yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Mercredi 20 septembre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Dog Eat Dog
par Olga le 02-09-2011

Souvenez-vous des 90's ! Souvenez-vous de Dog Eat Dog, ce combo déjanté tout droit venu du New-Jersey qui a su habilement mêler les styles musicaux du hardcore au hip-hop tout en passant par le punk. Avec le terrible "All Boro Kings" de 1994, le groupe a explosé à la gueule du monde entier et a tout cassé sur son passage...
Quelques albums plus tard ("Play Games", "Amped"...), lâché par son label, Dog Eat Dog perd de sa superbe jusqu'à sombrer dans le quasi oubli. Et pourtant, le groupe a toujours continué à tourner et pourrait bien revenir avec un nouveau disque d'ici peu !
Interview exclusive du bassiste et fondateur de Dog Eat Dog, Dave Neabore...


Salut Dave, je suis ravi de faire cette interview avec toi. Quoi de neuf chez Dog Eat Dog ?

Salut Olga ! Tout va bien, on continue nos petites affaires, comme d’habitude ! Je suis de retour d’un super été passé sur les routes avec mes potes de Dog Eat Dog !
Ma priorité c'est les nouveaux morceaux Dog Eat Dog. On compte faire un nouvel album le plus tôt possible !


Comment s’est formé Dog Eat Dog après ton aventure au sein de Mucky Pup ? Comment s’est passée la rencontre avec John Connor et les autres membres du groupe ?

En 1985, je jouais dans un bar metal dans le New Jersey et c’est là que j’ai rencontré John. On a parlé de skate, de Slayer et de D.R.I.. C’était le chanteur d’un groupe qui s’appelait Havoc et qui faisait du thrash. J’adorais ça, à cette époque. De mon côté, j’étais dans Legal Tender, un groupe qui faisait des reprises des grands classiques du heavy metal. Plus tard, j’ai rejoint Mucky Pup dans lequel sont arrivés Dan Nastasi puis Sean Kilkenny. Quand j’ai quitté Mucky Pup avec Sean et Dan, notre super pote John – qui était aussi notre roadie – s’est retrouvé propulsé chanteur du nouveau groupe. C'était un choix qui s'imposait de lui-même...


Après l'EP "Warrant", vous avez sorti le terrible "All Boro Kings" en 1994 qui a été un disque très marquant pour pas mal de monde – surtout moi. D'où est venue l'idée de rajouter du saxophone dans votre musique ? Etiez vous conscient de l'impact qu'aurait "All Boro King" ?

Merci pour ces gentils mots au sujet de"All Boro Kings". L'arrivée du saxophone s'est faite un peu par "accident" quand on a invité notre pote Kevin à jammer avec nous pour le fun sur "The Strip Song". Nos amis ont adoré ce son, et le saxo est ainsi devenu un élément permanent du groupe. Nous avons composé les morceaux de "All Boro Kings" dans ma cave et nous avions conscience qu'à cette époque, nous sonnions différemment des autres groupes du moment... Ceci dit, on était loin de penser que l'album allait être un énorme succès. Nous, on faisait ça juste pour le plaisir...


Où est-ce que "All Boro Kings" a été enregsitré ? Combien de temps cela a t-il pris ?

"All Boro Kings" a été mis en boîte au Great studio dans le Connecticut. On a enregistré et mixé le tout en environ 3 semaines. Nous nous y sommes beaucoup amusés et tout s'est passé plutôt bien au niveau du timing. La force de Dog Eat Dog, c'est qu'on n'a jamais voulu faire partie d'une scène plutôt qu'une autre...


Est ce que toutes les compositions étaient terminées avant de rentrer dans le studio ou est-ce que vous avez improvisé certains trucs ?

Même si c'était notre premier album, la plupart des morceaux étaient déjà terminés avant de rentrer en studio. Cependant, on a testé pas mal de choses pour peaufiner les arrangements et pour y inclure les parties des musiciens que nous avions invités sur l'album. Mais comme nous n'avions que 3 semaines, nous étions conscients qu'il fallait être bien prêts... Les morceaux ont tous été enregistrés en live dans le studio.


Tu peux nous dire quelques mots sur les textes de "All Boro King" ? Quelles étaient vos sources d'inspiration, alors ?

John a écrit la majorité des textes, mais Dan, Sean et moi-même nous avons aussi apporté quelques idées. Nous écrivions sur nos propres vies. Nous n'étions que des gamins qui faisaient la fête et de la musique. Nous ne pensions pas vraiment à ce que nous faisions : on le faisait, sans se poser de question...


En 1996, c'est la sortie de "Play Games" et le son s'oriente un peu plus du côté de la pop. Le saxophone devient quant à lui plus récurent. Pourquoi ce choix ?

Sur "Play Games", il y a du saxophone sur presque tous les morceaux. L'une des raisons principales c'est que le son avait un peu changé suite au départ de Dan. Nous n'étions alors plus que 2 à écrire la musique des morceaux. J'avais donc un peu plus de liberté quant à la composition, et à cette époque, j'imagine que j'étais dans un trip pop punk et punk mélo... Des années plus tard, quand Dan et moi, nous nous sommes retrouvés pour jouer des vieux morceaux, nous avons vite retrouvé le style original de la période de "All Boro Kings".


Après avoir énormément tourné pour promouvoir "Play Games", il y a eu pas mal de changements...

Quand Dan a décidé de quitter le groupe, nous avons fait appel aux services de Marc De Backer à la guitare, puis Brandon est devenu notre nouveau batteur. Scott Mueller est quant à lui, devenu un membre à temps complet de Dog Eat Dog en tant que saxophoniste. C'est à cette période que nous avons énormément tourné et rencontré pas mal de succès. Nous avons joué sur tous les plus gros festivals et MTV nous a beaucoup mis en avant avec les vidéos de "Isms" et "Rocky".


En 1999, "Amped" n'est sorti qu'en Europe et Roadrunner ne vous a plus soutenu. Pourquoi ? "Amped" était un très bon disque pourtant...

Merci ! On a énormément travaillé sur cet album, et ça a été une grande déception quand on s'est aperçu que Roadrunner ne nous a pas soutenu autant que pour "Play Games". Au début, le morceau "Expect The Unexpected" a reçu un bon accueil de la part du label, puis petit à petit les choses ont commencé à se gâter, pour se terminer au final, en véritable bataille avec le management et Roadrunner. La période d'après "Amped" a été la plus sombre dans la carrière de Dog Eat Dog, mais on a tenu bon et on s'est tous serré les coudes.


Tu ne penses pas que le groupe aurait eu un impact plus grand avec le soutient de Roadrunner ?

On ne le saura sans doute jamais. De notre côté, on a continué à tourner sans le support d'un label et faire ce qu'on a toujours fait : jouer le mieux possible tout en s'amusant.


Au début des années 2000, Dog Eat Dog a été l'un des grands absents de la scène musicale rock d'alors. Que s'est-il passé ?

C'est la période sombre dont je te parlais plus haut. Nous ne nous sommes jamais séparés mais nous avons beaucoup moins tourné à cette époque. Dog Eat Dog a tenu bon et on s'est tous serré les coudes. De mon côté, j'avais formé un nouveau groupe qui s'appelait LowBuz pour enregistrer et jouer le plus possible, afin d'avoir quelque chose à faire. En effet, Dog Eat Dog recherchait activement un nouveau label, un nouveau management mais rien n'avançait vraiment... En 2004, nous avons finalement trouvé un nouveau manager, un nouvel agent, un nouveau producteur ainsi qu'un label, et nous étions prêts à nous remettre au travail pour enregistrer un nouveau CD.



En 2005, vous avez sorti "Walk With Me". C'était un bon album mais il y a eu très peu de retour de la part du public. Pourquoi ?

Après 6 ans d'absence, il faut revenir sur le devant de la scène en reconstruisant entièrement sa fan base. C'est pourquoi le groupe considère "Walk With Me" comme le meilleur album de Dog Eat Dog à ce jour, car c'est notre disque le plus abouti. Nous avons eu une grande marge de manoeuvre et une liberté totale pour faire ce qu'on voulait sur cet album. De plus, on a travaillé avec l'excellent producteur Claus Grabke. C'était une expérience très intéressante pour nous. Certains titres comme "Milf", "Walk This Me" ou "Cannonball" sont superbement bien accueillis en live. Ça veut dire que nos fans connaissent cet album !


Selon toi, quelle est la différence entre "Walk With Me" et les disques plus anciens de Dog Eat Dog ?

"Walk With Me" a réussi à capturer toute notre énergie live comme aucun album ne l'avait fait jusqu'ici. Il y a en plus pas mal de diversité dans le son et le style musical. Musicalement, nous avons pu explorer des terrains nouveaux, sur lesquels nous ne nous étions jamais aventurés...


En 2010, le line up original s'est réuni pour célébrer les 20 ans de Dog Eat Dog... Est ce que vous avez prévu de repartir tous ensemble en tournée ou écrire des nouveaux morceaux ? Oui, c'est une question de groupie...

On a pensé que ce serait une belle surprise pour nos amis et nos fans du New Jersey et de New York de célébrer les 20 ans de la première démo avec le line up original de 1990. On a fait seulement 2 concerts sur un week-end dans lequels nous avons joué exclusivement des morceaux issus du maxi "Warrant" et de "All Boro Kings", avec en plus quelques reprises. Ces 2 shows ont été formidables mais ce n'était rien de plus qu'un week-end "un peu spécial". Dog Eat Dog a ensuite continué à tourner avec le line up actuel et ce, durant toute l'année 2010. Dan nous a rejoint pour 3 concerts en Hollande en 2011. Il n'était pas revenu jouer en Europe depuis 1993 !


Dog Eat Dog a une grosse fan base en Europe...

Quand "All Boro Kings" est sorti en 1994, nous sommes partis sur une très grosse tournée avec Biohazard donc nous avons été bien mis en avant par les médias et la presse. En plus, nos clips étaient régulièrement diffusés sur MTV et nous avions un fort soutient de la part de Roadrunner. Quand nous avons remporté un MTV Award en 1995, notre fan base en Europe était déjà immense. Nous n'avons jamais connu un tel engouement autour de nous aux USA, où notre succès se trouve à un degré moindre qu'en Europe...


Après toutes ces années, vous aimez autant jouer en live ? Plus que composer ?

Dog Eat Dog a toujours été un groupe de scène. C'est ce que nous faisons le mieux : venir chez vous et jouer le mieux possible ! Ecrire et enregistrer, c'est un peu comme une corvée pour nous. C'est pourquoi, on sort un disque environ tous les 5 ans ! (rires)


Comment tu vois la scène actuelle ? Où est-ce que tu placerais Dog Eat Dog sur l'échiquier musical d'aujourd'hui ?

La force de Dog Eat Dog, c'est qu'on n'a jamais voulu faire partie d'une scène plutôt qu'une autre. Nous faisons notre propre truc et peu importe les modes ou le temps qui passe... La musique actuelle se développe énormément mais le problème c'est qu'il n'y en a qu'une infime partie qui est programmée sur les ondes des radios.


Ton meilleur souvenir ?... et le pire ?

Les meilleurs moments pour moi dans le groupe depuis plus de 21 ans maintenant, c'est d'avoir pu jouer au Dynamo en 1995 et avoir remporté un MTV Award la même année. C'est assez dur de trouver des pires moments, mais il est vrai que les longues et constantes tournées sont parfois dures à vivre : les avions, les trains, les camions, les voitures etc. nous ont souvent tapé sur les nerfs !


Est ce qu'il y a encore des projets qui te tiennent à coeur ou des personnes avec qui tu aimerais travailler dans le futur ?

J'espère pouvoir faire encore de nombreux autres projets et travailler avec plein de musiciens. Pour l'instant, ma priorité c'est les nouveaux morceaux de Dog Eat Dog. On compte faire un nouvel album le plus tôt possible !


Tu as travaillé sur des cours métrages et des musiques de jeux vidéos. Tu peux nous en dire plus ?

Oui, j'ai réalisé quelques courts métrages de films d'horreur et j'ai aussi bossé sur des musiques de jeux vidéos au cours des 10 dernières années. J'espère pouvoir m'y consacrer d'avantage dans le futur. Tu peux aller faire un tour sur ma chaîne YouTube pour mater quelques uns de mes courts métrages d'horreur : www.youtube.com/creepymonsterboy


Un message pour les lecteurs de Yezzi ?

Si vous aimez vraiment un groupe, allez au concert, achetez des t-shirts et soutenez-le à fond. Les groupes ne sont rien sans leurs fans ! Merci à toi ! Merci de supporter Dog Eat Dog, cela siginfie beaucoup pour nous!


Plus d'infos sur: www.myspace.com/dogeatdogtheband

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Dog Eat Dog - cliquez pour agrandirDog Eat Dog - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail