yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Vendredi 20 octobre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Chroniques
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Sorti le 21-10-2014 - chroniqué le 23-12-2014 par Olga
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground - cliquez pour agrandir

Qu'on le veuille ou non, ce bon vieux Billy Idol est une légende vivante du rock qui a su traverser les années (et les excès) avec brio depuis les 70's avec Generation X, puis au travers d'une carrière solo plus que fructueuse, débutée dès 1982 et ponctuée de hits comme "Dancing With Myself", "Rebel Yell", "Flesh For Fantasy", "White Wedding"… et bien d'autres !
A bientôt cinquante-neuf ans et après une dévotion pour la musique de plus de quarante ans, l'Idol n'a jamais eu autant la patate : il s'apprête à sortir en cette fin d'année son autobiographie "Dancing With Myself" et nous a même concocté dans la foulée un nouvel album intitulé "Kings & Queens Of The Underground" aidé par son âme damnée, le talentueux gratteux Steve Stevens…

Ça faisait neuf ans que Billy Idol ne nous avait pas gratifié d'un vrai disque studio (je ne compte pas "Happy Holidays", cet infâme CD de chants de noël de 2006…) et le moins que l'on puisse dire c'est que ce "Kings & Queens Of The Underground" était très attendu par les fans, ne serait-ce que par le retour de Steve Stevens, dont le dernier enregistrement avec Billy datait de 2005 avec "Devil's Playground"… album qui lui-même était sorti douze ans après "Cyberpunk" (1993) !
Autant dire que ce nouvel effort est un petit évènement en soi…

En avril dernier, on avait téléphoné à Steve Stevens pour faire le point avec lui sur son immense carrière et quand on en était arrivé à parler du nouvel album qu'il était entrain d'enregistrer avec Billy Idol, il nous avait indiqué que "Kings & Queens Of The Underground" (à cette époque le nom du disque était "Return To Splendor") avait une teinte plus mature qu'à l'accoutumée du fait de l'âge avancé des deux musiciens : "j'ai bientôt cinquante-cinq ans et Billy en a cinquante-huit et je pense qu'il arrive un temps où (...) tu dois écrire des morceaux qui reflètent les expériences de ta propre vie"... Une manière de nous préparer à ne pas entendre de ce nouveau Billy Idol une réédite un peu old school des 80's mais plutôt du Billy Idol cuvée 2014 avec Trevor Horn à la production.

Pour ceux qui ne le savent pas, Trevor Horn c'est un peu le gourou de la pop puisqu'il a bossé avec plein d'artistes comme Paul McCartney, Seal, Eurythmics, Tom Jones, Tina Turner, Mike Oldfield, t.A.T.u, Genesis, Simple Mind etc. et qu'il a aussi joué un grand rôle dans les compositions de Yes ("Owner Of A Lonely Heart", c'est lui), Art Of Noise ("Peter Gunn" c'est lui aussi) et The Buggles ("The Video Killed The Radio Star", c'est encore lui !)
Et avec la sortie il y a quelques semaines du single ultra pop "Cant' Break me Down", on a vite compris ce que Steve Stevens voulait dire quand il disait que la collaboration avec le producteur allait être très marquée...
Bref, avec ce single très catchy mais assez impersonnel quand on connaît la carrière de Billy Idol, on ne savait pas trop quoi attendre de "Kings & Queens Of The Underground"… On était presque prêt à se (re)mettre dans les oreilles "Happy Holidays", c'est pour dire !

Car dès les premières notes de "Bitter Pill", on sent que la paire Idol / Stevens a voulu s'affranchir de ses propres oripeaux en développant une musique plus sombre qu'auparavant et au mid-tempo plus prégnant. Ce sera d'ailleurs le fil rouge de cet album ("Nothing To Fear", "Love And Glory"...).
Mine de rien, c'est assez déstabilisant pour l'auditeur de s'apercevoir que le chanteur semble faire le point sur sa carrière et sa propre Histoire tout au long de ce disque en mettant de côté la rage primaire qui a fait toute sa notoriété. L'homme s'est assagi et ça se ressent dans sa musique... Ce serait-ce le chant du cygne ? Billy Idol ferait-il du rock pour maison de retraite ?!
Non rassurez-vous : le rocker en a encore dans le pantalon et malgré un virage artistique pas évident à prendre pour un artiste de ce calibre, il garde toujours beaucoup de fraîcheur !


C'est sûr, "Kings & Queens Of The Underground" n'est pas un album qui s'appréhende facilement. Non, le projet de Billy Idol et de Steve Stevens dans ce disque c'était de faire un point sur leurs expériences passées. De fait, ce nouvel effort montre des musiciens expérimentés – mais toujours justes – avec des facettes plus calmes ("Save Me Now" ou le superbe "Kings & Queens Of The Underground"). Mais qu'on ne s'y trompe pas : le duo ne se perd pas dans une musique molle du genou, non au contraire, les bougres prennent un malin plaisir à souvent évoluer dans un univers plus intimiste qu'à l'accoutumée en empruntant parfois des chemins de traverse aux touches électro pop ("One Breath Away"), même si le rendu final manque d'un peu de chaleur au fil d'ambiances trop cliniques...
A ce titre, les fans de la première heure de Billy Idol risquent de s'y perdre un peu dans ce parti pris artistique, mais quand on écoute l'album attentivement on s'aperçoit que le chanteur n'a rien perdu de sa superbe et que sa patte est toujours belle et bien présente ("Nothing To Fear", "Save Me Now"...).
De son côté, ce bon vieux Steve Stevens est – encore une fois – très inspiré et délivre des plans aux mélodies acérées ("Ghosts In My Guitar", "Eyes Wide Shut") et des riffs toujours aussi tranchants (le nerveux "Whiskey And Pills" qui clôture le CD).

Fidèle à sa réputation, le producteur Trevor Horn a poussé les musiciens à se dépasser. En effet, on sent que Billy Idol sort souvent de sa zone de confort de gouailleur pour s'en aller vers des sentiers sur lesquels on ne l'attendait pas trop. Et il s'en tire très bien !
Du coup, "Kings & Queens Of The Underground" se pose comme un album important dans la carrière du chanteur car il tranche directement avec les disques des 80's… mais chassez le naturel et il revient au galop, Billy et Steve vont nous sortir de derrière les fagots un "Postcards From The Past" en plein milieu de la galette qui va rappeler le bon vieux temps avec une spontanéité sans faille. Ce morceau est un clin d'œil aux grands classiques du duo, notamment dans les mélodies et les sonorités old school, mais il est aussi d'une grande efficacité. Steve Stevens se permettra même d'en faire des caisses en nous gratifiant d'un solo qui rappelle son travail avec Vince Neil (Mötley Crüe) sur son disque solo "Exposed"… Un retour aux sources salvateur le temps d'un titre !

Le duo Steve Stevens / Billy Idol prépare une tournée mondiale pour 2015

Au final, même s'il est clair que "Kings & Queens Of The Underground" risque d'en dérouter plus d'un, il faut bien avouer que Billy Idol a su prendre des risques avec cet album et nous dévoiler une facette de sa personnalité qu'on ne lui connaissait pas vraiment. L'homme est devenu plus mature, plus posé et ça se ressent dans sa musique. Alors oui, on est loin de l'énergie brute de Generation X ou de l'immédiateté d'un "Rebel Yell" ou d'un "Catch My Fall", mais force est de constater que ce nouveau disque possède une forte personnalité et des mélodies bien travaillées…
Depuis les 70's, Billy Idol est en perpétuelle évolution artistique, et ce n'est pas à bientôt soixante ans qu'il va changer son fusil d'épaule. "Kings & Queens Of The Underground" est une véritable photographie de cet artiste hors norme ! You rock, Billy !


Tracklist
1.Bitter Pill
2.Can't Break Me Down
3.Save Me Now
4.One Breath Away
5.Postcards From The Past
6.Kings & Queens Of The Underground
7.Eyes Wide Shut
8.Ghosts In My Guitar
9.Nothing To Fear
10.Love And Glory
11.Whiskey And Pills

Plus d'infos sur: billyidol.net


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail