collecte d'infos. Les relations que l'on a sont amicales avant tout, et dans cet ordre d'idée nous travaillons depuis mai 2006 avec Eric Verlucca (alias Verlu ou le golgoth de Montauban) qui s'occupe d'une bonne partie de la promotion vers les institutionnels, la partie web et underground m'étant dévolue. Ce qui revient à faire la plus grosse partie du travail d'un label, vu le réseau étendu de Verlu, en 4 mois nous avons eu autant de dates bookées qu'en 10 mois l'année dernière ...

Comment voyez-vous votre groupe au sein du milieu musical français?
Comme un groupe atypique depuis le temps qu'on hante la scène musicale hexagonale, nous n'avons pas croisés des masses de groupes dont on a pu se rapprocher musicalement parlant, on pourrait les compter sur les doigts d'une main ... CALDERA, EON MHZ, les SUPER BEATNIKS, JABBERWOCKIES ... nous sommes toujours trop metal pour les rockers, trop hard pour les punks, trop punks pour les autres et souvent trop bruyants pour tout le monde, ce qui ceci dit est à corriger car la majorité des groupes avec qui on a joué ont un backline plus gros que le notre ... donc maintenant on commence à se sentir un peu moins seuls avec le
retour en grâce du rock, ce qui ne veut pas dire qu'on s'inscrive dans un courant musical précis ou alors le "stoner " pris dans son sens le plus large, qui correspond à ce qu'on appelait il y a 25 ans le hard-rock ou le heavy-rock ...

Y'a-t-il des personnes avec qui vous aimeriez ou auriez aimé travailler ?
Un jour nous aimerions avoir les moyens de travailler dans un gros studio du type des Forces Motrices à Genève, avec aux manettes des gars qui ont 20-25 ans de bouteille dans la partie ... je serai curieux d'écouter le résultat ...


Quels sont les disques que vous écoutez en ce moment et quels sont vos disques de chevet ?
Après un tour de table auprès des deux David (guitare et batterie) : Bo Weavil, Johnny Winter, Leadbelly, John Lee Hooker, Converge, le dernier Motorhead, Mastodon, le dernier Slayer, du jazz, les Brekker Brothers, Soft Machine, les Beastie Boys, Pixies ... pour ma part, trois albums de chevet : le premier album d'IRON MAIDEN, le premier BLACK SABBATH, et "the action is go" de Fu Manchu. Ces trois disques ont été de véritables jalons depuis que j'écoute du rock (1986 ...) et m'ont permis de me construire une identité musicale, de me forger une opinion sur la composition, le son, la scène ... sinon je lis pas mal de trucs sur le rock en général, comme Lester Bangs, la bio de Lemmy, celle d'Iggy pop...

Quels sont vos projets ?
-1.sortir l'album et en assurer la promo sérieusement
-2.le distribuer correctement au niveau national et à l'étranger, par des institutionnels et/ou via le web et les indépendants
-3.occuper notre "juste place" dans la scène française actuelle
-4.tourner en Europe du nord et au japon
-5.refaire d'autres albums etc.


Plus d'infos sur: www.myspace.com/junkyardbirds

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Junkyard Birds - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail