yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Vendredi 28 avril 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Alea Jacta Est
par Olga le 03-06-2009

On le remarque depuis quelques temps déjà : la scène hardcore toulousaine est doucement en train de s'imposer sur le terrain national. Les vieux briscards d'8Control avec "Catharsis Act. I" et "Catharsis Act.II", South Impact et le terrible "Codex", Fire At Will avec "Today Is Mine"... Autant de disques qui témoignent d'un (nouveau) dynamisme HxC pour le moins intéressant. Parmi les nouveaux venus, Alea jacta Est crée en 2006 possède déjà une réputation sulfureuse en live et s'annonce déjà comme l'une des grandes sensation du hardcore made in Toulouse. Entretien instructif avec le gratteux Olivier sur l'aventure AJE...

Salut ! Originalité oblige, est-ce que tu peux présenter le groupe, pour ceux qui ne connaissent pas encore Alea Jacta Est ?

Alors on est un groupe de hardcore de Toulouse, nous sommes 5, éric à la batterie, vincent au chant, pierre à la basse, julien et moi même à la guitare. On a monté ce groupe pour le fun en Mai 2006 si mes souvenirs sont exacts donc ça fait 3 ans que ça existe pile poil au moment où je te répond ! Nos influences vont de Strife à Terror en passant par Madball, Nueva Etica et Agnostic Front, voilà pour la petite présentation concise !


Le split Cd avec Fat Ass vient tout juste de sortir. Comment vous sentez-vous ? Avez-vous eu des retours des ventes ? Du public ?

Le Split est sorti début novembre 2008, donc ça fait déjà 6 mois héhé ! On en est globalement très déçus autant du son que des compos, on est d'ailleurs en train de renouveler le set... Je parle pour l'impression générale quand on en parle ensemble, après chacun y apprécie des choses et d'autres moins dans ce split. Personnellement j'ai hâte d'enregistrer autre chose pour tourner la page !Au niveau des ventes on s'en tire pas trop mal puisqu'on arrive à plus de 600 ventes en 6 mois (sur 1000 exemplaires), il nous en reste moins de 50, au label espagnol pareil, seuls Nothing But A Beatdown et Deadlight Entertainement en ont encore quelques uns et j'ignore exactement combien donc je vais pas m'avancer sur des estimations…
Du point de vue du public c'est partagé, comme toute sortie de disque, du bon et du moins bon, en général les gens ont quand même été plus gentils que nous même avec ce split ahah


Pourquoi avoir sortir un Split avec Fat Ass ? Comment s'est passée la mise en chantier de ce projet ?

En fait c'est le premier groupe avec qui on a joué sur scène et j'étais déjà pote avec des membres donc on a décidé ça sur un coup de tête, la mise en chantier a été longue, pénible et on a tout bâclé !


Avec seulement une démo à son actif et maintenant un split, Alea Jacta Est a une énorme popularité à Toulouse. Comment tu expliques cela ?

Alors ça dépend ce que tu entends par énorme popularité ! Je pense que l'effet "local" y est pour quelque chose, y'a aussi un effet de mode, je pense que l'effet retombera, on verra bien ! Après on est en très bons termes avec beaucoup d'activistes de la scène alternative à Toulouse qu'elle soit hardcore, métal, punk donc c'est surtout qu'on se connaît quasiment tous vu que la ville est assez petite alors on est autant populaires que les autres groupes qui font l'effort de discuter avec les diverses scènes du coin !
Cela dit on fait encore des concerts à 25 entrées dans les environs de Toulouse alors j'ai déjà vu plus populaire !


Comment définirais-tu votre musique hardcore, si tant est qu'il soit possible de le faire ? Quel est votre état d'esprit ? Straight edge or not straight edge ? Posi ou pas posi ? Pourquoi ?…

On a monté ça entre potes, donc l'état d'esprit est celui d'une bande de potes, on a envie de s'amuser, de passer du bon temps, on essaye de se prendre la tête le moins possible ! Je suis le seul straight edge, les autres sont tous alcooliques ahahah ! Posi ou pas, ça dépend, on est plutôt bonne ambiance comme mecs mais on se cantonne pas à un état d'esprit défini, on aime les gens cools alors pas de problème !


Est-ce que vous avez des projets parallèle à AJE ? Si oui, est ce que ça ne risque pas de plomber le groupe ou à l'inverse de n'être que des projets non viables ?

Ahahah c'est la question spécial Eric ça ! Alors oui on a des projets à côté, j'ai monté mon label Useless Pride Records, je sors d'ailleurs le premier CD de Through My Eyes, un groupe toulousain qui va envoyer du pâté ! Mais cela reste autant viable que AJE c'est à dire pas du tout ! Je laisse les autres répondre quant à leurs projets…


Comment s'est passé l'enregistrement de ce disque ? Où est ça a été fait ? Combien de temps ça a pris ?

Au Studio Bringer, comme la démo en fait même si le son ne ressemble pas. L'enregistrement s'est bien passé, plutôt rapide, trop même puisqu'on n’est pas contents de ce qu'on a fait ! On l'a enregistré en 4 jours je crois, ptêtre 5, je ne sais plus !


Un mot sur la production de ce split ? Comment ça s'est passé ?

C'était une coproduction entre 4 labels: Deathwish Team (espagne), Nothing But A Beatdown (Paris), Deadlight Entertainment (Ariège) et Useless Pride Records que j'ai monté pour l'occasion, on s'est partagé le travail dans nos zones géographiques respectives, et avec du recul on a un peu été bordélique niveau promo et tout, mais bon au final on s'en est pas trop mal tirés, c'était une bonne expérience !


Comment tu vois cette réalisation par rapport au background musical de chacun et à la démo ? Une évolution ? Une révolution ? Une continuation ? Une étape ?…

Alors un background musical je ne sais même pas ce que c'est ahahah ! Je dirai que je préfère la démo, on va dire que c'est une continuation, on a testé d'autres choses et il s'est avéré qu'on n’a pas tout réussi ! Mais chacun a évolué depuis la démo, c'est sûr et certain !


Tu es totalement satisfait de ce disque où tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ?

Je n'aime pas trop le son final, et certaines compos, tout simplement parce que ce n'est pas assez énergique pour moi, pas assez efficace, on a trop voulu chercher les petites fioritures dans la composition et ça casse un peu la spontanéité.


Quels sont les sujets des textes d'AJE ? Est-ce qu'il y a des thèmes qui reviennent souvent ou des messages dans vos lyrics ?

Je voulais laisser Vincent (chant) répondre mais il n’a pas eu le temps donc je vais essayer de répondre. On a des messages plus ou moins subtils, des thèmes plutôt personnels ou généraux ça dépend. "Today Friends Tomorrow Enemies" par exemple peut parler à tout le monde vu que tout le monde a vécu une amitié/collaboration/relation qui a tourné au sentiment opposé, "Patriota" parle du patriotisme, des méfaits du nationalisme, "Change Yourself First" appelle chacun a regarder ses baskets avant de tout critiquer, je vais pas éplucher chaque chanson sinon je vais en avoir pour un moment !


En ce qui concerne les compos, comment ça se passe ? Tout le monde compose et vous fonctionnez en démocratie pour la direction artistique des morceaux ou il y a un "tyran" parmi vous ?

Tout le monde compose ! Mais quand je parle avec les autres groupes, j'ai l'impression qu'on est les seuls à fonctionner comme ça !


Vous êtes maintenant chez Nothing But A Beatdown. Un mot sur ce label ?

C'est en effet un de nos labels, c'est à mon avis celui qui se bouge le plus en France au niveau du hardcore, je ne vois aucun autre label se bouger autant, même si on a eu pas mal de problèmes pour se mettre en place, des manques de communication, des quiproquo, au final c'est le label hardcore en France le plus vivant.


Certains groupes de hardcore comme 8Control propose aux auditeurs de télécharger gratuitement leurs réalisations. Qu'en penses-tu ? Est-ce que ça peut être le cas avec AJE ? Pourquoi ?

Alors j'en pense que d'un côté c'est très bien mais d'un autre ça laisse un terrible vide sur le stands aux concerts, un groupe de musique sans support physique, ça fait bizarre !
Je pense qu'on peut allier les 2 stratégies en proposant les supports physiques (CDs, vinyls, etc...) à des prix abordables (la démo était à 3euros, le split à 5euros par exemple) et en mettant un maximum de chansons en streaming voir téléchargement et en laissant les plateformes de téléchargement faire tourner ta musique. Du coup, ça me semble être beaucoup plus efficace d'avoir 2 vitrines, une numérique et une physique ! Le support physique donne une certaine valeur à la musique et sans oublier que même en le vendant à bas prix, ça permet de dégager des fonds pour faire fonctionner le groupe, ce qui n’est pas négligeable quand on voit le prix du merchandising, de l'essence, du péage, de la location de van, des studios de répétitions, des studios d'enregistrements, des instruments etc...
La personne aimant AJE et n'ayant pas un rond ou aucun attrait pour le support physique trouvera tout sur internet et la personne voulant se faire plaisir et ayant un peu d'estime pour le support physique pourra acheter le CD, avoir le livret avec les paroles, tout ça tout ça, tout le monde s'y retrouve sans hypocrisie aucune !
Alea Jacta Est continuera donc (du moins pour l'instant!) à avoir un support physique et à laisser une très grande partie de son répertoire librement accessible sur internet !


Qui s'en est chargé de l'artwork du split ?

L'illustration de base a été faite par un tatoueur de Clermont Ferrand dont je n'ai plus le nom sous la main, elle a été retravaillée ainsi que tout le reste de la pochette par Olivier Lolmède, notre graphiste attitré !


Qu'attends-tu d'Alea Jacta Est à court et long terme ?

J'attends qu'on survive à long terme ! Qu'on continue les concerts et les projets, on a un bon rythme et même si nos vies nous imposent de le ralentir, j'espère qu'Alea Jacta Est survivra encore assez de temps pour nous faire voyager un peu ailleurs qu'en France et en Espagne !


Comment tu définirais un concert de Alea Jacta Est ? Est-ce que des dates sont prévues afin de promouvoir ce disque ?

Un concert d'Alea Jacta Est hmm, on essaye de donner le maximum d'énergie et de spontanéité, on est là pour se faire plaisir, pour se défouler, c'est tout, je vous laisse le soin de regarder les vidéos ! On a déjà effectué pas mal de dates pour promouvoir le Split et là on le mettra de toute manière en vente jusqu'à ce qu'on en ait plus ou qu'on ait un autre CD à proposer !


Est-ce qu'une autre réalisation (album, maxi, démo, compilation, split…) sortira bientôt ou du moins est en cours de réflexion ? A quoi peut-on s'attendre ? Toujours chez Nothing But A Beatdown ?

Pour le label, on n'en a pas encore parlé donc aucune idée ! On prépare notre premier album, on enregistre ça en octobre/novembre et ça sortira vraisemblablement en 2010, le temps de tout mixer, blablabla et de trouver un label ou de reste sur ceux qu'on a !
Sinon on va apparaître sur plusieurs compils, sur une qui rassemble une quinzaine de groupes toulousains et que je sors sur mon label (Useless Pride Records). Une autre qui sort en partenariat entre une marque de skate et le fanzine Joker In The Pack (de Tours). On avait d'autres propositions de compils mais je ne sais pas si elles vont aboutir !


Ton meilleur souvenir au sein du groupe ? ...et le pire ? Oui, c'est ma question "people"…

Le meilleur.... pfou ! C'est con à dire mais y'en a pas mal, peut être le premier concert qu'on a fait à Palma de Mallorca en 2007, où on a joué 3 ou 4 rappels je ne sais plus, c'était juste la guerre !
Le pire souvenir, je ne sais pas, p'têtre quand j'ai dormi dans la soute du van au Portugal, là j'étais mal au matin !


La scène HxC toulousaine est en plein essor et de nombreux groupes "anciens" déjà en place comme South Impact ou 8Control voient arriver des groupes plus jeunes et tout aussi prometteurs comme AJE, A Bridge To Many, Fire At Will, Up Rights et maintenant Through My Eyes. Comment se passe la cohabitation ? Est-ce qu'il y a de la compétition ? Des embrouilles comme avec Fat Society ?

Ahah non disons qu'on a des mentalités complètement différentes entre les "anciens" et les "nouveaux". Normal, du temps a coulé sous les ponts, les visions et les états d'esprit sont différentes mais en général ça se passe quand même très bien, avec des hauts et des bas on est quand même en très bon terme avec tout le monde aujourd'hui ! On se chamaille régulièrement mais ça finit toujours à la cool !


Comment tu expliques que la scène HxC toulousaine soit si riche et variée ?

Aucune idée, il y a pas mal de concerts donc ça permet à la scène de se renouveler, de voir de nouvelles choses, ça vient très certainement de là puis comme je le disais plus haut, la scène hardcore toulousaine est en très bons termes avec la scène métal, punk de Toulouse du coup les goûts se mélangent, on pique un peu à droite à gauche des influences et ça donne des groupes de hardcore aux sonorités différentes.. je suis crédible ?


Un mot sur Toulouse Hardcore Shows ? Nothing Toulouse ?

Félicitations pour les progs ! C'est ça qui fait vivre la scène, les concerts !


Un message pour les (millions de) lecteurs de Yezzi ?

Donc à tous les lecteurs je dirai, merci de prendre le temps de lire les interviews, les chroniques, les news tout ça, le travail de Olga ne sert pas à rien ! Et n'oubliez pas que ça se passe pas que sur Internet, les concerts sont toujours mieux en vrai que sur youtube ! Et n'hésitez pas à télécharger même si c'est le mal, ça permet de faire pas mal de bonnes découvertes !


Plus d'infos sur: www.myspace.com/aleajactaest

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Alea Jacta Est - cliquez pour agrandirAlea Jacta Est


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail