yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 24 juillet 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Dibbs Preston and The Detonators
par Olga le 24-03-2008

Propos de Dibbs Preston (chant, guitare) recueillis par Olga
Interview réalisée par mail

Dibbs Preston. Quasi inconnu chez nous, l'homme n'est pourtant pas tombé de la dernière averse. Dès 1979, il fonde avec Levi Dexter, le groupe Levi & The Rockats (rockab'/garage) avant de prendre le chant et leadership du groupe suite au départ de Levi. A partir de là, le combo va connaître le succès malgré la vague punk à laquelle il fera face avant de s'expatrier aux USA. Comptant de nombreux fans comme Brian Setzer (Stray Cats), les New York Dolls et Billy Idol entre autre, The Rockats signeront quelques disques avant de se dissoudre au milieu des 80's puis refaire des apparitions éphémères au cours ds 2000's. Mais Dibbs Preston ronge son frein. C'est pourquoi il vient de monter son propre groupe, Dibbs Preston & The Detonators…et autant vous le dire, l'homme n'a rien perdu de sa pêche ! Entretien avec une légende...



Salut Dibbs ! Je suis ravi de faire cette interview avec toi. Voici ma première question : peux tu nous présenter ton dernier disque, "Dibbs Preston & The Detonators" ?

Merci Olga de me donner la chance de parler aux fans français que j'espère rencontrer bientôt. Je suis très fier de ce disque. Je pense qu'il représente la combinaison de toutes les influences du groupe. Le Rockabilly, le blues et la country sont tous les bons éléments que l'on retrouve dans les morceaux. Nous avons aussi rajouté dans cet album une reprise d'un de nos morceaux favoris. J'ai toujours voulu faire un classique de Roy Orbison en quartet de façon à ce qu'on puisse le jouer dans un petit club ou une salle de concert. C'est ce que nous avons fait en ouverture du Brian Setzer Orchestra en jouant un "In Dreams" qui est très bien passé. J'ai eu pas mal de compliments pour le chant.


Bien que tu tournes toujours avec les Rockats de temps en temps, tu as décidé de revenir avec ce nouveau projet. Pourquoi ce choix ?

Bien que je joue toujours dans les Rockats, je trouve ça frustrant que nous habitions tous dans des pays différents et qu'on ne puisse pas faire des choses créatives tous ensemble. J'ai donc décidé de trouver des musiciens dans la ville où je suis pour jouer ensemble et faire un disque. Les gars que j'ai rencontrés, Joe, Wally et Ross sont de bons musiciens qui aiment faire du rock n' roll.


Dans ce disque on peut entendre différentes influences comme Jerry Lee Lewis, Straycats, Johnny Cash, Ennio Moricone mais il y a quand même beaucoup de personnalité. Comment avez-vous réussi cette alchimie ?

Nous nous sommes vraiment amusés à composer ces nouveaux morceaux dans la cave de Joe. Nous avons essayé les titres de différentes manières puis nous les avons enregistré sur un 4 pistes. La prochaine fois nous garderons les meilleures versions et nous essayerons d'improviser dessus. La guitare baryton de Joe tourne bien et ma voix façon Jerry Lee/Roy marche bien avec la batterie de Wally et la contrebasse de Ross. On a mis le doigt sur de bons trucs durant cet enregistrement et ce son assez live. Toute cette alchimie a permis de faire quelque chose de nouveau, je pense.


Quel est ton état d'esprit par rapport à la musique actuellement par rapport aux années précédentes ?

Par le passé, je ne pensais qu'à faire de la scène. Maintenant, je pense plus au côté créatif de l'enregistrement qui garde une certaine longévité. Espérons que les auditeurs ne se lasseront pas d'écouter les nouveaux morceaux rapidement.


Comment as-tu rencontré The Detonators ?

Nous nous sommes rencontrés dans un bar appelé le Blue Comet dans lequel il y a des concerts de rock tous les dimanches depuis plus de 12 ans. De nombreux groupes y sont venus comme Deke Dickerson, Big Sandy et Ronnie Dawson. Brian Setzer y est aussi venu pour faire des jams avec quelques combos dont nous. Le propriétaire du bar est Scott Acker, un mec avec un véritable esprit rock n' roll. Tommy Maguire, un autre vrai tempérament de rocker booke les groupes et fait un excellent travail depuis plus de 10 ans.


Joe Gallo est un excellent guitariste. Quel est son apport en ce qui concerne la composition ?

Oui, Joe est très talentueux sur sa Gretch black phoenix. Quand il travaille sur un nouveau morceau, Joe y passe un bon moment puis revient avec un bon feeling et des riffs. J'aime vraiment son travail sur "‘Living in the Shadows" avec la guitare baryton qui est tout simplement superbe. De même pour son approche des lignes de guitare sur la reprise "In Dreams" de Roy Orbison.
Au lieu d'avoir un véritable orchestre qui m'accompagne au chant, nous avons Joe et ses performances classieuses.


Combien de temps l'enregistrement de cet album a-t-il duré ?

Nous avons enregistré les morceaux durant 3 jours dans la cave de Joe. Ensuite nous sommes rentrées au studio "Plan B" à Philadelphie pour y faire les tous morceaux basiques. Sur certains titres comme "Flame of love" il n'y a pas d'overdub, tout est en live tandis que sur d'autres comme "Living in the shadows", il y en a ainsi que d'autres apports instrumentaux. Après avoir tout enregistré, nous avons fait le mix pendant 2 jours puis 1 jour de mastering. En tout cela nous a pris environ 2 semaines.


Est ce que les compositions étaient prêtes avant de rentrer dans le studio ou est ce que certaines parties ont été improvisées directement là-bas ?

Nous avions déjà tout préparé avant de rentrer dans le studio. C'était très important pour nous car nous n'avions qu'un budget limité. Nous n'avions pas le temps de faire des jams et chercher des idées.


Quelles sont tes sources d'inspirations pour tes textes ?

Mon inspiration en ce qui concerne les textes de ces nouvelles compositions est issue de mes expériences durant les 30 dernières années. Ce sont les expériences de la vie comme on dit. Par exemple pour "Working dog boogie", est-ce que tu as déjà essayé de repeindre une maison quand il fait au moins 40° dehors ? C'était un travail très pénible. Quand je suis arrivé à New York dans les 70's avec The Rockats, je ne pouvais m'empêcher de remarquer tous ces sans-abri et "Living in the shadows" parle de ça. "Quit this big old town" c'est le rêve d'aller aux USA et de retrouver le vrai rockabilly dans le Kentucky. Quand j'y suis arrivé avec The Rockats dans les 70’s personne ne se souvenait de ce que c'était et les jeunes de notre âge n'en avait jamais entendu parler, mais nous avons changer tout ça.


Comment tu vois ce disque par rapport aux précédents ? Une évolution, une révolution, une étape...?

Oui, je pense que c'est une évolution car ça m'a permis d'atteindre un niveau supérieur en terme de créativité. Travailler avec The Detonators m'a beaucoup appris en ce qui concerne la préparation et l'application. Plus on s'investit, plus les retours sont bons. Quand tout le monde s'implique et cherche à aller toujours plus loin, il n'en résulte que du positif.
C'était une superbe expérience.


J'ai l'impression que tu as beaucoup travaillé sur des sonorités actuelles tout en gardant un véritable esprit rock n' roll. C'est un point sur lequel tu as bossé ou c'est venu de façon naturelle ?

Je pense que dans une certaine mesure, il est naturel de créer quelque chose de nouveau plutôt que de faire du plagiat. Cependant, je voulais aussi faire ce qui me tenait à coeur et ce qui me correspond depuis toujours en y rajoutant mes influences pour faire quelque chose de nouveau.
Si certaines personnes disent que ça leur rappelle tel ou tel truc, ça ne me dérange pas spécialement parce que ça veut dire que je n'ai pas oublié mes vrais racines, celles qui m'ont permis de faire de la musique.


Est ce que tu as trouvé un label pour promouvoir cet album ?

Non, je n'ai toujours pas trouvé de label pour promouvoir ce nouveau disque. J'ai eu quelques offre mais aucune satisfaisante. Pour l'instant notre musique peut se trouver sur notre site web www.dibbspreston.com


Est ce que tu aimes toujours jouer en live ? Plus que composer ?

Jouer en live est un "fix" immédiat, comme un shoot de drogue que tu t'injectes encore et toujours. Composer des morceaux est un processus qui peut prendre des semaines avant de terminer un titre. A la fin, la joie qui en découle est incroyable mais c'est un feeling différent.


Est ce qu'il y a encore des projets qui te tiennent à coeur ou des personnes avec qui tu aimerais travailler dans le futur ?

Oui, je voudrais enregistrer encore avec The Detonators et que Brian Setzer vienne jouer sur quelques titres. Je lui en ai déjà parlé quand nous avons tourné ensemble et il semblait très intéressé par cette idée.
The Stray cats sont en train de préparer une nouvelle tournée et je pense que cela se fera dans le courant de l'année prochaine. J'aimerais aussi enregistrer quelque chose avec Mark Harmon de Restless que j'ai toujours trouvé excellent. .
Les Rockats, mon groupe des 80's va aussi jouer à Austin au Texas en mai 2008. Toutes les infos sont ici : www.texasrockabilly.com


Comment tu vois la scène rock n' roll maintenant ?

La scène rock n' roll est excellente de par le monde entier. Quand nous avons commencé à jouer avec Levi and the Rockats en 1977, nous n'osions espérer que l'esprit rock n' roll devienne si populaire dans le monde entier.
Tout ce que nous avions pour jouer en live, c'était le 65’ club à Harrow et the Bobbysox de mon pote Steve Chapman (www.spindriftrecords.com). Je veux maintenant jouer partout dans le monde et commencer par la France.


Ton meilleur souvenir ?

J'ai de très nombreux bons souvenirs mais l'un des meilleurs est d'avoir joué au Louisiana Hayride. Nous n'étions que des adolescents en 1979 mais nous avons joué sur la même scène où Elvis, Cash, The Killer et Carl ont fait leur histoire. Levi and the Rockats a d'ailleurs enregistré un live si tu veux écouter la performance. Nous avons été introduits par Frank Page qui a présenté toutes les stars du rockabilly et country.
J'ai bien sûr des bons souvenirs plus récents comme cette tournée avec Brian Setzer Orchestra; c'était super de traverser les USA à bord d'un tour bus.


...et le pire ?

Un des pire est quand nous enregistrions avec The Rockats pendant la nuit dans un studio à New York et que 4 gars armés sont venus nous braquer. On a eu de la chance que personne ne soit blessé mais on a eu très peur. Je voulais les attaquer avec ma guitare mais ça aurait été stupide…


Pouvons nous espérer voir Dibbs Preston & The Detonators en France pour la promotion de ce disque ?

Oui j'espère, j'aimerais venir jouer en France mais je ne connais de promoteur là-bas. Peut-être que nous trouverons quelqu'un pour nous aider !


Est ce qu'un nouveau disque est prévu pour bientôt ?

Oui, nous sommes en train de travailler sur de nouveaux morceaux en ce moment même et j'espère que notre prochain disque sortira en janvier prochain.


Un message pour nos lecteurs ?

Oui, pour tous les fans français, ’’we hope to meet you soon and do some shows there. And thank you for your support. KEEP ROCKIN’"

Merci !

Merci beaucoup Olga pour cette bonne interview et tout intérêt pour notre musique.
A bientôt.
All the best to you
Regards
Dibbs


Plus d'infos sur: www.myspace.com/dibbsprestonthedetonators

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Dibbs Preston and The Detonators - cliquez pour agrandirDibbs Preston and The Detonators - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail