yezzi.net - webzine musical et culturel du collectif antistatic - musique - culture - lecture - theatre - chroniques - live reports - interviews - news - concerts - photos - liens - salles

Vendredi 22 septembre 2017

Groupe du moment:
Rag'n'Bone Man
Soul Pop Blues
Rag'n'Bone Man est la révélation du moment avec la sortie de son premier album "Human"
:Site web ici:


Les nouveaux articles de Yezzi
Interviews récentes:
Ugly Kid Joe
Tang
Wonderbar
Therapy?
Le Dead Projet

Chroniques récentes:
Aqme - Dévisager Dieu
Exodus - Blood In Blood Out
Lordi - Scare Force One
Billy Idol - Kings and Queens Of The Underground
Alice Cooper - Raise The Dead - Live From Wacken

Live reports récents:
Saxon - Skid Row
Accept
Steve Harris British Lion
Nine Inch Nails
Suicidal Tendencies - The Inspector Cluzo

Infos
Concerts
Salles de concert


Les Partenaires de Yezzi

MySpace.com
My Space Webzine Yezzi

Voltadikt.com
VOLTADIKT.com - Plateforme de téléchargement pour groupes indépendants & DIY

Première Pression
Premiere Pression - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Popcorn
Popcorn -Magazine mensuel sur les musiques amplifiées - supplément de Flash Hebdo et disponibles dans les shops, music shops, stands concerts,...

Bikini/Bleu Citron
Le Bikini et Bleu Citron - Concerts à Toulouse et en Midi Pyrénées

Jerkov Musiques
Jerkov Musiques - Label - Booking - Promo - Tourneur - Manimal - Agora Fidelio - Psykup - ... - Toulouse

Sidilarsen
Sidilarsen - Boom Boom Metal - Punk Electro Ragga Dance Metal - Toulouse

Tezla Booking Promo
Tezla booking et promo













Yezzi Radio
metal - pop - rock - hardcore - emo - neo - trip hop - hip hop - jazz - electronique - techno - dance - rock n' roll - death - trash - speed - heavy
YEZZI Interviews

Black Bomb A
par Marcassin - Boo le 03-12-2004

Salle comble et chaude ambiance le 03/12/2004 pour la Furia Antistatic et cette dernière soirée des 3 jours du festival avec plateau Métal Hardcore à la clef. Nous avons rencontré Black Bomb A pour une petite interview à cette occasion.

Yezzi : « Speech of freedom » est sorti depuis environ 10 mois, comment se passe la tournée ? Quel souvenir/date vous ont marqué ?
Hervé :
La tournée se passe superbement bien, que ce soit la première partie avant l’été ou celle de maintenant. On est très agréablement surpris, il y a de plus en plus de monde et même quand on revient deux fois à quelques mois d’intervalles au même endroit ou dans la même région y’a toujours autant de monde. Donc c’est super positif. Et puis comme l’album a été très bien accueilli par la presse et par le public, on est content. Au niveau des souvenirs, je pense qu’on n’a pas assez de recul encore maintenant pour avoir vraiment des souvenirs à raconter sur la tournée. Sinon sur la première partie de la tournée en janvier février mars, super ambiance avec l’esprit du clan, en tour bus on s’est bien marré. Pas de galère, c’est le principal.

Yezzi : Sinon vous avez tissé des liens avec d’autres groupes? Des groupes que vous avez aimé ? qui vous ont mis une claque ?
Hervé :
Avec l’esprit du clan on se connaissait déjà donc on a enfoncé le clou, on s’est rendu compte qu’on avait beaucoup d’affinités humaines et musicales. On a été les voir justement hier, ils jouaient à Lille, chez nous. Et puis sinon d’autres groupes…euh…honnêtement je regarde pas très souvent les groupes, je regarde un peu mais je veux pas m’abrutir de musique avant de jouer. Y’en a plein mais bon pour pénaliser personne je vais citer personne.
Arno : Attends attends, je me fais un flashback, non je vois pas ….qui m’ont troué le cul là non…..

Yezzi : peut-être ce soir ?
Arno :
Ouais justement je suis impatiemment de voir Manimal

Arrivée de Poun

Yezzi : Nouveau line up pour BBA avec Etienne à la basse, Arno qui est arrivé y’a deux ans. C’est pas trop dure à gérer ?
Hervé :
Je pense qu’on s’adapte vite, on n’a pas trop le choix de toute façon !
Poun : Moi je pense que c’est une évolution qui peut se passer dans vachement de groupes surtout quand un groupe veut perdurer. Nous ça fait à peu près 10 ans qu’on fait Black Bomb donc c’est normal qu’au bout d’un moment certaines mentalités changent. T’as envie de faire d’autres choses.
Hervé fait le pied de micro humain !

Yezzi : Quels apports particuliers amènent ces nouvelles têtes dans BBA ?
Hervé :
Ben déjà Speech of freedom, l’album !
Arno : la Beuh ! (rires) un peu de Beuh, ils étaient bien contents au début!
Poun: Ben c’est comme un bain de jouvence, ça te relance, voir des personnes qui arrivent, qui te ramènent une certaine fraîcheur. Toi quand t’es dans ton système au bout d’un moment t’as tendance un petit peu à te fermer et c’est bien que d’autres personnes t’ouvrent d’autres horizons auxquels t’avais pas forcément penser. Quand on a commencé à bosser avec Arno sur Speech of Freedom ça a été intéressant car on a bossé d’une façon différente par rapport à Djag sur certains plans chants, fallait faire complètement autre chose car Arno a sa personnalité. On peut pas recréer la même osmose qu’avec Djag donc on en a créé une autre, chacun amène son truc et c’est bonnard !

Yezzi : Que ce soit musicalement ou dans le chant, on sent dans BBA une certaine rage, une furie hardcore. D’où vient cette énergie ? Quelles thématiques sont abordées ?
Hervé :
L’énergie je pense que c’est simplement le reflet de notre vie à nous. Sur scène on éclate un peu tout ce qu’on a à l’intérieur de nous même. Après chacun a sa vision. Arno parle très bien de ça.
Arno : Merci Hervé Merci (rires). C’est vrai que c’est un exutoire, t’as besoin d’expulser des choses, une énergie, tout un truc qui tourne autour de ça. C’est utile pour chacun je pense, ça nous fait du bien. Faut envoyer le boulet et se faire plaisir. Après les textes, les thématiques représentent un peu tout ce qui nous entoure, tout ce qu’on peut attraper visuellement, moralement, etc…On peut parler de diverses choses qui pourraient être communes à tout le monde. C’est un peu tout ce qui nous touche tous.
Poun : On est inspiré par la vie, (rires) le prochain album sera sur les prés, les vaches et les fleurs…(rires)

Yezzi : Vous vous considérez comme faisant partie de la scène hardcore française ?
Arno :
Non, plutôt scène musicale française. On écoute de tout en fait, vraiment de tout. C’est vrai qu’on a, à la base, une culture rock, métal etc…mais on écoute de tout.
Poun : ça reste vachement métal mais parfois on en sort pour s’oxygéner un peu
Arno : On écoute un peu tous du Hip hop, tout le monde écoute un peu de tout.
Hervé : Ben moi j’avais une sale image d’Eminem parce que ce que je voyais ça me plaisait pas, j’ai écouté les albums grâce à eux, j’aurais jamais fait la démarche seul et franchement il y a vraiment des trucs supers. J’en achèterais pas délibérément mais en écouter ça me dérange plus alors qu’avant ça m’aurait soulé, j’aurais bêtement pas écouter. Après on s’écoute des trucs plus brutaux comme Hatebreed. Sinon il y a plein de trucs qu’on écoute jamais comme du Reggae
Arno : Pourtant moi j’aime bien le reggae mais c’est vrai qu’on en met jamais. Sinon Muse on aime bien tous aussi.
Hervé : Placebo aussi.
Poun : Ouais moi Jeff Buckley.
Arno : Chacun écoute des choses un peu différentes. En commun en tout cas on a ce côté rock métal.

Yezzi : Vous êtes français et vous chantez exclusivement en anglais ? Pourquoi ?
Poun :
Pour conquérir le monde. (rires)
Arno : En fait on est américains nés en France.
Hervé : Ben on a envie de s’exporter et les chanteurs ont pas envie de chanter en français, c’est un feeling.
Poun : Ouais puis c’est un truc qu’on a fait depuis le début dans BBA de chanter en anglais. Maintenant chanter en français dans BBA, ça changerait la couleur musicale, c’est un tout.
Arno : Et puis l’anglais c’est un peu la langue du rock n’roll. Moi la majorité de ma culture musicale est anglo-saxonne quoi.
Poun : Chanter en français, ce serait peut être un essai, un délire, mais bon c’est pas vraiment notre truc. Il y a plein de groupes qui chantent en français et qui le font très bien autour de nous pour essayer de propager la french touch.
Hervé : En plus si on veut aller voir ailleurs vaut mieux chanter en anglais…
Poun : Mais y’a un truc qui peut passer aussi tu vois, ce côté french touch ça peut passer à l’étranger et ça peut plaire comme Rammstein l’a fait en chantant en allemand et que ça passe super bien. Mais bon ce serait pas l’identité de BBA.

Yezzi : Dans Speech of freedom on sent une touche plus mélodique sur les guitares ou dans le chant de Poun, comment s’est passé ce changement ? C’est réfléchi ou pas ?
Poun :
Ben c’est réfléchi…pas vraiment. Juste depuis un petit moment on s’est dit qu’on avait envie de faire les choses autrement. Je pense que chaque musicien n’a pas envie de se répéter comme tu peux lire des interviews de Machine Head qui ont pas envie de faire un Burn my eyes à chaque fois alors que tout le monde l’attend cette album là. Donc ça s’est fait instinctivement, c’est de faire des choses que t’as pas testé avant. C’était l’occasion. Le prochain album sera complètement autre chose, un mélange des genres de ce qu’on a fait déjà dans d’autres albums. Même pour les grattes y’a des changements et puis y’aura encore d’autres changements on verra. Ça s’est fait naturellement tout en ayant envie d’expérimenter différentes choses et ça nous a plu quoi. C’était plus ou moins à l’unanimité sans avoir vraiment trop le choix non plus puisqu’on l’a composé en un mois, dans l’urgence.

Yezzi : Dernière question, l’avenir de BBA ? C’est quoi ?
Poun :
Ben encore pas mal de dates notamment sur les trois premiers mois de 2005 pour cette tournée et puis le DVD qui sortira en 2005. Après encore quelques dates après la sortie du DVD et on enchaînera sur le troisième album !

Yezzi : Ben on attend ça avec impatience. Gros merci à vous les gars, bon concert et à bientôt.

Photos par Laety

Photos (Cliquez dessus pour les agrandir)

Black Bomb A - cliquez pour agrandirBlack Bomb A - cliquez pour agrandir


Yezzi.net - Qui sommes nous? - E-mail