yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Mardi 17 octobre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Downset - Maroon - Demean - Le Kléo à Toulouse (07-03-2005)
avec DOWNSET + MAROON + DEMEAN
par Marcassin

Faible affluence ce soir malgré l’affiche, la faute sûrement au lundi soir et au travail. Cette date toulousaine de Downset, vieux groupe mythique de hardcore métal californien des années 80, ressemble davantage à un concert privé tellement la salle est petite. Oui à part qu’il vaut mieux une petite salle bondée de true fans qui mettent le feu plutôt qu’une salle immense et amorphe. Et là ce fut vraiment la folie niveau ambiance, comme quoi les concerts les plus chauds ne sont pas forcément ceux qu’on croît !
Demean ouvre, un groupe de power métal des plus classiques avec au chant le très tatoué guitariste de Downset, Brian Schwager. Un set très énergique avec un très bon batteur ayant un jeu varié et percutant, et un guitariste sonnant un poil death. Mais le chant beuglé passe assez mal dans l’ensemble. A la fin du set le groupe se permet de faire participer le public sur le refrain du dernier morceau et les premiers énervés commencent à remuer.
Deuxième groupe : Maroon, jeune groupe de métal allemand des plus enragés. Musicalement très extrême dans une veine bien death, on dirait du Cannibal Corpse sur les passages rapides et du Entombed sur les plus lents. Il y a aussi une petite touche de hardcore old-school apportée par le chant. Sueur, pogo et rock n’roll sont au rendez-vous, le chanteur se crache dans la main, se la passe dans les cheveaux, et c’est reparti, morceau suivant ! Les autres musiciens prennent la pose headbanging avec la touffe de cheveux secouée de haut en bas. Une bonne idée de publicité pour les shampoings Elsève…On trouve aussi pèle mêle dans le set un zeste d’humour et de bonne humeur, un petit circle-pit et un slam du guitariste pour clôturer le tout. Très bonne ambiance et un set super en place avec une grosse présence scénique même si dans le style tout a déjà été vu et revu, notamment au niveau des riffs.
Un court changement de plateau plus tard, voici Downset, groupe culte de fusion des années 90 comme Body Count ou RATM ,qui se retrouve sur les planches pour nous présenter son quatrième album, « Universal ». Et c’est parti pour une heure trente de concert et 19titres dans le groove qui les caractérisent en plus de cette alchimie chant rappé-hardcore. Les hymnes « Empower » et « Anger » débutent et mettent un terme au set du groupe, haut en intensité avec des titres comme « Ritual » qui rendent l’assistance complètement dingue. Il faut dire que la formule employée par le groupe est simple et efficace : une basse au son lourd et groovy et des boucles de guitares assassines venant souvent se caler après un break de batterie ou une pause, des soli par ci par là, et un chant hip hop vraiment magistral. Que demande le peuple ! Même si tous les titres joués ne sont pas forcément convaincants car certains titres se ressemblent et des fois ça tourne un peu en rond, il faut quand même avouer que ça botte quand même bien les fesses ! Rey Oropeza, le chanteur latino, visiblement enchanté de jouer ici, s’adresse à nous en espagnol entre deux mots de français (qui deviennent rapidement son éternelle rengaine) « Merci les français ! ».
Bref, que du bonheur, visiblement tout le monde a pris son pied ce soir. A la sortie, poignée de main, séance tchatche et dédicace au stand, de la disponibilité, de la gentillesse et de la bonne humeur. On a vu plus triste pour un lundi soir de semaine…

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail