yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Dimanche 20 août 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Punish Yourself - Bikini à Toulouse (07-11-2009)
avec Dead Sexy Inc - 1969 was Fine
par Qz

1969 was Fine
C’est à 1969 was Fine de commencer cette soirée. Ce groupe, composé essentiellement des membres de Punish Yourself, nous propose un post-rock qui se respecte. En effet, face à tous ces groupes de rock qui pullulent ces dernières années, 1969 was Fine nous offre une formule plutôt originale : saxophone, batterie, chant, deux guitares, deux basses par moment, mais aussi un étrange instrument utilisé par les vieux joueurs de blues de la Nouvelle-Orléans dont je ne me rappelle pas le nom mais qui peut être décrit comme une petite guitare plate, au manche épais, et qui se joue en tapping. Le public est très attentif et semble conquit par ce nouveau groupe. En effet, ça pue la bière et la sueur, on se croirait par moments au fin fond du Texas sur une bonne vieille Harley … Cependant, ce n'est pas ma tasse de thé donc pas grand chose ne m’en est resté, même si ce groupe fût une bonne entrée en matière pour la soirée qui s'annonce … extravagante !

Dead Sexy Inc
Voilà un groupe qui ne se faisait pas réellement attendre. Les deux compères nous servent une mixture qui ne fait vraiment pas l’unanimité dans la salle. Entre électro rock indus dark sexy à paillettes, on a légèrement l'impression de voir sur scène Spinal Tap qui rencontre Undercover Slut … Bref, la moitié du public réagit (et l'autre sort). Les membres de Dead Sexy Inc se relaient tantôt au chant tantôt à la guitare tout en se déguisant en jupe de latex et en se déshabillant au fur et à mesure de la soirée. Bref, vraiment aucun intérêt pour moi et pour une majorité des gens venus ici ...

Punish Yourself
Puis c'est au tour des Punish Yourself d'envahir la scène. Première déception : pas de grille ni de décors à la lumière noir, ce qui, il faut l’avouer, fait perdre un peu de son charme au show ... En effet, seuls deux squelettes fluos ornent la scène du Bikini. Punish Yourself en live, autant le dire tout de suite, c'est immanquable ! Les préparatifs de la scène et l'installation du matériel font déjà monter la pression dans la salle. L'arrivée des musiciens est elle aussi pleine de surprises avec des semblants d'extraterrestres fluos qui exécutent une chorégraphie des plus étranges derrières des rayons laser verts fluos qui traversent la scène, nouveauté dans leur set ! Mais tout cela est loin d'être superflu, puisque c'est l'esprit même des Punish qui se dégage par là, et ça se sent ! Leur cyberpunk / techno / metal fait l'unanimité dans la salle. Cependant peu d’échange entre le public et le groupe rend la prestation un peu plus froide que d’habitude. Leur set est un mix entre la rock'n'roll attitude, punk et sex, le tout sans une minute de répit. Au bout d’un moment, la machine se met en place, des performers commence à peindre des toiles sur le thème de « Pink Panther Party » pendant que les danseurs font des étincelles avec des scies circulaires. Le show est autant visuel que sonore. Les nouveaux titres passent bien et on à affaire à un Bikini très motivé. On regrettera cependant l’absence de vieux tubes de « Sexplosive Locomotive » comme « Rock'n'roll Machine » ou « Primitive », mais un bon vieux « Gay Boys in Bondage » mettra tout le monde d’accord. Malheureusement, le constat de leur set me fera penser que Punish Yourself a délaissé le côté sexy de leur musique afin d'offrir à leurs fan un set plus rock n' roll … Donc avis aux amateurs de l'ambiance luxuriante de Punish, il faudra repasser !


Plus d'infos sur: punishyourself.free.fr

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Hellisha

Punish Yourself - cliquez pour agrandirPunish Yourself Punish Yourself - cliquez pour agrandirPunish Yourself - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail