yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 11 décembre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Franck Black - Salle des fêtes à Ramonville (27-06-2007)
par Olga

Franck Black aime la musique. Franck Black est un boulimique de
musique. L'éminent leader des Pixies a depuis quelques longues années, entamé
une carrière solo qui ne semble plus pouvoir s'arrêter. Après de
nombreux albums perso, des collaborations à droite à gauche et de très
nombreuses tournées partout dans le monde où il est possible de jouer, le
voilà qui revient poser ses amplis à Toulouse (comme tous les ans, en
fait) à la Salle Des Fêtes de Ramonville. Tous les fans sont là pour voir
le maître…

Après une première partie que je n'ai pas eu le temps de voir, Franck
Black monte sur scène. Sans aucun artifice, ni tambour, ni trompette, le
musicien foule les planches de la SDF habillé d'un sobre costume noir
et d'une guitare acoustique en bandoulière. Il ne dira pas un mot, ne
jettera pas un seul regard, ne saluera pas la foule qui l'acclame et
entamera aussitôt ses morceaux acoustique, seul sur scène. Certes, cette
attitude peut en décevoir certains, mais à y regarder de plus près on
s'aperçoit que Franck Black ne vit que pour sa musique et son manque de
communication ne sert qu'à mettre la musique en avant ? "Let the music
do the talking" comme dirait l'autre. Ce précepte est appliqué à la
lettre si bien qu'il est difficile de dissocier Franck Black de sa musique;
on ne sait pas qui joue avec qui et qui est qui…
Dans une ambiance quasi intimiste (chant, guitare acoustique, lumière
tamisée), l'ex leader de Pixies va nous balancer tous ses textes
écorchés vifs et ses tripes sur des accords barrés puis des arpèges qui
suintent le vécu. L'homme est sincère dans sa démarche et raconte sa vie au
fil de ses compositions qui touche le public au plus profond de
lui-même. Planté devant son micro, Franck Black va se livrer à fond, faire une
véritable introspection dans son for intérieur et retranscrire le tout
en musique. Exceptionnel !

Après quelques titres en acoustique, le groupe au grand complet arrive
enfin sur scène pour accompagner le maître. Après la facette
introspective du grand Black, nous allons avoir droit maintenant à
l'extériorisation la plus primaire de tout son être. Véritablement schizophrène dans
son approche, le musicien va s'exprimer à corps et à cris dans un chaos
sonore magnifiquement maîtrisé. Oscillant entre les brûlots punks et
le rock alternatif puissant, le quartet va délivrer une musique brute et
sans concession qui va ravir tous les fans des Pixies (et même les
autres). Malgré la mauvaise humeur apparente du gratteux (qui poussera un
fan monté sur scène dans le public et qui jettera violemment son
"repose guitare" aux pieds d'un pauvre roadie qui a eu la mauvaise idée d'y
'enrouler le fil de sa gratte), les riffs sont d'une redoutable
efficacité et acérées à souhait. De son côté, la section rythmique
basse/batterie est d'une simplicité biblique – relative – mais terriblement rentre
dedans. Franck Black va quant à lui, se donner à fond et ses lignes de
chants écorchées et hurlées auront vite fait de mettre tout le monde
d'accord. Qui plus est, sa prestation hallucinée et sa forte personnalité
vont mettre une aura divine autour de sa personne. Quand il se mettra
à genoux, les mains jointes et les yeux au ciel, certains diront avoir
été touché par la grâce rock n' roll…

C'est sûr, Franck Black aime la musique et le public aime Franck Black.
Mais Franck Black et ses amis aiment t-ils le public ?...
Malgré l'attachement des fans au groupe, il n'en demeure pas moins que
beaucoup reste sur leur faim (dont moi) quant à la communication du
groupe avec l'assemblée (Franck Black nous gratifiera de 2 ou 3 "thank
you" dans tout le gig…) qui quittera la scène sous les ovations sans mot
dire…pour ne plus revenir par la suite. Un rappel aurait été bienvenu
pour une bonne partie de l'assemblée (on n'a même pas eu droit au hit en
puissance, "Where Is My Mind ?")…peut-être l'année prochaine lors de la
future tournée de Franck Black…

Un grand merci à François, au Bikini et à Bleu Citron

Set list Franck Black

Headache
I Heard Ramona Sing
Velouria
She Took All The Money
Abstract Plain
Sir Rockabye

Los Angeles / Band Intro
Tight Black Rubber
Freedom Rock
Thalassocracy
Your Mouth Into Mine
You Can't Break A Heart And Have It
Threshold Apprehension
Ten Percenter
Massif Central
Manitoba
Rockafeller Skank
California Bound
Captain Pasty
Lolita
Dead Man's Fucking Curve
Re-Make/Re-Model
Robert Onion
History Song


Plus d'infos sur: www.frankblack.net

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Olga

Franck Black - cliquez pour agrandirFranck Black - cliquez pour agrandirFranck Black - cliquez pour agrandirFranck Black - cliquez pour agrandirFranck Black - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail