yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Vendredi 28 avril 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Dub Inc.
par Djinax le 15-04-2006

Yezzi a rencontré les stéphanois de Dub Incorporation au Garorock. Avant un concert chaud en couleur, Komlan (chant et percussion) et Binour (basse et choeurs) ont répondu aux questions de Djinax, maître en interview Yezzi.

Yezzi : On commence par une petite présentation

Komlan : On vient de St Etienne, le groupe existe depuis 1998. en 8 ans on a sorti 2 maxis et 2 albums, notre dernier album autoproduit est dans les bacs depuis Août 2005.

Yezzi : les influences de Dub Inc. ?

Binour : C’est varié, mais avec un gros dénominateur commun : la musique jamaïquenne, le dancehall, le reggae roots, et puis après la funk, le hip hop, le rap, le raï,…

Komlan : Sinon pour citer un groupe, Groundation nous influence pas mal

Binour : Damian Marley, Gnawa diffusion, Steevie Wonder

Yezzi : justement, vous avez vu les allemands ce soir : Gentleman, Seeed ?

Komlan : Carrément, en plus on revient d’une tournée en Allemagne, et le mouvement reggae dancehall est impressionnant là-bas. Beaucoup plus développé qu’en France, où c’est pas encore grand public comme çà, sans non plus dire que c’est underground…On apprécie de jouer avec eux, ils font des trucs de qualité avec d’autres textes que les jamaïquains, ils développent d’autres univers.

Binour : C’est clair qu’en Allemagne on sent bien cette démocratisation, c’est plus commun le reggae.

Komlan : L’Allemagne c’est un peuple assez discipliné, et ce style de zik amène un peu de chaleur à ce côté rigide.

Binour : Et puis si ils sont reconnus à un niveau international c’est parce qu’ils chantent en anglais. Nous on chante en français et c’est plus difficile de se faire connaître. Par contre au niveau public c’est moins rock n’ roll

Yezzi : parlez nous du dernier album « Dans le décor »

Komlan : Cet album on l’a vraiment travaillé en studio. Avant, c’était le fruit de tout ce qu’on avait créé sur scène lors des 5 premières années du groupe. Là c’était différent, on a arrêté de tourner pendant un an, et on a travaillé 8 mois sur l’album. C’était aussi la première fois qu’on travaillait avec quelqu’un de l’extérieur autre que notre sondier. On a fait appel à un technicien jamaïquain qui s’appelle Samuel Clayton Junior (ndlr : entre autres, le sonorisateur de Steeve Pulse). Il a apporté son expérience du studio et ses contacts pour des featurings. Ca a changé pas mal nos habitudes, on a enregistré pas mal en live. C’était une super expérience, on a pas mal appris, et le fait de l’autoproduire à nouveau a été aussi très enrichissant.

Binour : Et puis au milieu de ces 8 mois de composition d’album on est parti jouer en Afrique, ce qui a été important pour la couleur de cet album. C’est un voyage qui nous a beaucoup marqué et influencé, on peut le voir sur des morceaux comme « Chaînes » où çà ressort nettement.

Yezzi : Parlez-nous des featurings qu’on trouve sur « Dans le décor » avec David Hinds de Steel pulse et aussi Lyricson

Binour :Lyricson çà fait longtemps qu’on l’apprécie. On l’a croisé sur plusieurs sound system dans différents festivals. On le connaissait depuis ses projets avec Manu Chao. On adore sa voix et son flow. David Hinds on l’a connu par Clayton qui travaillait pour Steel Pulse, comme Omar Perry, le troisième featuring. Samuel nous a proposé de les appeller car il pensait que les voix allaient bien se caler sur certains morceaux, mais c’était pas prévu à la base. Ils sont venus à St Etienne, et c’était magique, tout comme Tiken Jah Fakoly qui était venu chanter sur notre opus précédent. C’était une rencontre humaine exceptionnelle.

Yezzi : quels sujets abordez-vous dans vos textes ?

Komlan :Dans le deuxième album, c’est le prolongement de « Diversité » (ndlr : 1er album de Dub Inc.) quelque part au niveau des textes. Avant on parlait de l’immigration et de l’intégration, là on a davantage abordé des thèmes propres à l’Afrique comme l’esclavage, l’environnement. En tout cas pour nous c’est primordial de faire des textes assez conscients ou militants, afin d’amener le public à se questionner.

Yezzi : que pensez-vous d’internet et du téléchargement ?

Binour :Les trucs positifs pour nous c’est qu’on est un groupe autoproduit et qu’on a pas les moyens de communication des grosses maisons de disque donc le téléchargement çà nous a apporté beaucoup. Après personnellement pour moi le mp3 c’est un son assez pourri. Je me rappelle avoir lu une interview d’Akhenaton qui disait que c’était dommage qu’on ait accès à tout ce qu’on veut au niveau musical, il y a peut être une perte d’intérêt et de recherche dans la démarche. Et je rejoins un peu ce point de vue.

Komlan : Ce qui me dérange c’est ce côté « consommateur facile » qui me dérange. Un gars qui télécharge à pleine bille, il a sa liste, il écoute un morceau il aime pas et il zappe l’album. Pour moi c’est une démarche beaucoup moins curieuse et ouverte. Par contre c’est bien qu’il y ait une facilité d’accès à la culture en général. De toute façon ceux qui s’en plaignent le plus c’est ceux qui vendent le plus. Il faut que celui qui télécharge fasse juste la part des choses : entre télécharger un 50cent qui vend plein de skeuds et un petit groupe local qu’il a envie de soutenir, c’est pas le même truc.

Yezzi : la dernière grosse claque musicale que vous ayez pris en live et sur cd ?

Moi c’est le dernier album de Booba (hip hop). Je suis pas du tout d’accord avec ce qu’il dit. Il a un discours assez dur, çà m’a impressionné qu’un artiste arrive à développer un univers pareil, obscure, pessimiste, qu’on soit d’accord ou pas avec lui.

Binour : Comme Komran, je suis pas du tout réceptif à ce que fait Booba mais c’est vrai qu’à sa façon de dire les choses je suis subjugué. Après moi perso ma dernière claque, c’est le dernier album de Ben Harper. Dans la continuité je trouve que c’est un super artiste, qui arrive à développer un univers qui lui est propre, qui a une maîtrise parfaite de ses productions, de sa voix…

Komlan : Sinon tant que j’y pense le « Dub wars » de Groundation m’a aussi impressionné. Un son terrible…

Binour : “Welcome to jam rock” de Damian Marley

Yezzi : et en live ?

Binour : Les allemands de Pusha Candela avec qui on a tourné en Allemagne et en France.

Yezzi : si vous aviez à faire découvrir un artiste qui est pas assez connu à vos yeux ?

Binour : Jah Mic, des jeunes de St Etienne, Sobavilas un artiste béninois pour qui on a fait un album, Pusha Candela,…

Yezzi : le mot de la fin

Binour : Merci à ceux qui seront là à 3 h du mat’ pour nous voir !

Plus d'infos sur: www.dubincorporation.com


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail