yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Lundi 29 mai 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Nephalokia
par Olga le 27-07-2009

Formé en 2005, Nephalokia aurait pu être une bonne blague entre potes geeks quand on sait que le nom du groupe est tiré de l’incompréhension des membres du groupes sur le nom d’un système solaire de la série "The Griffin"… Or, avec l'arrivée du chanteur Arnaud dans les rangs de Nephalokia en 2008, la configuration du combo va changer et la ligne directrice s'affiner pour se diriger vers un métal à la croisée de Gojira, Meshuggah, Psykup ou même Manimal. Véritable entité hybride, Nephalokia va sous l'impulsion de son chanteur, changer de visage et se développer musicalement en intégrant les différents univers de ses membres. La première démo éponyme 4 titres des toulousains se propose de nous donner une photographie de ce qu'est Nephalokia aujourd'hui. Entrtien avec le chanteur Arnaud pour y voir un peu plus clair

Salut ! Originalité oblige, est ce que tu peux présenter le groupe, pour ceux qui ne connaissent pas encore Nephalokia ?

Salut! Le groupe est composé de 5 membres, Jey et Xavier aux grattes, Arnaud au chant, Florent (dit Popov) à la batterie et Yo’ à la basse.


La démo "Nephalokia" vient tout juste de sortir. Comment vous sentez vous ? Avez-vous eu des retours des ventes ? Du public ?

En fait cette démo est sortie fin 2008, elle n’a pas vraiment d’ambition commerciale et nous la vendons juste aux concerts pour les gens qui veulent avoir un support physique et le visuel. Sinon elle est disponible en intégralité sur notre MySpace. Au niveau des retours, les gens sont en général assez agréablement surpris par le son pour une démo autoproduite.


Pourquoi ce nom de groupe, "Nephalokia" ?

Une très vieille histoire, il n’y avait que Jey et Xavier d’ailleurs à l’époque dans le groupe, c’est parti d’un délire sur une série et le nom est resté finalement parce que ça ne sonne pas si mal et qu’en plus ce nom n’est pas déjà pris.


Comment définirais-tu votre musique ? On sent qu'il y a une multitude de styles divers de Gojira à Manimal…

Ouais, c’est ça on est influencé par pas mal de choses dans le métal en général et dans le post rock pour les parties plus mélodiques, donc au final on ne se définit pas vraiment, on fait du métal.


L'alchimie de Nephalokia fonctionne plutôt bien. Comment vous êtes vous tous rencontrés ? Quelles sont vos parcours musicaux ?

Jey et Xavier sont là depuis les débuts de Nephalokia, moi j’ai rejoint le groupe il y a 3 ans avec une petite annonce et Popov et Yo’, début 2008, là aussi lors d’auditions.
Perso, je n’ai pas vraiment de parcours musical avant Nephalokia, je bossais le chant essentiellement chez moi faute de trouver des groupes qui me correspondaient.
Popov jouait dans Nairo, groupe de Colomiers plutôt hardcore et Yo a eu quelques groupes avant Nephalokia en tant que guitariste qui n’aboutissaient pas,


Comment s'est passé l'enregistrement de ce disque ? Où est-ce que ça a été fait ? Combien de temps ça a pris ?

L’enregistrement s’est fait dans notre local de répet, un par un. . Le matos est en grande partie à nous, à part quelques bricoles empruntées à des potes. Le mixage et le mastering ont été faits entièrement en numérique. L'enregistrement a pris environ 2 semaines.
Le côté froid et sec de cette démo est un choix que nous avons fait, on pense que ça colle bien avec l’ambiance musicale qu’on essaie de mettre en place. Un son pareil permet d’avoir pas mal de précision, un petit côté chirurgical qui nous tient tous à cœur.


Tout était déjà composé avant de rentrer en studio où vous vous êtes permis quelques petites impros sur certains plans ?

Quelques arrangements sur les guitares et sur quelques breaks de batterie ont été faits lors des enregistrements. Au chant pas mal de choses ont été rajoutées pour dynamiser le tout mais vu qu’on cherche à essayer de jouer le plus carré possible, ça ne laisse pas vraiment de place à l’impro.


Un mot sur la production de l'album. Comment ça s'est passé ?

En totale autoproduction. Jey a assuré l’enregistrement, mixage et mastering. Notre ancien bassiste, Rémi, a géré le visuel et après nous avons tout fait nous-mêmes, des impressions des jaquettes à la gravure des CD.


Comment tu vois cette réalisation par rapport aux débuts du groupe ? Une (r)évolution ? Une étape… ? Une continuation…? Un début…?

Un nouveau début, car l’arrivée de Yo’ et Popov nous a permis de reprendre les compositions à zéro. Quelque part on considère que le groupe est né à ce moment là, en tout cas sous sa forme actuelle.


Tu es totalement satisfait de "Nephalokia" où tu changerais quelques petits trucs avec du recul ? Lesquels ? Pourquoi ?

C’est impossible de se dire satisfait, on est plutôt jeune comme groupe, donc il y a beaucoup de maturité à acquérir encore dans la qualité de la composition, les enchaînements de riffs, la cohérence, tout un tas de détails qui font la différence. Mais c’est un processus totalement normal, ce genre de choses prend du temps, on a encore une longue route à faire, c’est une bonne chose.


Sans langue de bois, quels sont les points forts du disque mais aussi ses points faibles, selon toi ?

Pour le budget qu’on y a mis dedans, c'est-à-dire presque 0, on est satisfait du résultat, pour une totale autoproduction, on s’en est pas mal sorti.
Après dans la musique en elle-même, on essaie d’y mettre un maximum d’énergie et d’implication, ne pas sonner trop froid et sans émotion. La variété est quelque chose d’important pour nous aussi, faire que du gros bourrin, même si on adore ça, ça nous intéresse pas, on a besoin de mettre d’autres émotions.
En point faible, des prises lors de l’enregistrement qui pourraient être meilleures et puis tous les défauts de maturité évoqués plus haut, après c’est assez difficile de prendre du recul là dessus vu que d’autres gens auront sûrement un avis différent.


Les sujet de vos textes ont pour toile de fond le cinéma; Pourquoi ce choix ? Est-ce que ce thème sera exclusif ou est ce que Nephalokia développera d'autres sujets ?

Au moment d’écrire mes textes, j’avais systématiquement un film en tête, donc j’ai écrit les paroles autour de ça à chaque fois mais ce n’est absolument pas quelque chose de figé. Mais j’aime bien y faire référence et ça me permet d’avoir une bonne idée de la thématique générale de chaque chanson.


Deux titres portent le nom de film de Fabrice Du Welz ("Vynian" et "Calvaire"). C'est un réalisateur que vous appréciez ? Avez-vous eu l'occasion de lui faire écouter vos morceaux ? Qu'en a-t-il pensé ?

J’ai énormément de respect pour ce réalisateur, comme pour beaucoup de réalisateurs français de films de genre. "Calvaire" est juste génial pour moi et "Vynian", même s’il a moins plu, a des qualités visuelles évidentes. Quelque part ces gens là ressemblent un peu aux musiciens qui font du métal en France, ils ont très peu de moyens, ils sont mal considérés par les médias en général et pourtant la conviction et la passion les font se dépasser. J’avoue que je n’y ai même pas pensé à lui faire éventuellement écouter mais bon je ne pense pas qu’il soit branché très métal.


Vous avez fait le choix du chant anglais et vous vous en sortez plutôt bien. Est-ce que les textes de Nephalokia auront vocation à être aussi en français dans le futur ?

En fait, "Time" est en français sur la démo mais c’était exceptionnel, j’avais envie de tenter le coup sur celle là mais je suis plus à l’aise avec les sonorités anglaises.


Fab de Guts est en guest sur cette démo. Pourquoi l'avoir invité ? Comment s'est passée la rencontre ? A-t-il amené des idées sur ce morceau ?

Popov le connaît très bien et a pensé à lui pour "Calvaire" vu qu’il a un chant très death qui collait bien à cette compo. On n’a pas pu vraiment le travailler avec un vrai double chant équilibré mais il apporte quand même un bon plus sur la compo je trouve.
On est complètement ouvert au niveau guest d’ailleurs, amener une couleur différente sur certaines compos, c’est quelque chose de vraiment très intéressant, ça a tendance à amener une bonne dynamique.


En ce qui concerne les compos, comment ça se passe ? Tout le monde compose et vous fonctionnez en démocratie pour la direction artistique des morceaux ou il y a un tyran parmi vous ?

On fonctionne complètement en démocratie et même trop vu qu’on compose tout ou presque en répet mais chacun compose de plus en plus chez soi pour arriver avec des idées de compo plus concrètes et éviter de trop gaspiller de temps et d’énergie.


Vous fonctionnez en autoproduction et ça marche plutôt bien. Êtes-vous à la recherche d'un label ? Est-ce un projet pour vous ? Si oui, avez-vous des pistes ? Si non, pourquoi ?

Le label est un projet abstrait, pour l’instant. On garde cette idée en tête pour le moment où on enregistrera un album.


Un mot sur l'artwork. Qu'est ce qu'il représente ? Qui s'en est chargé ?

C’est Rémi, notre ancien bassiste, qui s’en est chargé, on voulait quelque chose représentant la dualité urbain/nature. On n’a pas spécialement un coté écolo mais on trouvait que cette image se rapprochait pas mal de notre musique.


Qu'attends-tu de Nephalokia à court et long terme ?

A court terme, préparer au mieux notre date au Bikini pour la Furia Antistatic
A long terme, avoir une certaine stabilité, continuer à évoluer et prendre le temps de bien faire les choses.


Comment tu définirais un concert de Nephalokia ? Est-ce que des dates sont prévues afin de promouvoir ce disque ?

On essaie d’être le plus possible carré tout en gardant un côté énergique qui est important pour nous. On fait très attention au son aussi pendant les balances pour ne pas sonner trop brouillon.
On a eu quelques dates après la sortie de la démo et on en recherche aussi pour la rentrée surtout en dehors de Toulouse.


Que pensez-vous de la scène métal française ?

Beaucoup de bien, y a énormément de groupes de très bonne qualité en France, même rien qu’à Toulouse autant en jeunes groupes qu’en groupes plus expérimentés. Pour l’instant le gros problème reste le manque de reconnaissance internationale, mais Gojira a commencé à changer les choses, reste à espérer que d’autres groupes puissent s’engouffrer dans cette voie. Mes coups de cœur du moment seraient Hacride et End pour leur univers très travaillés. Sinon on attend impatiemment le dernier Manimal et le dernier Hypno5e comme beaucoup de gens.


Penses-tu qu'avec ce disque, Nephalokia puisse avoir vocation à pointer le bout de son nez au sein de la scène locale ? Française ?

Au sein de la scène locale sûrement, française avec une démo c’est un peu léger mais c’est une bonne première étape avant un album, on y viendra.


Selon toi, qu'est ce qui peut démarquer Nephalokia du ventre mou de la scène métal française ?

Peut être le mélange d’influence et l’énergie.


Est-ce qu'une autre réalisation (album, maxi, démo, compilation, split…) sortira bientôt ou du moins est en cours de réflexion ? A quoi peut-on s'attendre ? Toujours en autoproduction ?

Là on enregistre 2 nouveaux morceaux pour les mettre en écoute sur Myspace. La prochaine étape sera sûrement un album mais pour l’instant, pas de date vraiment arrêtée. On enregistrera peut être nous-mêmes mais le mix et le mastering seront fait par une personne extérieure pour avoir un point de vue différent.


Ton meilleur souvenir au sein du groupe ? ...et le pire ? Oui, c'est ma question "people"…

Notre première date au Saint des seins, y avait pas mal de monde, ça a commencé à nous ouvrir quelques portes.
Lors de notre dernière date au Saint des seins, il y a eu un gros déluge et après installation du matos, on s’est rendu compte que le plafond goutait donc la date a du être annulée mais heureusement, cela a pu être reporté le samedi suivant mais sans Ethersens. Il y a eu pas mal de choses assez compliquées à gérer vu que j’organisais plus ou moins ce concert. Ce n’était pas évident.


S’il y a une question que je ne vous ai pas posée et à laquelle vous espériez fébrilement tant répondre…c’est à vous !

Vu la longueur de l'interview, on va s'arrêter là (rires)


Plus d'infos sur: www.myspace.com/nephalokia

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Nephalokia - cliquez pour agrandirNephalokia - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail