yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Jeudi 17 août 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Live Reports
Devendra Banhart - Le Bikini à Toulouse (17-11-2007)
avec Vetiver
par MiLKa

David-Yvar, de HERMAN DUNE, trouvait que Devandra BANHART s'était laissé enfermé dans la mode néo-hippie. Venant d'un autre barbu, capable de porter autant des teeshirts verts et jaunes que des ours en peluche rose sur la tête, on se dit que cette affirmation a de la crédibilité ! Qu'est devenu ce nouvel icône porté aux nues par la presse parisianno-parisienne ? Qu'est devenu Devendra BANHART depuis son "Nino Rojo", qui a remué un petit peu beaucoup le monde confortable de l'anti-folk. Comment se fait le passage du studio à la scène pour son nouveau "Cripple Show" ? C'est ce qu'étaient venu voir 400 à 500 personnes au nouveau Bikini le 17 novembre dernier. Il est d'ailleurs triste et inquiétant de voir à quel point une audience pourtant fournie comme ici parait quasiment ne pas remplir cette immense (trop grande ?) salle qu'est ce nouvel édifice... Passons.
VETIVER entre sur scène pour faire patienter les groupies de Devendra, enroulées dans leurs écharpes néo-baba-cool achetées à Pimkie à Carrefour Labège. Andy Cabic est habituellement le guitariste de monsieur Banhart. Là, il prend le beau rôle pour chanter quelques mélopées poppy et folk intéressantes. Vu qu'il fait partie de la famille, Andy est accueilli avec chaleur et respect par un public attentif et alerte. Le temps de réaccorder les guitares et c'est la tête d'affiche d'investir la large scène du Bikini.
Humble et simple, Devendra BANHART commence son set en douceur. Et sa voix, toute en fragilité et en intensité, monte jusqu'au plafond de la grande salle. On comprend mieux pourquoi certains ont vu en lui un Syd Barrett des temps modernes. Devendra semble comme sur une autre planète, tout en étant finalement très proche de son public. Alternant mauvais anglais et très mauvais français pour communiquer avec l'audience, l'artiste n'en est que plus touchant. Au bout d'un moment, tout de même, on se demande si ce n'est pas du lard ou du cochon, tellement Devendra semble plus parler le raëlien ou le roswellien qu'un langage terrestre. De morceaux extrêmement lo-fi, folk 70's, Devandra passe à des morceaux plus groove, un brin country, plus rock. L'équilibre des morceaux est bon. L'équilibre du son aussi. Seules les lumières laissent un peu à désirer par moments. Mais ce léger détail ne suffit pas à briser la magie que Devendra a su insuffler dans ce grand espace. Peut-être un peu longuet par moments diront certains. Mais on ne pourra pas nier que la place qu'occupe maintenant Devandra BANHART dans le paysage musical actuel, personnage quasi-christique, respecté tant par l'intelligentsia que la masse, n'est pas galvaudée. Je vais aller acheter une écharpe.


Plus d'infos sur: www.devendrabanhart.com

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir) - Crédits Photos: Photolosa

Devendra Banhart - cliquez pour agrandirDevendra Banhart - cliquez pour agrandirDevendra Banhart - cliquez pour agrandirDevendra Banhart - cliquez pour agrandirDevendra Banhart - cliquez pour agrandir

Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail